The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.
Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by Association de la Rivière Magog Inc., 2016-12-08 16:11:26

Écho-Riverains Decembre 2009

Decembre 2009

Le journal des riverains Volume 10 No.4, Décembre 2009
de la rivière
Magog

Sommaire www.associationrivieremagog.org

P.2 Mot du président
P.3 Message des directeurs
P.4 L’éditorial du riverain
P.5 Chronique sécurité
P.6 et 7 Chronique environnement
P.8 Chronique du riverain
P.9 L’histoire de notre rivière
P.10 La parole est à vous
P.11 L’ornitho en herbe
P.12 Nos élus
P.13 Nos directeurs & petites annonces.
P.14 Coin détente
P.15 Concours de photos
P.16 Publicité


Page 2 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Chers membres riverains et chers membres du Conseil d'administration,

En cette période des fêtes qui approche à grand pas, permettez--moi de pren-
dre un instant pour vous présenter mes vœux les plus sincères.

Vous faites partie de ces gens dont j'apprécie tout spécialement la com-
pagnie parce que vous dégagez une énergie positive et que votre joie de
vivre est vraiment communicative.

Pour moi, vous n’êtes pas seulement qu’une connaissance, vous êtes quelqu’un
qui a beaucoup d’importance et Noël me semble particulièrement un beau
moment pour vous l’exprimer bien tendrement.

Que les Fêtes soient riches de joie et de gaieté, que la nouvelle année déborde
de bonheur et de prospérité et que tous les vœux formulés deviennent réalité.
Je ne voudrais pas omettre de vous offrir également mes meilleurs souhaits
de santé.

Joyeuses Fêtes et du bonheur à profusion avec toute mon affection.

De tout cœur !

Yvon Thibodeau.
Président


Page 3 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

De la part des directeurs

La période de Noël nous réserve tous des surprises de toutes sortes: que ce soit des paroles douces, ou
des amis à la porte; une belle soirée tranquille, ou de beaux cadeaux utiles.
À l’occasion de la période des fêtes, le conseil d’administration d’ARMI a pensé vous exprimer sa grati-
tude pour votre engagement en vous offrant ces quelques pensées :
 « On sait si on a été heureux ou pas, le jour où on a assez de temps à perdre pour se po-

ser la question » - [Jim Fergus]
 « Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient » - [Charles Ca-

leb Colton]
 « Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à

le perdre sans compter » - [Marcel Jouhandeau]

 « La plupart d'entre nous sont seulement aussi heureux que nous décidons de l'être. » [Abraham
Lincoln]

 « Au centre des difficultés se trouve l'opportunité. » [Albert Einstein]
 « Il faut 2 ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire » [inconnu]

 «Au champs de l'univers, tu cueilleras ce que tu sèmes » [inconnu]

 « Quiconque n'a jamais fait d'erreur n'a jamais rien essayé de nouveau. » [Albert Einstein]

 « Aime comme si personne ne t'avait blessé » [inconnu]

 « Les bons moments sont encore meilleurs lorsqu'ils sont partagés » [inconnu]

 « Les sourires font de notre monde une meilleur place à vivre » [inconnu]

 « Heureux celui qui a été jeune pendant sa jeunesse » [inconnu]

Espérant que ces quelques pensées contribueront à agrémenter votre journée .

Joyeux Noël et bonne année 2010


Page 4 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

L'éditorial du riverain

Passe passe le temps

(…) Passe passe le temps
Le temps de l'Amour et pourtant
Ce n'est pas important
Puisque moi je t'attends (…)

PASSE LE TEMPS
Paroles: Liane Foly, Philippe Viennet, musique: André Manoukian, 1993

Les belles paroles de cette chanson reflète bien ce qu’on l’on vit comme riverains et usagers de la
rivière Magog. Le temps passe passe, mais peu de choses changent pour le mieux pour la rivière Ma-
gog. Un peu moins de bactéries coliformes, soit, mais à part ça pas grand-chose. On attend.

Dans quelques jours nous changerons encore de décennie…Déjà 10 ans depuis la fumisterie du bug
de l’an 2000…Vous vous souvenez? Dans un an nous aurons totalement payés les travaux permanents
du réseau d’égout des riverains de notre secteur! Un bon coup qui a été saboté par les déborde-
ments des usines d’épurations qui bordent la rivière et qui se produisent encore…Il me semble que
c’était hier qu’on se battait pour que ce projet se réalise de la bonne façon à un coût raisonnable.
On rêvait, on croyait que c’était le début de quelque chose de nouveau qui ferait en sorte que
notre rivière retrouverait sa beauté d’antan à moyen terme. Mais on rêvait…et déjà 20 ans se sont
écoulés depuis cette époque. C’est incroyable comment le temps passe vite, mais ce qui est encore
plus incroyable c’est de voir avec quelle lenteur que les choses changent au niveau environnemen-
tale. À l’aube de 2010, on en est encore à parler de réduire l’apport de sédiments et de la prolifé-
ration des algues, et surtout de gestion adéquate des usines d’épuration, alors que ces problèmes
devraient être réglés depuis très très longtemps.

Pourquoi est-ce comme ça? Tout simplement parce que ce n’est pas une priorité des décideurs de
tous les niveaux! En cette période de réjouissances, je fais le souhait que le nouveau Maire de Sher-
brooke fera mieux que ses prédécesseurs. Qu’il saura influencer les autres décideurs politiques et
bureaucratiques positivement. Il serait plaisant de voir une très belle rivière Magog bleu, poisson-
neuse, baignable partout avant notre mort! (…) Passe passe le temps, puisque moi je t'attends (…)

Joyeuses fêtes à tous !

Marc Bergeron/ riverain


Page 5 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Statistiques 2009

Interventions Nombre

Installation des bouées (juin)/sortir, laver, entreposer les bouées (septembre) 26
Réparation (Bouée sur roche à fleur d’eau) 5

Aviser des gens d'empêcher leurs chevaux de faire leur crottin dans la rivière 1

Ramassage de débris (branches, gallon de plastique, rondin etc..) 10

Vérification veste de sauvetage et équipement d’embarcation 7

Vérification de carte de compétence pour motomarine 1

Intervention pour infraction aux règles de sécurité 11

Avis pour ceinture de sécurité 5

Sensibilisation pour réduction de la vitesse 4

Plainte pour vitesse excessive dans la zone de 10 km/h 1

Remorquage d’embarcation (panne d’essence - bris mécanique etc...) 2

Escorte de sécurité (Compétition canot- Parade de l’A.R.M.Inc) 2

Collaboration avec le Ministère de la Faune (Fête de la Pêche) 2

Total : 77

Heures de patrouilles : 194 heures ( fin de semaine: 69 heures, sur semaine: 125 heures)

Nombre d'heure de chacun des 4 patrouilleurs : Richard Cyr : 116h. 60%

Jacques Monette : 20h. 10 %
André Trottier : 43h. 22 %
Claude M. Gosselin : 15h. 8 %

Nombre d’embarcations : 4 (2 à l’A.R.M.I. et 2 privées)

Nombre de semaines de patrouille : 19 (du 1ier mai au 9 septembre 2009)

Nombre d’accidents : 0

Compilation mise à jour le : 30 septembre 2009
* N.B. Ce rapport n’inclut pas les heures de patrouille et inter-
ventions policières de la ville de Sherbrooke.

Rappel :

Depuis le 15 septembre 2009, tous les plaisanciers au
Canada devront avoir leur carte de conducteur d'embar-
cation de plaisance pour naviguer sur un cours d’eau.


Page 6 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Quelques statistiques pour clore l’année 2009
 Projet de naturalisation des bandes riveraines (avril à sept. 2009)

2008 2009

Cesse tondre sur 3 m Couvre le muret Augmente la végétation Cesse de tondre sur 3 m Couvre le muret Augmente la végétation

Rues

Nbre Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non
Oui Non Oui Partiel Non
Partiel Partiel Partiel Partiel Partiel

3 1 3 3 21 21 21
Aiguillon 1 1

2 Alfred

Durochers 21 2 2 1 1 11

3 3 3 21 2112 12
Argenteuil

9 3 1 52 4 3 3 4 2 5 4 63 63
Bellavance

4 12 11 2 1 1 2 1 2 2 31 31
Colbert

15 Rivière 2 11 2 2 9 3 3 12 0 6 9 8 6 0 11 4
Magog

3 Emery

Fontaine 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 0 1 2 0 3

3 Eugène 3 12 3 3 12 3
Gervais

1 Grignon 1 11 1 11

11 Jeanson 65 7319144364 56

12 Mills 55 21 7 47193 62 93

33 Montpetit 6 17 10 3 19 8 1 29 3 23 6 4 16 14 0 12 21 0

5 2 32 1 2 2 2 1 2 323 32 0
Université

104 TOTAUX 21 46 38 12 56 27 16 77 11 56 37 12 52 42 0 59 44

sur 104 104 104 95 95 95 104 104 104 104 104 104 95 95 95 104 104 104

% 20,2 43,3 36,5 12,6 59 28,4 15,4 74,04 10,6 53,9 34,6 11,5 55,8 44,2 0 57,7 42,3 0%


Page 7 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Des idées de projet pour 2010 !
Naturalisation en bordure du Boul. Université ???

Enlever les gros débris en bordure de rivière ?

Bonnes nouvelles ??? :
Le comité Environnement de l'Association de la Rivière Magog (ARMI) a appris récemment que le mi-
nistre des Ressources naturelles a attribué à la Ville de Sherbrooke une subvention de 323 650 $ prove-
nant du Fonds municipal vert (FMV).
Cette somme, en plus de servir à l’élaboration d'un plan directeur de l'eau pour le bassin versant de la
rivière Magog devrait être utilisée à la réalisation de trois actions de la 1ère phase du Plan d'action de
développement durable de la ville de Sherbrooke dont la revégétalisation de 30 km de berges de la
rivière Magog. Cette dernière action devrait contribuer à réduire l’érosion, à diminuer la vitesse du
ruissellement, à améliorer la qualité des eaux de surface ainsi qu’à réaménager le paysage naturel.
Votre *comité environnement ARMI* tente présentement d’obtenir de plus amples détails sur ce projet
et espère vous revenir sous peu avec de plus amples informations sur le plan de réalisation envisagé.
À suivre !

réf. : http://www.ville.sherbrooke.qc.ca/webconcepteur/web/VilledeSherbrooke/fr/service.prt?
svcid=VS_COMMUNIQUES2&page=details.jsp&iddoc=138076


Page 8 L’Éco-riverains Sherbrooke Décembre 2009

Bonjour Riverains!

Pour cette chronique, étant donné que la saison hivernale est plus proche que la saison estivale,
ma tête et mon cœur sont assez loin des sports nautiques. Ainsi, je me permettrai donc de vous
parler d’un autre sujet, pas trop loin mais très d’actualité pour nous riverain : l’environnement.

En fait, je veux vous amenez sur une dimension du débat qui est discuté présentement dans les
média. La question est de savoir : Y a-t-il vraiment un réchauffement planétaire?

En effet, dernièrement, je lisais dans le journal un article sur une histoire d’un échange de cour-
riels entre scientifiques qui illustrait que ces derniers avaient « tourné les coins ronds » afin de
démontrer l’existence du réchauffement planétaire. À partir de là, nous sommes en droit de se
questionner : Est-ce que le réchauffement, planétaire, l’effet de serre, ça existe vraiment? Si oui,
est-ce que c’est du à l’intervention humaine ou est-ce simplement un phénomène climatique cy-
clique dit « normal »?

Je ne suis pas un expert dans le domaine, mais ça me semble évident qu’il se passe quelque
choses sur notre planète qui a rapport avec ça! Mais suite à ça, la vraie question est, selon moi,
de savoir : Qu’est-ce que je peux faire, moi, dans mon quotidien, pour inverser le phénomène?

La réponse à cette question réside, selon moi, dans une dimension de respect. Du respect envers
ceux qui seront après nous, qui hériteront de l’endroit où nous avons résidé et vécu. Pour moi, le
respect de l’environnement c’est d’essayer d’avoir un impact minimum sur l’endroit où je de-
meure pour que l’utilisateur d’après puisse jouir de l’endroit autant que je l’ai fait.

Dans cet ordre d’idée, comme riverain, comment puis-je minimiser l’impact de ma présence sur la
rivière? Comment puis-je m’assurer que je ne détériore pas l’écosystème dans lequel je vis? En
fait, comment puis-je m’assurer que la génération suivante, ou les propriétaires suivants, puissent
profiter de la rivière autant que nous le faisons présentement?

Je vous laisse sur cette question et je vous invite à en discuter afin de trouver les réponses!

Au plaisir et joyeuses fêtes!

Pierre-Luc Choquette


Page 9 L’Éco-riverains Sherbrooke Décembre 2009


Page 10 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Pêche très active sur la rivière Magog au cours des mois d’octobre et novembre.

Tout d’abord il y a eu :

 Maman (ou papa ) loutre qui, tout le mois d’octobre, s’en est donné à cœur joie en capturant de beaux
gros poissons qu’il (ou elle ) venait déposer fièrement sous mon cabanon.

S’en est suivi ….

 Les pêcheurs au filet embauchés par CHARMES ..

Ces pêcheurs n’étaient pas des braconniers, comme certains l’ont cru. Ils avaient comme mission d’effec-
tuer des prélèvements de la faune marine.

Rappelons-nous, qu’en 2006, Hydro Sherbrooke a dû baisser le niveau de l’eau de la rivière pour procéder à la réparation
du barrage Drummond. A ce moment, le ministère de la Faune du Québec avait exigé qu’une pèche expérimentale soit

exercée les 3 années subséquentes. Cette année, la pêche expérimentale a eu lieu en octobre et avait comme
objectif de mesurer si la faune est aussi nombreuse qu’avant 2006.

Et,...depuis quelques semaines…..

 Le magnifique garot d’Islande est venu agrémenter mon bord de l’eau. Ses plongeons sont gra-
cieux, ses captures impressionnantes et ses petites batailles avec les goélands, qui veulent leur
voler leur proie, très amusantes .


Page 11 L’Éco-riverains Sherbrooke Décembre 2009

Les goélands font partie de la famille des laridés ce qui en fait des oiseaux
aussi à l’aise sur terre comme sur l’eau. Ils ont de longues ailes pointues qui leurs permettent de voler avec des battements d’ailes
réguliers et parfois lent. On les retrouve sur la côte et près des lacs et des rivières. Ils sont vraiment partout.

Le Goéland à bec cerclé adulte est un goéland de taille moyenne. Le blanc de sa tête, du cou, des parties inférieures et de la
queue contraste avec le gris des ailes. Le bout de celles-ci est noir, tacheté de blanc, et les pattes et les pieds sont jaune verdâtre.
Près de l’extrémité du bec de couleur jaune se trouve un anneau noir. Nous le retrouvons en grand nombre sur notre plan d’eau en
toutes saisons. À la fin du XIXe siècle, les goélands étaient rares le long de la côte de l’Atlantique. À l’époque, de nombreuses fa-
milles qui vivaient de l’agriculture et de la pêche menaient une vie difficile. Elles appréciaient tout ce que la mer leur donnait et la
collecte d’œufs et d’oisillons de goélands méritait l’effort. D’autres pressions mises sur les populations de goélands venaient de
l’industrie de la chapellerie, les plumes d’oiseau étant en forte demande pour décorer les chapeaux de l’époque.

Le Goéland argenté adulte est un peu plus gros que le Goéland à bec cerclé. Sa tête, sa queue et son corps sont blancs, son bec
jaune porte un point rouge ou orangé à l’extrémité de sa mandibule inférieure (bec) et ses pattes sont de couleur rose ou chair. Le
dos et la surface supérieure des ailes de l’adulte sont gris, et le bout des rémiges extérieures est noir avec un point blanc. Ce goé-
land est très présent tout au long de l’année sur notre rivière : le Goéland argenté c’est l’une des espèces les plus répandue au Ca-
nada. Il peut être très utile, car il assure la propreté de nos plages en consommant le poisson mort et d’autres déchets, et conduit
les pêcheurs à des bancs de harengs, une de leurs nourritures préférées.

Le Goéland marin adulte est un peu plus gros que le Goéland argenté. Il est en grand partie recouvert de blanc. Son dos et ses ailes
sont noirs et le bout de sa queue est blanc. Son œil est jaune. Son bec est aussi jaune mais celui-ci arbore une tache rouge sur la
mandibule inférieure. Ses pattes sont rosâtres. Il nous visite surtout lors de la période hivernale.

Ce sont les trois variétés de goélands qu’on retrouve le plus fréquemment sur la rivière. Le mâle et la femelle sont semblables. Le
plumage des goélands juvénile diffère beaucoup de celui des adultes. À chacune des mues, ou remplacement des plumes par de nou-
velles plumes, les jeunes perdent un peu plus de brun et deviennent de plus en plus comme les adultes. Ils acquièrent leur plumage
adulte à l’âge de trois ans. Ils se nourrissent avec n’importe quoi tel que des vers, des insectes, des poissons, des rongeurs, des pe-
tits fruits, d’animaux tués sur la route, de jeunes oiseaux et tout autre nourriture provenant des déchets domestiques ce qui reflète
le caractère opportuniste de l’espèce. Ils sont aussi présents dans les dépotoirs. Les goélands nichent n’importe où mais surtout
près de l’eau et là où la nourriture est abondante et plus souvent en colonie. Ces espèces connaissent un essor démographique im-
portant depuis les dernières années.

Bonne observation,

Louise D., passionnée de la nature

Source : Faune et Flore du pays


Page 12 L’Éco-riverains Sherbrooke décembre 2009

Félicitation à nos nouveaux élus

Maire Arrondissement de Fleurimont

Bernard Sévigny Louida Brochu
Jean-Guy Demers
Arrondissement de Brompton Rémi Demers
Mariette Fugère
Nicole Bergeron Roger Labrecque
Benoît Dionne
Michel Lamontagne Arrondissement du Mont-Bellevue

Arrondissement de Lennoxville Serge Paquin
Pierre Boisvert
David W. Price Robert Y. Pouliot
Mark McLaughlin
William Smith Jean-François Rouleau

Arrondissement de Rock Forest—Saint-Élie—Deauville Arrondissement de Jacques-Cartier
Julien Lachance
Diane Délisle Chantal L'Espérance
Serge Forest Marc Denault
Bruno Vachon Nathalie Goguen
Pierre Tardif


Page 13 L’Éco-riverains Sherbrooke Septembre

Vous avez des questions concernant notre mandat, nos activités,l’état de la rivière, la carte de membre,
les activités ou autres. N’hésitez pas à communiquer avec l’association ou visitez notre site internet à
l’adresse suivante : www.associationrivieremagog.org.

Yvon Thibodeau, président 819-829-0009 Réal Bilodeau , directeur 819-822-1826
Richard Cyr, vice-président 819-823-9308
Claude Stébenne, trésorier 819-864-6084 Pierre Bergeron, directeur 819-820-9678
Liette St-Martin, secrétaire 819-791-2624
Benoît Charland, directeur 819-864-4020

Constance Clowery, directeur 819-565-4536

Karina Fortier, directeur 819-821-9138

Claude F. Gosselin, directeur 819-573-0488

Claude M.Gosselin, directeur 819-346-4724

Denis Gosselin, directeur 819-564-1997

Note : Notre site internet fait présentement l’objet d’un examen. Nous espérons pouvoir le mettre à jour sous peu.

Comme vous vous en doutez,

Notre petit journal ne naît pas comme ça, tout simplement du jour au lendemain sans qu'on n'ait
besoin d'y investir un peu de soi. En réalité, il faut y mettre de la confiance pour le construire,
du temps bien entendu pour le fortifier et de la disponibilité afin de lui permettre de se
développer.
Notre objectif étant de faire de notre petit journal un outil de communication tout en donnant la parole
aux riverains. Pour faciliter l’atteinte de nos objectifs nous avons besoin de vous.

Alors, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et articles à l’adresse temporaire suivante :
'Liette St-Martin' <[email protected]>

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CE CERTIFICAT A UNE VALEUR DE 5$ APPLICABLE À L’ACHAT DE UN (1)REPAS À LA
CARTE À LA BRASSERIE LE DAUPHIN OU À LA BRASSERIE LA SEIGNEURIE

SUR PRÉSENTATION DE LA CARTE DE MEMBRE DE
L’ASSOCIATION DE LA RIVIÈRE MAGOG


Page 14 L’Éco-riverains Sherbrooke Septembre

E TTEL P M E MMO H N 0 B
C OURO N N E
E LNJ J P A R NN ERB RA
L L OA E U A E
E URCV S E L T A GEON E

NGA L U EG

O P L U LMA

B T DNH A U E SG LME E N
NUA I X N I
R I E0 0 E N S A I BEI TS
H RMRA S A
A NBT E D U T C L EEPCG
PA E EH EA
T S RGR P R N T NUA S CM
EDT T I UN
I I A UA E D A I EES S EM
T I V I TAN
0 SBPL R N F

NT I CI E L N

S EU EG N A E

R OEGA M I T

B I SCU I T E


Page 15 L’Éco-riverains Sherbrooke Septembre

Page couverture
photo prise

par

Gérald Joncas

Photo prise par Gérald Joncas

Photo prise par

Louise Drouin

Avis à tous les riverains … Faites-nous parvenir vos plus
belles prises de vue de la rivière à l’adresse temporaire
suivante : 'Liette St-Martin' [email protected]


Page 16 L’Éco-riverains Sherbrooke Décembre 2009


Click to View FlipBook Version
Previous Book
Écho-Riverains Avril 2010
Next Book
Eco-Riverains Septembre 2009