The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.
Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by COUCOU Magazine, 2021-04-06 11:39:45

COUCOU Magazine | 2019-02

Marie Lucienne Marcelin

Keywords: Paint Artist

Mon intelligence, mon savoir, ma sagesse 51
N’ont point réussi à t’émouvoir ma déesse
Elle prend grand plaisir à pavaner ses attraits

Ah! Je voudrais tant attirer ton doux regard
Gagner ton amour me serait valorisant
Mais ton cœur, consacré aux adonis pédants
Ne me voue aucune pitié aucun égard

Peu de lunes ont embrasé le rmament
Tes pétales étrissent, tombent desséchées
Ces oiseaux de malheur, ces amants meurtriers
Ont sucé ton nectar, ta sève, puis ton sang

Témoin impuissant de ta n, petite eur
Je ne puis ranimer tes pétales en pleurs
Ni ta tige émincée se tordant de douleur

Ma détresse, mes larmes, mes supplications
Ne m’ont point épargné ce dénouement cruel
Seul l’Amour en prêtant oreille à mes appels
Aurait pu combler mes demandes, mes
questions.

җҗҗҗҗҗҗҗҗ

Edy Laraque
Juillet 1967 Remanié en Janvier 2019
Coucou Magazine – Février 2019

Ce poème écrit alors que j’étais un adolescent
(j’avais 14 ans!) est un message d’amour pour la
Saint-Valentin. Je l’ai réécrit pour rendre
hommage aux femmes toutes de petites eurs
admirables.

©Tous droits réservés

COUCOU Magazine • February 2019

Nostalgie

À l’ombre des palmiers frétillants
Pieds enfouis dans le sable chatouillant,
La brise légère me comble de joie, me rafraîchit
Un bonheur complet m’envahit

Viens! Gambader sur le rivage
Constamment lavé par les vagues mourantes
Le soleil levant majestueux amène gaiement
Le chant strident des coqs ers
Un âne brait à tue tête faisant fuir les intrus de son territoire

Marie-Lucienne Un chien osseux pourchasse une vendeuse matinale
Marcelin Elle détaille ses maigres produits en une litanie musicale
Laquelle se mêle avec acharnement aux aboiements stridents
Poétesse
& L’immensité du ciel clair et limpide nous enveloppe
Une journée merveilleuse s’installe
Artiste Peintre M’interpelle et m’émerveille.

Je remonte la rivière insouciante
Qui serpente et longe la vallée
Fascinée, je m'enfonce dans les sous-bois luxuriants

La nordé transporte sur ses ailes
Des aromes de café grillé, de poissons boucanés.
Les festins du matin s’annoncent succulents

Je saute de joie infantile au pied d’arbre fruitier
Dont jadis les fruits ont caressé mon palais:
Corossols, mangues, sapotilles, cachimans...
Je rêve de bien d’autres fruits du terroir
Je déguste avec frénésie de joyaux charnus
Fraîchement tombés et jonchant le sol humide.

Le silence s’estompe; le chant doux des oiseaux se perd
Rythmes entrainants de tambour se précisent
Se rapprochent. S’empreignent en moi me conduisent

Les différents arômes de nos trempé aphrodisiaques,
Me collent au cerveau, m’enivrent.
Le marché ouvert multicolore est vivant, grouillant

52 COUCOU Magazine • February 2019

Les plats fumants de fritures exhalent des senteurs piquantes 53
De fumet de viande diverse sautée, de homard boucané
Ces arômes se marient de façon alléchante

La musique d’un groupe de vieux troubadours
Se fait invitante, me souhaite la bienvenue
M’arrache des pas de danse à leur délectation.

En n de randonnée enrichissante,
Je suis ébahie par un paysage insoupçonné:
Les cocotiers et les palmiers forment un rideau de théâtre,
Qui s’ouvre et m’offre ce merveilleux spectacle:
La mer nue sur son lit bleu azur
À perte de vue, à la rencontre du rmament,
Ils se marient, forment un écran unique.

Épuisé de sa longue journée,
Le soleil tombe de sommeil,
S’enveloppe de sa robe orangée et couleur feu,
Ce spectacle paradisiaque me fait rêver.

Tranquillement, cette source de vie
Entame sa descente vers un repos bien mérité….
Il est parti se coucher,
Furtif clin d’œil aux curieux, aux amoureux.

Le crépuscule sonne le glas de la n des vacances,
Les heures ont fui entre la mer chaude, les boissons enivrantes
les repas croustillants, la musique endiablée

Le jour morose des préparatifs me réveille
Le cœur déchiré, je parviens à reprendre l’avion
Qui me transporte somnolente et hébétée,
Dans un univers immense, étrange et froid.
Le ciel rapetissé semble me tomber sur la tête.
Oh! Il neige.
J'avance à reculons.
Le froid me gèle les os!

җҗҗҗҗҗҗҗ
MARIE-LUCIENNE MARCELIN
Janvier 2019
©Tous droits réservés

COUCOU Magazine • February 2019

җҗҗҗҗҗҗҗ

Tijis ou ap fè m lasisin
ak yon bak rapadou
ou rale l koupe devan m
pou w fè m rele w doudou
gad yon ti mak ou pa ban m
ou mete m chita veye sin

Tijis li pa jis, w ap fè m lalang
tronpe espwa m ak kout lang
fè m ba w akasan m’gen nan fèy
di m mete siwo kann plen gòzye w
Kou vant ou plen, ou voye m
pran nat tann

Magalie JB Men Tijis vant pran nanm
Wanga Nègès lò chodyè moute, mayi griye
ou pa wè manch pilon
Poétesse & doulè fè ponyèt ou enkondit
Auteure de men tibòl ou lave pou chanmchanm
"Sou Chimen Libète"
O Tijis ou pap sis !
Ou rakonte m gou bannan ou peze
Ou moutre m gwo manmèl ou tire
Tout lizyè jipon jenn fanm ou kraze
men Tijis tout jan gen jistis.

җҗҗҗҗҗҗҗҗ
6 oktob 2018
©Tous droits réservés

54 COUCOU Magazine • February 2019

ҘҘҘҘҘҘҘҘ

Je te raconterai les étincelles
sur l'élan des balancelles
je dirai de notre histoire unique
l'ef uve des rêves magique…

Je deviendrai ces femmes qui excellent
ces mères merveilles qui nous viennent du ciel
enceintes sur leurs misères pudique
si puissante dans l’amour jamais elles ne revendiquent…

Je te donnerai les fruits des arcs-en-ciel
là où terre et cieux se scellent
dans le goût des lumières et de cantique
tout l’horizon de notre mystères cosmiques.

Je retiendrai de mes entrailles eurs et miel
à l’aurore des « Oufò », sous la pluie des chapelles
je suivrai le soleil chantant nos ruisseaux angéliques
tout l’hymne des « peristil » pour notre route épiques…

ҘҘҘҘҘҘҘҘ
21 oktob 2018
©Tous droits réservés

COUCOU Magazine • February 2019 55

ғғғғғғғғғғ

Hilaire De mes rêves qui s'enkystent
Argousto Et sont bercés d'une grêle d'amour,
Tu fais depuis une pluie de nuits
Poète Ton plus unique séjour
Port-au-Prince, Haiti Où le temps ne s'enfuit pas;
Où chaque parcelle de ton sourire enjôleur
Enjolive chaque instant de ma vie;
Où nos âmes lascives,
Au regard concupiscent,
Ne s'enfouient pas
Dans nos corps entrelacés,
Mais se promènent conjointement
Dans des rues splendides
qui résonnent de chants d'oiseaux;
Où tu me con es tes dessous érotiques,
Et où de jolies oiselles,
Attirées par ta voix enchanteresse,
Vont, si allègrement, airer chaque nuit.

ғғғғғғғғғғ
16 janvier 2019 | ©Tous droits réservés

56 COUCOU Magazine • February 2019

Solitid Valmy Yacinthe

Mwen pap ekri alias Henry le Fou
Ankò
Ou mèt fè Poète
Kè’w kontan New Jersey, E.U.
Cheri
Mwen vle bay
Silans ou
Pwemye plas
Nan vi’m

Mwen pap ekri
Ankò
M’ap veye
Kote solèy kouche
Ma lage dlo zye’m
Ti gout pa ti gout
Jouk tout souvni’w
De mwen n efase

җҗҗҗҗҗҗҗ
31 desanm 2016 | ©Tous droits réservés

COUCOU Magazine • February 2019 57

Ma blonde

à Mirline Louis- jean

Je me noie dans ton oeil de poupée
Comme la pluie qui dort sur un lit de soleil .

Ton sourire est une brise inédite
tatouant ma peau d'un baiser extatique .

Les vagues et les ots se confondent
dans ta chevelure de sirène
ta tresse est un champ de lys
où les roses donnent une salve de lyre
pour l'arrivée du printemps
dans la robe verte des eurs.

Selmy Accilien Ton sourire éclipse l'obscur
et fait paraître la lumière des amours
• Poète il fait pleuvoir pour arroser les eurs fanées
• Étudiant en psychologie • et donne l'espoir aux malheureux
Professeur de philosophie quand la vie leur semble morne
il donne l'envie d'aimer
quand les amoureux se plaignent de leur amour perdu
et pleurer la mer
quand les navires ne naviguent pas.

La vie est en rose quand tu souris
C'est toujours l'extase, la liesse
et l'on dirait que tout est beau.

Souris pour que le soleil se lève dans cette maison de bois
souris pour que l'amour renaisse dans les entrailles d'Île de la Tortue
Souris, ris
et que je danse dans la polka de tes éclats harmonisés
Souris, ris
pour que la mort des temps ne soit plus
pour que le passé du passé ne fouette plus le présent
pour qu'il fasse nuit et jour simultanément
souris, ris ma blonde
et que tu verras se coucher le soleil
sur ton visage.

=================
Extrait de: "SUR LA TIGE DE L'AMOUR, juin 2016

58 Ed.Du Pont de l'Europe, France"
C©OUToCuOsUdrMoaitgsarzéisneervés• February 2019

Kanaval mwen pap negosye! 59

Non! Lajan madigra se pou madigra!
Se lè benyen vann
Tout moun swe menm swè
Se lè pèp la ak lelit la
Youn jwen tèt yo nan lòt!
Yon pa rekonèt lodè lòt
Rèn monte cha, Pwezidan apye
Avoka move zafè nan tèt bann yo
Monpè ap konfese
Nèg milat ak nèg nwè yo
Tout gen menm koulè
Pandan babankou ap koule
Tranpe zo devan ak asorosi
Ap koule nan gagann malere.
Gouyad nou tout se menm
Anba kout tanbou Tiroro.
Bwavèna ak lasalin
Tout kontre sou channmas!

Nostalji ap touyem
Mwen pa janm ka bliye
Sou zepòl papam
Lèm te konn al gade kanaval
Devan Reksteyat!
Pa manyen kanaval mwen souple.
Se rezon pam poum soutni anba tyèm
Ak yon ti espwa lapli gen poul tonbe,
Mayi gen poul pouse, pwa gen poul leve,
Sous dlo yo va gen dlo, la vi va rekonmase

Tou verite va sou tanbou na boule madigra
Nou paka tan lòt ane
Poun voye monte pi bèl gouyad
Kanaval se twadisyon nou,
Nou pap negosyel...

җҗҗҗҗҗҗҗ
MIEJO RACSTER
27 janvye 2019 | ©Tous droits réservés

COUCOU Magazine • February 2019

My preferred
mediums are oils
and acrylics. I love
painting portraits,
abstracts, nudes,
landscapes, and
seascapes, etc.
However, portraiture
is fast becoming my

rst love due to my
af nity for capturing
people’s expressions
of “joy and pain” or
as I prefer to say
“sunshine and rain.”

Rachelle SCOTT also has her works
on permanent display at Eka & Moor,
in Madrid in Spain and in Colombia.
In 2011, she is portrayed in “F comme
Femme Diaspora”, a documentary
created by Stephanie and Steve James
of Shakti Productions, Best Award
winners, featuring Caribbean women
who succeed around the world.

i COUCOU Magazine • February 2019

Albert Desmangles crée une “My
nouvelle forme de visages aspiration is
typiques de l’Amérique: to expose the
mélange de races, ni noire, ni mystery,
jaune, ni blanche, ni rouge. humility,
Des femmes métissées intrigue, and
dominent les éléments, exoticism of
surgissent de l’ombre et the Haitian
fusionnent avec la création. Culture
Desmangles s’engage dans un through my
nouveau style de peinture art. The
anthropomorphe où la lumière ultimate joy is
demeure le centre to share my
d’émanation de toute matière. works with
the
international
audience”.

"It happened when I
was about ve years
old. My father was
helping me with
homework. He was
pensive for a while,
and then began to
draw something on
my notebook. When
he was done, I was
thunderstruck. He
had created a
magical scene on
my notebook while I
was struggling with

Click on each image to learn more atbhoe ualtphthabeest!e most talented artists.

COUCOU Magazine • February 2019 ii

iii COUCOU Magazine • February 2019

COUCOU Magazine • February 2019 iv

v COUCOU Magazine • February 2019

Bien chère Murielle Leconte, Hommage à
Tu es une perle rare qui enrichit nos vies non seulement Coucou Magazine
par ce legs de tes magni ques créations dans la mode
mais par ton savoir-faire et autres superbes qualités. Tes COUCOU Magazine, plus qu'un livre
mots d'une gentillesse exquise me parviennent du Nous emporte plus loin que la
profond de mon cœur où je les garderai précieusement à plume
jamais. Et en quelques pages résume
Que Dieu te bénisse et conserve ta vie pour longtemps. L'essence de l'art et nous livre
Avec toute mon affection & admiration, Un résumé de l'actualité
Des œuvres de qualité...
Peintre, poètes, musiciens
Sculpteurs, tous les artistes anciens
Et modernes trouvent leur place
Dans cette compilation de classe...

Mes compliments aux éditeurs
Qui dans ce monde enchanteur
Nous emporte chaque mois
Plus loin nos rêves et nos émois...

by
GUY CAYEMITE
Miami, 31 décembre 2016
©Tous droits réservés

Maryse COUCOU Magazine • February 2019

v

• Anselme Accilien For a wonderful month of
• Hilaire Argousto steady collaboration.
• Dr. Arold Augustin
• Edgard Bernardin No one can hold a candle to
• Claude Blard your amazing generosity!
• Guy Cayemite
• Georges Noël Coldold Click here to access past issues.
• Michael Detrick
• Gina De Vastey Fils-Aimé
• Edy Laraque
• Henry Le Fou
• Marie-Lucienne Marcelin
• Wanga Nègès
• Marc-Donald Orphée
• Miejo Racster
• Lisa Rémilien
• Georges Sami Saati

from all of us at

COUCOU Magazine • February 2019


Click to View FlipBook Version
Previous Book
04-08-21_04-10-21 Spring Savings Sale all pages
Next Book
MESYUARAT AGUNG TAHUNAN PIBG SMK PETALING KALI KE-45