The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.
Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by contact, 2018-12-18 07:22:45

Passion Bâtir Juin 2018

Passion Bâtir n6

juin 2018 / N°06 passion

Toutes les initiatives de l a FPI

La ville SPÉCIAL
éco-intelligente
p.19 48E CONGRÈS FPI FRANCE

biarritz 2018

fpifrance.fr



Édito

Alexandra François-Cuxac Ce qui distingue la promotion des autres professions de la
construction et de l’immobilier, c’est la transversalité  : nous
PrésidentE de la FPI sommes des intégrateurs, des chefs d’orchestre, au croisement de
la technique, du droit, du marketing ou de la finance. Cela rend notre
Suivez-nous métier passionnant, mais complexe - à plus forte raison quand tous nos savoir-
sur twitter en faire sont saisis par deux révolutions : l’environnement et le numérique.
vous abonnant à
@fpi_fr Ces deux révolutions vont transformer la ville, à une échelle qu’on n’a plus
connue depuis l’émergence de l’urbanisme de masse ou la généralisation de
l’automobile. Elles vont créer la « ville éco-intelligente », thème du Congrès
2018 de votre fédération : des territoires durables et responsables assis sur la
technologie, au croisement de la smart city et de la ville durable.  

En février dernier, la FPI vous a invités à réfléchir à la transition énergétique,
dans le cadre des journées d’études professionnelles (JEP). L’heure est venue,
lors de ce Congrès, de consolider et d’élargir ce travail d’anticipation et
d’éclairage, en approfondissant cette notion de ville éco-intelligente.

Nous nous attacherons à identifier les ruptures technologiques qui la
fondent, et qui vont modifier nos produits et nos services  : les véhicules
électriques et autonomes, la décentralisation énergétique, la transformation
du bâtiment en objet connecté et communicant etc.

Ces ruptures, nos parties prenantes s’en emparent. La ville éco-intelligente
transforme les attentes des élus,des riverains,des habitants de nos logements
et des occupants de nos bureaux : plus de participation et d’inclusion, une
meilleure qualité de vie, une plus grande variété de services, une ville plus
responsable donc plus durable  et moins exposée aux risques ; mais aussi,
parce que la ville éco-intelligente repose sur les données et leur exploitation,
des garanties sur la protection de la vie privée.

Ce rêve de la ville du futur, technologique et citoyenne, nous devons le
confronter à la réalité d’un modèle économique  à définir, entre besoins
d’investissement massifs et nouvelles poches de valeur et d’efficience. Avec,
sous-jacente, la question du modèle économique des acteurs de l’immobilier
eux-mêmes, et de la transformation de chacune de nos trois lignes de métier :
aménagement, immobilier résidentiel et immobilier tertiaire …

Civic tech, smart grid, biophilie ou résilience  : ne nous laissons pas
impressionner par les anglicismes et les concepts, et derrière chacun d’entre
eux, sachons décrypter ensemble les enjeux et voir dans la ville éco-intelligente
l’opportunité qui se présente de rendre notre métier encore plus passionnant !

passion bâtir Juin 2018 / N°06 3



Vous souhaitez promouvoir sommaire
vos produits ou services
et optimiser votre visibilité ? S’engager . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

Réservez votre espace Ils nous ont rejoint . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
publicitaire dans deux outils Les commissions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
de communication majeurs : Le Pôle IE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
• 5 conseils pour réussir la transformation
L’annuaire des adhérents
et Passion Bâtir de bureaux en logements . . . . . . . . . . . . . . . 14
• L’action de la FPI Ile-de-France
Contactez notre partenaire régisseur :
Mairie Info - Alexandre Messent : sur la politique d’agrément
01 46 05 36 36 ou 06 80 91 78 38 par l’Etat des locaux d’activité . . . . . . . . . . . 16
[email protected] Les clés de l’observatoire . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

fpifrance.fr dossier spécial . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1

Magazine d’information de la Fédération • Bâtir une ville
des promoteurs immobiliers de France connectée et responsable . . . . . . . . . . . . . . 23
Directrice de la publication : Alexandra François-Cuxac
Comité de rédaction : Alexandra François-Cuxac, • Bilbao : la métamorphose
Alexis Rouque, Sophie Mazoyer ([email protected]) d’une ville portuaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Rédaction : les équipes de la FPI France et Douar Skrill
Conception graphique et réalisation : VedaCom pyramides . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 2
Crédits photos : couverture, visuel du 48e congrès,
visuel des pyramides : ©Graphic Swing. Droits réservés. • Les pyramides d’Or 2018 :
Publicité : MAIRIE INFO 45, rue de l’Est, un défi pour la ville de demain . . . . . . . . . . . 32
92100 Boulogne Billancourt, 01 46 05 36 36
Editeur : Fédération des promoteurs immobiliers agir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 5
de France, 106, rue de l’Université 75007 Paris ,
Tél : 01 47 05 44 36, Initiatives régions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
Fax : 01 47 53 92 73 - www.fpifrance.fr • À Nice, un urbanisme réflechi
Diffusion : 9 000 exemplaires
avec… Joia ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Le papier du magazine est PEFC 100% • Lyon invente la ville de demain . . . . . . . . . . 37
• Rennes : écologie et intelligence urbaine

font « convergence » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
• Bordeaux : aux marches

d’un nouveau palais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41

Partenaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
• Arkéa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
• BPCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
• EDF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
• GIP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
• GRDF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
• SMABTP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
• Socfim . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

passion bâtir Juin 2018 / N°06 5

ils nous ont rejoint SOGERIM
LEGENDRE IMMOBILIER
en 2018 LINKCITY CENTRE SUD OUEST AQUITAINE
SEVERINI PIERRES & LOISIRS
FPI ALPES AVENIR CONSTRUCTIONS
FPI AQUITAINE-POITOU-CHARENTES GREESTONE IMMOBILIER
FPI AUVERGNE FONCIMM
FPI BRETAGNE DUVAL DEVELOPPEMENT EST
FPI CÔTE D'AZUR ET DE LA CORSE DUVAL DEVELOPPEMENT HAUTS-DE-FRANCE
FPI GRAND EST IMMOCHAN FRANCE
FPI HAUTS DE FRANCE PROMOTION PICHET
EUROPEAN HOMES
FPI NORMANDIE PIERRE DE SEINE
FPI OCCITANIE MEDITERRANEE RIVES DE SEINE PROMOTION
FPI OCCITANIE DUVAL DEVELOPPEMENT OCCITANIE
TOULOUSE METROPOLE LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS
FPI REGION LYONNAISE BATI LYON PROMOTION
EUROPEAN HOMES
FPI PAYS DE LA LOIRE ATAO PROMOTION
FPI PROVENCE DUVAL DEVELOPPEMENT GRAND OUEST
LEGENDRE IMMOBILIER
FPI ILE-DE-FRANCE SAPRIMO
AIGO PROMOTION
6 Toutes les initiatives de l a FPI BIRDY PROMOTION
DUVAL DEVELOPPEMENT
LEGENDRE IMMOBILIER
PROMEGE HOLDING
QUADRAL PROMOTION
QUANIM

fpifrance.fr

s ’ e n g a g e r / loi elan

Loi ELAN :
la FPI force de proposition
pour améliorer le projet

Au moment où est bouclé ce numéro Il vient s’insérer dans la stratégie logement du
de Passion Bâtir, le projet de loi Gouvernement, qui a vu ses premières traductions
ELAN (Evolution du logement, de fiscales dans la loi de finances pour 2018 et fera
l’aménagement et du numérique) est certainement l’objet de dispositions complémentaires
en cours d’examen par le Parlement. dans la loi de finances pour 2019.
En se donnant pour objectif de construire plus, mieux
passion bâtir Juin 2018 / N°06 et moins cher, les mesures annoncées devront corriger
les dysfonctionnements existants, faciliter l’accès au
logement de tous et, à terme, résorber le déficit de
logements en France.
A ce titre, la prolongation pendant 4 ans du dispositif
Pinel et du Prêt à taux zéro en zones tendues dans
le PLF2018 était attendue pour ces territoires où la
demande est très forte : la FPI estime en revanche que
les zones détendues, exclues à partir de 2018, doivent
faire l’objet d’une transition adaptée et d’analyse fine,
afin de tenir compte des spécificités et des évolutions
de ces territoires. La réflexion sur les zonages constitue

7

s ’ e n g a g e r / les commissions

un enjeu fort du second semestre, auquel la Fédération La FPI a proposé de compléter le projet de loi sur
a vocation à être pleinement associée, grâce à ses des axes structurants, notamment :
observatoires régionaux. Les dispositions adoptées • Sur le logement intermédiaire, elle propose
sur la fiscalité des plus-values de cessions de terrains d’encourager les maires à faciliter la production de
étaient aussi espérées mais la FPI proposera à nouveau logements intermédiaires sur leurs territoires
d’élargir cette mesure à l’ensemble des métropoles et en modifiant le décompte des logements intermédiaires
pas exclusivement aux zones très tendues. dans la loi SRU.
Avec le projet de loi ELAN, le Gouvernement engage une • Pour sécuriser le droit de l’urbanisme, elle propose
seconde phase, davantage tournée vers le soutien de faciliter la résolution amiable des différends entre
de l’offre et les réformes de structure. collectivités et maîtres d’ouvrages sur les autorisations
La FPI a agi à chaque stade de la concertation d’urbanisme par la création d’une instance de médiation
qui a présidé à l’élaboration de ce texte : en amont et de restreindre les possibilités d’opposer un sursis
de sa préparation, par des propositions sur les recours à statuer à une demande de PCe.
et les normes notamment ; lors de la conférence • Sur la mixité sociale, et sans remettre en cause
de consensus, par cinq notes thématiques diffusées la participation des acteurs privés à la production
aux adhérents lors du Congrès ; dans le groupe de de logement social, la FPI propose d’en assouplir
travail Maugüé, où elle était la seule organisation les modalités. La fragilisation financière des HLM rend
représentant les maîtres d’ouvrage et la plus ardente en effet indispensable et urgent l’assouplissement
défenseure du plafonnement des délais de jugement ; des servitudes de mixité sociale en privilégiant la mixité
au Conseil supérieur de la Construction et de l’efficacité au quartier plutôt qu’au pallier, en les prohibant dans
énergétique (CSCEE) enfin, auquel le projet de loi a été les communes disposant déjà de nombreux logements
soumis pour avis. sociaux et en les assortissant automatiquement de
bonus de constructibilité.
Nos propositions sont directement issues des travaux
des commissions de la Fédération, qui ont été mobilisées Dans la perspective de l’examen de la loi de
en 2016 sur la question de la simplification, dans tous finances pour 2019, la FPI proposera un mécanisme
les domaines qu’elles couvrent : fiscalité, mixité sociale, d’intéressement des collectivités locales aux recettes
construction ou immobilier d’entreprise, ainsi que de de TVA générées par la vente de logements neufs pour
l’enquête « recours » réalisée en 2017. accompagner les efforts de production et de rénovation
Une fois le texte au Parlement, notre travail se poursuit : de logements engagés par les maires bâtisseurs. Pour
la FPI a été auditionnée par plusieurs commissions encourager le logement intermédiaire, elle défendra
et groupes parlementaires, ce qui nous a permis de l’accession à la propriété des ménages sous la forme
mettre en avant nos 10 propositions d’amendement. d’une TVA à 10%.
D’ores et déjà, le texte comporte des avancées
importantes que les débats parlementaires et les Sur l’ensemble de ces sujets, les membres des nouvelles
textes réglementaires d’application devront préserver commissions de la FPI seront amenés à apporter leur
et enrichir. Il s’agit notamment de la lutte contre les expérience et leur expertise pour permettre à la FPI
recours abusifs en encadrant leur délai de jugement, de poursuivre son dialogue avec les pouvoirs publics, en
de la simplification des règles d’accessibilité ou du vue d’instaurer un environnement réglementaire, ajusté
développement du numérique avec la dématérialisation aux enjeux et adapté aux contraintes.
des demandes de permis de construire ou le bail
numérique. La FPI est plus que jamais mobilisée pour accompagner
l’Etat dans sa volonté de réforme, vigilante sur
Les nouveaux outils proposés pour améliorer la l’effectivité des mesures et volontaire pour prendre sa
gouvernance des projets urbains (PPA, GOU, réforme part dans les efforts demandés.
de la procédure des ZAC) ou la création des opérations
de revitalisation des territoires (ORT) en lien avec Engagés au service de la ville éco-intelligente et
le plan Action Cœur de Ville devraient contribuer toujours à l’écoute des besoins des habitants, les
à un développement équilibré des territoires, promoteurs immobiliers répondent présents pour
où les promoteurs devraient pouvoir trouver construire plus, mieux et moins cher. ■
des relais de croissance.

8 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

s ’ e n g a g e r / les commissions

COMMISSION DE LA fiscalité

Parallèlement, d’autres dispositions pénalisent les
acquisitions immobilières patrimoniales. Ainsi, le législateur
a augmenté le taux de TVA applicable aux constructions
de logements locatifs sociaux porté à 10% à compter du
1er janvier 2018. Il a également supprimé l’ISF sauf pour
l’immobilier, par l’instauration de l’IFI.

La Commission fiscalité, qui a vocation à traiter de la
fiscalité des entreprises mais aussi des particuliers,
accompagnera la FPI dans la mise en œuvre de ces
mesures.

Agnès Acknin-Boyer, C’est l’un des objectifs de la feuille de route
Directeur Fiscal de BNP Paribas Real Estate de la commission pour l’année 2018.

Depuis début janvier, la Commission fiscalité Les objectifs de la commission sont de trois types :
de la FPI France est présidée par Mme Agnès • diagnostic/datas : la commission sera associée à
Acknin-Boyer, Directeur fiscal de BNP Paribas la modification du zonage Pinel, et aux démarches
Real Estate, avec l’aide d’Alexis Rouque, Délégué entreprises auprès de l’Etat pour obtenir des statistiques
général de la FPI, et Bérengère Joly, Directrice plus précises sur certains financements (ex. : PSLA, PLS) ;
juridique. • expertise/propositions : la commission effectuera une
veille sur les textes relatifs à la fiscalité du logement, de
Cette nouvelle présidence s’inscrit dans le contexte l’aménagement et l’immobilier d’entreprise, mais aussi
des mesures adoptées en lois de finances de fin pour apporter leur expertise sur les propositions de
d’année dernière. la FPI (ex. : statut du bailleur professionnel, accession
intermédiaire, …) ;
• diffusion/pédagogie : après la diffusion de fiches
pratiques sur la TVA applicable au logement, la
commission œuvrera à la diffusion d’un guide pratique
de l’investissement locatif. ■

Pour traduire la volonté du Gouvernement de créer un Cette nouvelle présidence
choc de l’offre, y compris de l’offre de foncier, plusieurs s’inscrit dans le contexte
mesures ont été adoptées en ce sens, comme : des mesures adoptées
• la prorogation du dispositif Pinel dans les zones les en lois de finances de fin
plus tendues jusqu’au 31 décembre 2021 ainsi que d’année.
l’allongement d’un an du dispositif Censi-Bouvard ;
• la prorogation de deux années supplémentaires
de l’exonération d’impôts de la plus-value en cas de
vente d’un bien immobilier en vue de la réalisation de
logements sociaux, en complément de l’instauration
d’abattements exceptionnels et temporaires dans les
zones les plus tendues en faveur du logement ;
• l’extension du taux réduit d’IS en cas de cession par
une personne morale d’un bien immobilier en vue
de la création de logements, en contrepartie d’un
resserrement géographique du dispositif.

passion bâtir Juin 2018 / N°06 9

s ’ e n g a g e r / les commissions

COMMISSION DE LA CONSTRUCTION

Président de commission : Patrice Ravel, Directeur technique de SIER Constructeur
Référent bureau FPI : Louis Ziz, Président d’ONYX Promotion Immobilière
Secrétaire de commission : Philip Gibon, Directeur technique de la FPI France

Patrice Ravel A travers notamment sa présence au Conseil Supérieur
Directeur technique de la Construction et de l’Efficacité Energétique et d’autres
de SIER Constructeur commissions ou organismes, la FPI exprime son point
de vue, dans une démarche toujours constructive, mais
Point sur les pragmatique et soucieuse des attentes de ses clients.
travaux en cours
Ainsi, après avoir remis à la DGHUP en septembre
La Commission de la Construction réunit tous 2017 un rapport contenant 70 propositions concrètes
les deux mois environ au siège de la FPI une de simplification de la règlementation technique,
vingtaine de directeurs techniques issus de ses dont certaines figurent dans le projet de loi ELAN, la
sociétés adhérentes. Commission travaille sur trois sujets principaux:

Outre la veille technologique sur des sujets comme LA QUALITE DE NOS CONSTRUCTIONS
les différentes solutions proposées par les fabricants
en matière de logement connecté, les différents C’est un sujet très large, aussi la Commission a décidé de
modes constructifs utilisant le bois, ou les nouvelles l’aborder sous un angle très concret :
énergies vertes, la Commission analyse et donne le
cas échéant son avis sur les projets d’évolution de la En s’appuyant sur le travail de l’AQC (Agence Qualité
règlementation de l’acte de construire. Construction), sur les retours d ‘expérience des membres
de la Commission, de nos partenaires architectes,
bureaux de contrôle, experts d’assurance, certificateurs,
ainsi qu’avec la contribution des industriels du GIP, un
document de synthèse sera édité à l’attention de tous nos
adhérents.

Celui-ci présentera sous une forme concise et illustrée les
principales causes de non-qualité sur une opération de
construction type, classées par ordre d’importance, pas
seulement d’un point de vue statistique ou de sinistralité,
mais sur des critères centrés sur notre métier : fréquence,
répétitivité, coûts, impact négatif sur nos acquéreurs, sur
notre image, etc.

la FPI exprime son point
de vue, dans une démarche
toujours constructive

10 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

Ce document devrait permettre à nos adhérents
de mieux identifier les facteurs de non-qualité et
de demander à leurs contractants une vigilance
particulière lors de la mise en œuvre des matériels
et matériaux de construction, qui est la plupart du
temps la cause de celle-ci.

LA FUTURE REGLEMENTATION ENERGETIQUE

Prévue d’être mise en œuvre début 2020, la
future règlementation bénéficie d’une phase
d’expérimentation, à laquelle la Commission
Construction participe activement, sous plusieurs
formes :

• La collecte d’informations et de retours
d’expérience auprès de ses membres engagés dans
des opérations labellisées E+C- ou participant via
leurs sociétés aux différentes expérimentations
organisées sur le territoire (ADEME, REGIONS, ETAT)

• L’envoi de données techniques issues de nos
opérations RT 2012 afin d’alimenter l’observatoire
national.

• L’analyse des résultats de l’étude menée par
le bureau d’étude POUGET CONSULTANT avec
la contribution du CIM BETON, sur des opérations
terminées, afin de déterminer l’impact des différents
niveaux de la future règlementation sur nos modes
constructifs actuels, le surcoût des études, les
incidences liés à l’Analyse du Cycle de Vie
du bâtiment, etc.

L’HABITAT DE DEMAIN

Changements de modes de vie, évolution
des goûts et des besoins, mobilité géographique
et professionnelle, connectivité, sécurité, locaux
partagés ou multi-usage, les sujets ne manquent pas
lorsqu’on essaie d’imaginer le logement dans
un futur proche.

La Commission se propose se recenser les
principales avancées dans ce domaine, aussi bien au
stade de la conception d’un bâtiment, que lors des
choix techniques et énergétiques que nous sommes
amenés à faire constamment sur nos projets. C’est
comme toujours en restant à l’écoute de nos futurs
clients que nous serons à même de progresser dans
ce domaine, en se gardant de tout gadget ou d’effet
de mode. ■

s ’ e n g a g e r / les commissions

Commission sociale, éthique et formation

Président de commission : François-Régis Bouyer, président fondateur et gérant de BATI-NANTES
Référent bureau FPI : Alexis Rouque, Délégué général FPI France
Secrétaire de commission : Emmanuelle Rey, Responsable Dialogue social
& développement RH FPI France

Attirer et fidéliser 
les talents : la FPI vous aide
à relever le défi !

François-Régis Bouyer l’ensemble de la profession. Emmanuelle Duez, fondatrice
président fondateur de la start-up The Boson Project, et Présidente du Jury des
et gérant de BATI-NANTES Pyramides d’Or 2018, nous prévient : « la jeune génération
est très exigeante vis-à-vis de l’entreprise, dont elle attend
qu’elle soit un lieu d’accomplissement ». La jeunesse
est prête à s’engager si l’aventure est belle, la confiance
assurée et la promesse tenue. C’est là tout le sens de la
négociation de branche sur la qualité de vie au travail
actuellement en cours.

La promotion immobilière présente de nombreux Pour vous accompagner dans la digitalisation de la
atouts : des emplois qualifiés stables (97% de profession, la FPI se mobilise avec les partenaires sociaux
CDI), des rémunérations attractives, une exigence dans le cadre des travaux de branche : les référentiels des
d’innovation permanente… Les missions confiées métiers de la promotion immobilière ont été actualisés
aux collaborateurs leur demandent esprit d’initiative, fin 2017 pour tenir compte des nouvelles compétences
capacité d’adaptation, sens des responsabilités et attendues à l’heure du digital, l’application Promoteur 3.0
favorisent le développement de leur compétences. a été créée pour sensibiliser et faire progresser l’ensemble
Nos métiers sont porteurs et passionnants. de l’écosystème de la promotion immobilière sur le digital.

Pour autant, la révolution digitale comme la transition En parallèle de ces travaux de branche, la FPI renforce son
énergétique modifient la donne : nos business models, offre de services réservée aux adhérents :
stratégies, et produits doivent être repensés, nos • une étude sur les rémunérations des principales
organisations de travail et nos modes de management fonctions de la promotion immobilière est en cours pour
revus en cohérence. Dans ce contexte, pour assurer donner des points de repères afin de mieux se positionner
leur performance économique, les promoteurs doivent dans cette « guerre des talents »,
innover et, pour cela, attirer et fidéliser les meilleurs • la plateforme « Promoteurs de talents » sera disponible 
talents. à la rentrée scolaire : véritable outil de recrutement
mettant en relation les promoteurs adhérents de la FPI, les
Si nombre d’entreprises de promotion ont intégré « talents » et les écoles partenaires, outil de diffusion de
ce défi majeur et travaillent déjà activement au l’information sur les métiers de la promotion, d’actualités
développement de leur marque « employeur », nous emploi et formation, elle permettra de rendre visibles
devons œuvrer collectivement pour faire progresser les opportunités de la promotion immobilière et de
susciter les vocations, pour développer ensemble la ville
éco-intelligente. ■

12 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr



s ’ e n g a g e r / pôle IE

5 conseils pour réussir
la transformation

de bureaux en logements

Propos recueillis auprès de Raphaël EMIN, • Une résidence étudiante de 282 logements vendue en
Directeur Régional Grand Sud-Est, bloc à un investisseur, un scénario plus rassurant pour la
Groupe Demathieu & Bard Immobilier ville qui ne souhaitait pas de copropriété sur la résidence.
• Des commerces au rez-de-chaussée, souhaités par la ville
La faisabilité d’une conversion de bureau dépend pour animer le quartier et recherchés par le promoteur
de plusieurs facteurs clés : pour exploiter les parkings existants en sous-sol et
apporter un traitement architectural plus qualitatif en
L’environnement du site façade.
• 15 % de la résidence en social, ce qui n’était pas demandé
1 Les produits susceptibles d’être transformés par le PLU.
se situent nécessairement dans des quartiers • Une surélévation de 2 étages, grâce aux dispositions
devenus peu attractifs et obsolètes pour des de la loi ALUR, permettant de gagner 30 logements.
bureaux. Construits dans les années 1980, les locaux Une structure bois a été utilisée, permettant de ne pas
du boulevard Davout accueillaient, à l’époque, le renforcer les structures existantes.
siège de la société Zodiac Aerospace, équipementier
aéronautique. Pour des motifs de croissance, la société Morphologie et structure de l’immeuble
a déménagé et mis en vente les locaux, sans résultat.
5 Les paramètres techniques ont un impact sur
La conjoncture la balance financière. Premier critère à étudier :
l’épaisseur du bâtiment à transformer. La profondeur
2 En 2012, époque de la mise en vente des bureaux idéale doit être comprise entre 12 et 15 m, l’immeuble
Zodiac, les prix du bureau n’étaient pas aussi élevés boulevard Davout faisait 15 m. Au-delà de 18 m,
qu’aujourd’hui et ne bénéficiaient pas du niveau de l’immeuble est difficile à transformer, sa profondeur pose
taux très bas que nous connaissons actuellement. des problèmes d’éclairage naturel pour la reconfiguration
Aucune offre sur le marché classique n’avait été en logement. Le deuxième critère à étudier est la
formulée au prix attendu pendant plus d’un an morphologie architecturale. Les immeubles qui se
sur ce produit. prêtent plus facilement à la transformation sont de type
poteaux/poutres : la structure est dissociée de la façade.
Le positionnement du propriétaire Une fois l’immeuble curé, les plateaux libérés peuvent
être redistribués assez aisément en logements, sans
3 Parvenir à lui faire accepter une offre au prix modification complexe de façade. ■

mais dans le cadre d’une opération de promotion Paris 20ème – Boulevard Davout - Résidence pour étudiants & commerce
immobilière impliquant un engagement Groupe Demathieu et Bard Immobilier.
de vendre sous condition suspensive de permis
de construire et des délais de montage
incompressibles (minimum 12 mois).

Une nouvelle programmation agréée par la ville

4 Même si les bureaux ne représentent plus
une ressource directe pour les communes,
le remplacement du tertiaire par le résidentiel n’est
pas toujours bien reçu par les collectivités en raison
des investissements en équipements publics que
cela implique. S’agissant de l’immeuble du boulevard
Davout, un accord a pu être trouvé entre tous les
acteurs sur la base des éléments suivants :

14 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr



s ’ e n g a g e r / pôle IE

L’action de la FPI Ile-de-France
sur la politique d’agrément
par l’Etat des locaux d’activité

© Natacha Gonzalez Au demeurant, l’Etat accompagne l’agrément d’une
pratique préventive dite de « conventions d’équilibre
habitat-activités » passées avec les communes ou les EPCI
les plus directement concernés par cet enjeu d’équilibre.
Ces conventions fixent des ratios contractuels logement/
bureau en fonction des spécificités locales.

Marc Villand Une volonté récente de la part de l’Etat
Vice-Président de la FPI France, d’activer davantage la politique d’agrément,
en charge de l’Immobilier au service de la mixité sociale
d’Entreprise
Début 2018, l’Etat a dévoilé aux professionnels un projet
de nouvelle doctrine sur l’agrément, reposant sur une
typologie plus fine des espaces. Au sein d’un premier
périmètre, une mixité logement-bureau était imposée
sur les fonciers de plus de 5 000 m2 dans le diffus avec
un risque de report d’agrément le temps nécessaire
à l’évolution des documents d’urbanisme.

Un outil original de régulation, Dans un second périmètre , les opérations de
à la main de l’Etat restructuration de bureau créant plus de 5 % de nouvelles
surfaces, avec une dégressivité du seuil prévu en fonction
En Ile de France l’Etat dispose depuis les années de la taille de l’existant, devaient être compensées par
50 d’un outil d’aménagement du territoire qui n’existe des opérations de logements représentant 3 fois la surface
dans aucune autre région : l’obligation pour le maître de bureau. Dans les communes carencées, les nouvelles
d’ouvrage d’obtenir du préfet une autorisation surfaces de bureaux étaient compensées a minima par
préalable à la construction, la reconstruction, 50 % de logements sociaux.
la réhabilitation ou l’extension de locaux à usage
professionnel. SI elle avait été mise en pratique, cette nouvelle doctrine
aurait créé un risque de blocage sur le marché tertiaire
Cette procédure poursuit un objectif général alors que la métropole bénéficie, sous l’influence du
de rééquilibrage à l’échelle de la région entre Grand Paris, du Brexit et des prochains Jeux olympiques
la géographie du logement, orientée à l’est, d’une fenêtre d’opportunité nécessitant des terrains
et celle des locaux d’activité, plus à l’ouest. opérationnels : pour 1 m2 de bureau à la Défense, il aurait
fallu créer 3 nouveaux m2 de logements dans le même
espace !

16 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

s ’ e n g a g e r / pôle IE

Conjointement avec l’Observatoire régional de Le seuil de tolérance de densification des surfaces
l’immobilier d’entreprise (ORIE), la FPI Ile de France de bureaux sans mécanisme de compensation passerait
a fortement milité pour un assouplissement de cette de 5 % à 10 % sans considération de taille des immeubles.
approche trop déconnectée des réalités du marché. Pour les communes carencées, la part de logements
sociaux dans la compensation est réduite de 50 % à 30 %.
Un point de sortie de la concertation
plus pragmatique et plus réaliste Dans le quartier d’affaires de la Défense, l’Etat
accompagnerait les futures restructurations, notamment
A l’issue de la concertation, des avancées ont pu être le long de l’axe majeur, tout en incitant à l’introduction
obtenues, et notamment un changement d’approche, de logements aux franges.
la notion de doctrine étant remplacée par celle
d’orientations générales. La réactivation des Ces évolutions démontrent l’intérêt d’une action
conventions d’équilibre habitat-activités est désormais fédérale résolue sur des sujets structurants pour toute
placée en premier objectif. La taille des fonciers l’activité de la promotion, et confortent la FPI dans son
déclenchant le principe de mixité logement-bureau positionnement à l’égard des pouvoirs publics, qui repose
dans le diffus varierait désormais entre 5 000 m2 sur une expertise de terrain et une capacité à formuler
et 20 000 m2 selon les communes. Si la mixité des propositions constructives. ■
n’est pas prévue dans le PLU, l’agrément pourrait
néanmoins être obtenu moyennant un protocole
avec la ville et l’Etat.

1 - Unité urbaine de Paris avec 412 communes et unité urbaine de Meaux.
2 - Paris (Ier au IXème et XV au XVIIème), des établissements publics territoriaux (EPT)de la métropole du Grand Paris
« Vallée Sud Grand Paris », « Grand Paris Seine Ouest », « Paris Ouest la Défense », les communautés d’agglomération Paris
Saclay, Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc et toutes les communes carencées.

passion bâtir Juin 2018 / N°06 17



s ’ e n g a g e r / les clÉs de l’observatoire

Pause, infléchissement
ou retournement ?
Une conjoncture incertaine
après la dynamique de l’année 2017

réservations totales Le début de l’année 2018 s’inscrit en baisse par rapport
à la dynamique de l’année 2017, sans qu’il soit encore
- 10,2 % possible de dire si cette tendance se poursuivra
sur le reste de l’année, ou si elle restera conjoncturelle
avec 31 494 et temporaire. Les indicateurs du logement neuf sont,
réservations en toute hypothèse, assez mal orientés en ce début d’année.
de janvier à mars Si les ventes restent stables sur 12 mois glissants,
elles ralentissent au premier trimestre (-10,2 %).
2018 Les mises en vente, quant à elles, marquent nettement
le pas (-14 %) en raison d’une trop forte contrainte
sur l’offre. À ce titre, les attentes du projet de loi ELAN
sont d’autant plus grandes afin de libérer davantage
la construction et de répondre ainsi plus facilement
aux attentes des ménages.

Les ventes de logements neufs restent Outre une baisse conjoncturelle après de fortes
élevées, mais en baisse ventes aux organismes HLM en fin d’année 2017,
la réorganisation du secteur HLM affecte sa politique
Avec 31 500 logements neufs réservés, l’année 2018 d’investissement. Plus vite cette réforme aboutira,
commence certes en retrait par rapport à la même moins ses effets se feront sentir sur la production.
période de 2017 (-10,2 %) mais sur 12 mois glissants,
le volume des ventes reste néanmoins à un niveau élevé Les ventes au détail, quant à elles, baissent de 9,4 %
et stable. par rapport au premier trimestre 2017, après
une année 2017 où elles n’ont augmenté que
Après une année 2017 de forte croissance (+30,5 %), de 1,1 % : la demande des particuliers reste forte
le ralentissement de ce début d’année concerne tout (25 826 logements sur 3 mois), mais se tasse tant
particulièrement les ventes en bloc (-19,3 %) dont la pour les investisseurs (-7,4 %) que pour les accédants
dynamique avait soutenu l’augmentation globale des (-11,4 %). Pourtant, les données de marché n’ont pas
ventes (+5,9 %) l’an passé. Deux principaux facteurs significativement évolué début 2018 (stabilité des taux,
d’explication peuvent être mis en avant. prorogation des soutiens de la demande).

passion bâtir Juin 2018 / N°06 19

s ’ e n g a g e r / les clÉs de l’observatoire

Les chiffres clés du 1er trimestre 2018

Mises en ventes Offre commerciale Prix de vente

- 14 % + 7,2 % +3%

avec 24 546 mises avec 97 466 logements à 4 314 €/m²
en vente disponibles, soit 9,8 mois (habitable,
hors parking)
de délai d’écoulement

L’explication est probablement à rechercher dans le en chantier ont baissé de 6,1 % entre le dernier
niveau des prix, qui augmentent de 3 % par rapport trimestre 2017 et le premier trimestre 2018. Le projet
au premier trimestre 2017, et dans les contraintes de loi ELAN vise, certes à maintenir un niveau d’offre
qui pèsent sur l’offre : les ménages, confrontés à des notamment grâce aux amendements proposés par la
choix plus réduits, peuvent tendance à reporter leur FPI (à noter, la conciliation entre les élus et les maîtres
achat, dans l’attente de projets qui correspondront d’ouvrage, le resserrement des possibilités de sursis
mieux à leurs aspirations. à statuer, l’assouplissement des servitudes de mixité
sociale) mais également, à inciter les acteurs à inventer
Une difficulté croissante les nouveaux produits que la demande réclamera.
pour renouveler l’offre Dans cet esprit d’accompagnement du marché futur,
la FPI propose de lever certains verrous structurels
L’observatoire de la FPI montre que les mises comme la difficulté d’accès au foncier, les procédures
en vente du 1er trimestre 2018, si elles restent excessives de pré-instruction des demandes de
également à un niveau élevé (24 500 logements) permis de construire, les recours abusifs etc.
et en hausse de 4,4 % sur 12 mois glissants, S’y ajoutent des incitations à l’innovation, sources
marquent un net fléchissement (-14%) par rapport de croissance de plus long terme mais qui se préparent
au premier trimestre 2017. Cette baisse est dès aujourd’hui, tels que le soutien
particulièrement marquée dans certaines grandes à la pleine ouverture des données publiques et
agglomérations et dans certaines régions parmi les à la numérisation, notamment pour fluidifier les
plus tendues : - 56 % à Lyon, -50 % en Ile-de-France procédures ou mieux identifier les gisements
et dans les Alpes, -35 % dans les Hauts de France. potentiels de fonciers mutables. Le projet de loi
ELAN doit faire émerger les solutions permettant
Moins alimenté par de nouveaux projets, le stock de construire plus, mieux et mois cher ! ■
de logements disponibles à la vente reste trop
faible : l’offre commerciale ne représente toujours fpifrance.fr
que 9,8 mois de commercialisation, quand on
estime que 12 mois traduisent un marché équilibré.
Certains territoires parmi les plus tendus sont
même nettement en-deçà : 6,9 mois en Nouvelle-
Aquitaine, 7,8 mois dans les Hauts de France, 8 mois
à Lyon et 8,6 mois en Occitanie Méditerranée.

Le besoin fort et immédiat
d’une politique de l’offre ambitieuse

Le constat de la FPI d’une difficulté toujours plus
grande à produire du logement est corroboré par
les statistiques de l’Etat : dans le collectif, les mises

20 Toutes les initiatives de l a FPI

L’Europe à la poindtoess ier spécial
du bâtiment éco-responsable

48e congrès fpi france

biarritz
2018

© Graphic Swing

passion bâtir Juin 2018 / N°06 21



d o s s i e r spécial

Regards croisés

Bâtir une ville
connectée et responsable

La ville de demain sera connectée Comment concevoir un aménagement urbain
et durable. Pour mettre en musique durable et adaptable aux besoins des
cette nouvelle organisation, deux habitants et aux technologies de demain ?
métiers s’avèrent indispensables :
les urbanistes soucieux de Danièl a Sanna : La croissance de la population
l’environnement et les spécialistes urbaine, au cours des dernières décennies, est tant
du numérique. un facteur de dynamisme économique qu’un facteur
de pression environnementale. L’urbanisation
Daniela Sanna, Chef du Service quasi-inéluctable nous oblige à repenser à l’intérieur
Organisations Urbaines de l’ADEME des villes et dans leurs liaisons avec le périurbain,
et Emmanuel François, président des logiques de développement durable qui limitent
de la Smart Building Alliance (SBA) les impacts environnementaux. L’aménagement urbain
ont accepté de répondre à nos est un moyen d’action prioritaire pour améliorer
questions et de partager leur vision la qualité de vie.
de la Smart City et de ses enjeux :
que durable rime avec désirable et Emmanuel Fr an ço is : Nous devons repenser
que le numérique ne devienne pas globalement nos cités trop figées et centralisées.
liberticide. Des bâtiments, des infrastructures et des organisations
souples et modulaires mettront l’ensemble des services
passion bâtir Juin 2018 / N°06 à proximité du citoyen : quelques centaines de mètres
pour des services basiques comme la mobilité,
le commerce ou même le travail, quelques kilomètres
pour des services plus complexes comme la santé,
l’enseignement, la culture, les divertissements …
Avec, en appui, une infrastructure numérique
« Ready2Services » à l’échelle de la ville.

23

d o s s i e r spécial

Le vieillissement de la population et les
mutations des modes familiaux engendrent
de nouveaux besoins. Quels équipements,
quels habitats et quels quartiers imaginer
pour accompagner ces mutations ?

E . F. : Nous pourrons satisfaire les grands enjeux de
société par les usages. Pourquoi maintenir un modèle
unique, celui des bâtiments dédiés ? Pourquoi ne pas
prévoir des espaces modulaires adaptables aux besoins,
sur des durées variables, en mêlant espaces privatifs
et espaces communs et en développant des services
de proximité à l’échelle de l’immeuble ou du quartier ?
A l’échelle d’un bâtiment, il est possible de mixer les
générations et les classes sociales et de bâtir des
services en mutualisant les équipements et les espaces.

D. S . : Concevoir, développer et entretenir des villes Daniela Sanna est Chef du Service
et des territoires durables, c’est favoriser l’innovation Organisations Urbaines de l’Ademe.
environnementale, culturelle, sociale et économique, la Etablissement public, l’Agence de
gestion vigilante des ressources, les mobilités partagées, l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
un habitat accessible à tous, et une meilleure cohésion (ADEME) participe à la définition et à la mise
sociale. en œuvre des politiques publiques dans les
Le numérique a un rôle pivot à jouer pour développer domaines de l’environnement, de l’énergie et
de nouveaux usages. La transformation numérique n’a du développement durable.
de sens que si elle contribue à limiter les conséquences
environnementales de l’activité humaine. La cause E . F. : La ville sera smart le jour où l’ensemble de ses
écologique progressera plus vite en prenant appui composantes seront interconnectées, à commencer
sur la révolution digitale. L’ADEME contribue au par les « consom’acteurs ». Sa numérisation doit être
décloisonnement des communautés de l’écologie et du globale et conduite selon un schéma directeur. Son
numérique pour mieux se saisir de cette convergence. modèle organisationnel et décisionnel pyramidal doit
laisser place à une organisation en réseau reposant sur
Pour reprendre l’image d’André Santini, l’intelligence collective. Plus efficace, sûre et collaboratif,
le maire pionnier d’Issy Grid (Projet ce fonctionnement peut s’avérer intrusif voire liberticide.
expérimental à Issy Les Moulineaux, ndlr), Le gouvernement devra jouer un rôle de garde-fou.
comment éviter qu’une smart city soit
simplement « assistée par ordinateur » L’intelligence collective suppose
(pilotée par une intelligence artificielle) la démocratisation de la technologie
et la rendre plus « collaborative », en et le partage permanent d’informations.
mobilisant l’intelligence collective des Dès lors, se pose la question de la propriété
acteurs locaux (habitants, entreprises, et de la sécurité des données. Comment avoir
communaux, élus et aménageurs) ? l’assurance que le réseau sera parfaitement
étanche et la confidentialité protégée ?
D. S . : La smart city doit soutenir une conception vivante
de la ville en plaçant l’humain au cœur de sa démarche. D. S . : Le smartphone nous transforme en émetteurs
Le numérique favorise la participation des citoyens, et de données dont le traitement crée de nouvelles
rend la ville plus inclusive. De nombreuses expériences opportunités de services. Les mobilités douces se
le démontrent : les services urbains s’améliorent grâce développent en réponse aux contraintes de la circulation
à l’intervention des citoyens via le crowdsourcing urbain automobile et grâce à une offre numérique de nouveaux
(recensement ou signalement, expression de préférences
et d’attentes, propositions d’idées et projets).
L’émergence des civic tech, via leur double entrée
numérique et participative, en est aussi une expression.

24 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

d o s s i e r spécial

Le projet « Audacités »2 avec la FING, think tank
sur les enjeux de la transition numérique et écologique,
et l’IDDRI, vise à décrire et analyser la “ville numérique
réelle” et le lien entre innovation et gouvernance, en
France comme à l’international.

Emmanuel François est le président Comment concilier la recherche d’une
de la Smart Building Alliance. ville dense, qui économise les ressources
La SBA fédère 250 organisations naturelles, et le rêve de la majorité
représentantes de l’ensemble des corps des ménages (une famille dans un
de métiers industriels (entreprises, environnement et un habitat plus naturel,
concepteurs, maitres d’ouvrage...) liés une maison individuelle avec un jardin) ?
au bâtiment et aux acteurs de la smart city,
pour penser et définir le smart building. D. S . : Selon l’Observatoire des usages émergents
Parmi les travaux de la SBA, l’élaboration de la ville (Obsoco/Chronos soutenu par l’ADEME),
d’un référentiel Ready2service qui précise les Français préfèrent les villes à taille humaine aux
les bases d’un bâtiment connecté conçu métropoles : l’idéal de la ville nature l’emporte sur ceux
comme une plateforme de services. des villes connectées et diffuses3.
Dans son guide « Faire la ville dense, durable et
services (autolib, vélib, blablacar...), qui induisent de désirable », l’Ademe recense des solutions pour lier
nouveaux usages. Les données, accumulées de façon densité et forme urbaine face aux enjeux posés par la
massive, sont nécessaires pour le développement transition écologique et énergétique. Plusieurs formes
de services urbains mieux adaptés aux besoins des urbaines existent et sont bien perçues et acceptées.
entreprises et des citoyens. Et c’est bien ce qui importe : la densité vécue par
les citoyens, une perception peu corrélée à la réalité
Tout cela nous questionne sur l’impact de l’utilisation statistique.4
des données, et sur les données mobilisables, voire
réquisitionnables, au nom de l’intérêt public ou général. E . F. : Il semble désormais possible pour au moins 40 à
Et nous interroge sur le processus et la gouvernance 50% de la population de privilégier le confort de vie à la
pour opérer les données et coopérer dans leur proximité du lieu de travail. Pour y parvenir, nous devons
traitement. Qui doit piloter ces processus créatifs de rapprocher les services des utilisateurs. Nous entrons
richesses ? L’ADEME accompagne plusieurs travaux dans une ère où l’usage et le partage primeront sur la
qui étudient des retours d’expériences et tirent des propriété. Nos territoires, nos bâtiments et nos villes
enseignements pour imaginer les conditions de la doivent être décloisonnés, et restructurés dans cette
gouvernance numérique. L’étude intitulée « Datacités »1 perspective. Nous devons anticiper dès aujourd’hui la
avec Chronos et OuiShare construit des scénarios nécessaire destruction de bâtiments et de quartiers. ■
prospectifs sur l’impact des données sur les servcies
urbains, dans les champs des mobilités, de l’énergie, 1 - https://datacites.eu/livrables
des déchets et les gouvernances. 2 - http://fing.org/?AudaCities
3 - http://www.lobsoco.com/wp-content/uploads/2017/11/

OBSOCO-OUEV-01-PLQ-12-livraison-web-SG.pdf
4 - http://www.ademe.fr/faire-ville-dense-durable-desirable

passion bâtir Juin 2018 / N°06 25



d o s s i e r spécial

BILBAO : LA METAMORPHOSE
D’UNE VILLE PORTUAIRE

La capitale basque a entamé sa politique de revitalisation urbaine en 1989, lançant
un vaste programme alors qu’elle avait été durement frappée par la crise économique
des années 80. Les grands travaux ont été accompagnés de mesures importantes,
visant à améliorer le cadre de vie Et la transformation n’est pas encore achevée :
la ville attend... son Zorro !

Fondée au 14ème siècle dans une vallée escarpée Pays Catalan, elle quintuple sa population de 1900 à
sur l’estuaire de la rivière Nervion, à 14 km 1980, atteignant 430 000 habitants. Mais sous Franco,
du golfe de Gascogne, Bilbao avait l’avantage le port de commerce s’agrandit de façon chaotique.
d’offrir une navigabilité exceptionnelle A l’aube des années 80, la redistribution mondiale de
aux grands navires... et une protection contre les l’industrie frappe durement Bilbao. Les activités de plus
intempéries sauvages de l’Atlantique : c’est ce qui en fit en plus violentes et perturbatrices de l’ETA, née ici en
rapidement le centre commercial du nord de l’Espagne. 1959, aggravent la crise. Le chômage culmine à plus de
La découverte d’un minerai de fer de haute qualité, 30% et près du quart de la population quitte la ville. En
abondant et facilement extrait, a ensuite permis de août 1983, celle-ci est submergée par une inondation
développer de grandes fonderies. catastrophique et hautement toxique : le Nervion était
alors si pollué qu’il était devenu presque officiellement
Le port, un atout devenu une contrainte « rivière morte » !

Pendant plusieurs siècles, cette grande ville - la plus Malgré tout, Bilbao s’est finalement avérée...
grande du Pays basque autonome et du nord ouest insubmersible. Contrainte de repenser ses fondements
de l’Espagne - a donc joui d’un statut incontesté : économiques, elle a choisi de préserver son ancienne
deuxième région industrialisée d’Espagne, derrière le base industrielle, sa tradition mercantile, bref, cette

passion bâtir Juin 2018 / N°06 27

d o s s i e r spécial

3 questions À

Juan Mari Aburto

MAIRE DE BILBAO

« Nous avons
grandi autour
du port »

Son prédécesseur, de 1999 à 2014, avait été élu « Maire mondial de l’année » en 2012.
Juan Mari Aburto s’inscrit dans la même lignée, revendiquant une approche
identique : travailler de manière collaborative et pragmatique pour un bénéfice
collectif, et ne pas hésiter à aller apprendre des meilleures pratiques ailleurs.
Il répond à trois questions sur l’avenir de sa ville.

Quels sont les grands projets actuels au nouveau modèle de développement de la ville :
en matière d’urbanisme et de transport ? Abando Ibarra, Euskalduna, Ribera de Zorrotza
et Zorrotzaurre. Ces espaces sont utilisés pour un
Dans le domaine des transports, Bilbao est une ville développement urbain durable qui abritera des
avec un grand potentiel. C’est l’une des principales projets innovants liés à la spécialisation intelligente.
portes de l’axe Atlantique : c’est notre meilleure
introduction au monde ! Nous sommes une ville Quel est le plus grand défi à relever,
avec un port international et un aéroport. En outre, actuellement ?
le plus grand projet de connectivité ferroviaire dans
la ville de Bilbao sera bientôt achevé pour les cent Sans aucun doute, celui de rendre notre ville aussi
prochaines années : l’arrivée à Bilbao du train à attrayante d’un point de vue économique que sur
grande vitesse (HST), enterré au cœur de la ville. Au les plans culturels et urbains. Nous disposons d’un
niveau du transport urbain, Bilbao est une ville qui large éventail de sociétés de services, qui sont
dispose d’un large réseau de bus, tramway, métro, fondamentales pour le développement de l’économie,
train de banlieue qui permet une bonne connectivité les entreprises basques et les régions autonomes
de la ville avec tous ses quartiers. En tant que adjacentes, et en particulier pour l’industrie. Elles
maire, je maintiens mon engagement à continuer participent à la transformation de Bilbao, améliorant
de renforcer ce système durable. Ce vaste réseau ainsi son positionnement international. Cela génère
de transports publics permet le développement également une structure de plus en plus dynamique
urbain des quartiers de la ville et une croissance de des industries culturelles et créatives, notamment
l’urbanisme ordonné et durable. avec Zorrotzaure, l’île de la connaissance. En ce qui
concerne le plan d’urbanisme et l’accessibilité, en
Bilbao est une ville portuaire, cela tant que maire de Bilbao, je pense que l’accessibilité
implique-t-il des problèmes particuliers doit être une vision transversale qui englobe un cadre
en matière d’urbanisme? citoyen complet et inclusif auquel tous participent,
quel que soit leur niveau de limitation physique,
Nous avons grandi autour du port. Comme le fleuve, sensorielle ou intellectuelle. ■
c’est une partie fondamentale de l’histoire de la ville.
Pour s’étendre, Bilbao a libéré des terres qui servent

28 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

d o s s i e r spécial

identité portuaire qui avait fait sa richesse et sa force, contemporain et emblème incontestable de la ville, le
pour catalyser un nouveau tissu urbain, davantage Musée Guggenheim de Bilbao a transformé une vieille
tourné vers les services et le tourisme. Le centre-ville ville industrielle en déclin en destination touristique
médiéval, aussi pittoresque qu’il soit, n’avait jamais de renommée internationale », résumait Gaetan Siew,
suffi à attirer les visiteurs : la ville a décidé d’accueillir membre du Conseil de gouvernance de l’ONU-Habitat,
un musée d’art moderne devenu l’un des plus célèbres lors de la 16e conférence mondiale des villes et des
au monde. Les usines vétustes sont supprimées ou ports, qui s’est tenue au Québec du 11 au 14 juin 2018.
rénovées, des zones économiques modernes sont Cependant, la décision de créer ce musée salvateur
construites pour accueillir les entreprises. Le fleuve est s’inscrivait dans une vision plus large.
nettoyé et les berges entièrement repensées. Quelque
1,3 milliard d’euros ont été investis à ce jour pour « Certaines des villes qui nous rendent visite essayent
dépolluer le cours d’eau et ses terres adjacentes. de nous copier en visant l’émergence d’un Guggenheim,
mais cela ne marche pas comme cela, assure Idoia
Guggenheim, la culture en fer de lance Postigo, responsable des relations internationales de
Bilbao Metropoli-30. Imaginez un beau musée, au bord
« La ville a pris des décisions très courageuses. d’une rivière polluée, encerclé de terrains industriels
Peut-être que la plus importante était d’investir abimés... C’était Bilbao il y a quelques années ! Il nous
96 millions d’euros pour sécuriser le musée Guggenheim a fallu conduire une transformation tous azimuts. Elle
en 1997 », a estimé le jury de l’Académie d’urbanisme, n’a été rendue possible que parce que nous avons lancé
venue visiter récemment Bilbao avant de lui décerner un vaste plan de concertation. L’association public-
le prix de la ville européenne 2018 (cf encadré). Le privé a très bien fonctionné. C’est elle qui a rendu notre
risque a porté ses fruits : le Guggenheim a fondé la transformation aussi rapide. » Bilbao Ria 2000, société
renaissance de la ville, la mettant sous les projecteurs anonyme comptant pour actionnaires le gouvernement
mondiaux, déclenchant une industrie touristique qui
vaut maintenant plus de 300 millions d’euros de PIB le Guggenheim a fondé
et génère un impact économique de 1 800 millions la renaissance de la ville,
d’euros. « Un fait impensable il y a quelques années, la mettant sous
qui nous confronte à la responsabilité de maintenir et les projecteurs mondiaux
de développer une activité économique très pertinente
génératrice d’emplois et de bien-être », se félicite le
maire de la ville. « Icône de l’esthétisme architectural

passion bâtir Juin 2018 / N°06 29

d o s s i e r spécial

Bilbao et Bordeaux, basque, la province de Biscaye et les municipalités
des liens tout naturels... concernées, a investi 735 millions d’euros dans les grands
programmes urbanistiques et d’équipements publics,
À peine plus de 300 km et moins de quatre heures menés avec des signatures mondiales – le Guggenheim
de route séparent ces deux métropoles qui tissent de Franck Gehry, bien sûr, mais aussi l’aéroport et le pont
des liens depuis des années. Il y a trois mois, elles de Santiago Calatrava, le Palacio Euskalduna en 1999 à
ont même signé un accord de collaboration, l’emplacement des anciens chantiers navals, le tramway
scellant leur proximité géographique et culturelle. (Euskotren) en 2002 ou la tour Iberdrola, gratte-ciel de
C’est, selon le maire de Bilbao, « un grand pas vers César Pelli, siège de la compagnie Iberdrola.
l’avenir pour reprendre et renforcer les relations
institutionnelles et développer des projets Un déploiement raisonné... et connecté
communs ». Ces derniers sont prévus dans quatre
grands domaines : le développement économique; « En matière d’attractivité, Bilbao ne s’est pas limitée
la régénération urbaine et durable ; à la métropole... qui d’ailleurs, chez nous, n’a aucune
la formation, l’éducation, l’enseignement supérieur existence administrative. La ville interroge régulièrement
et la recherche, et enfin, la création d’emplois. son hinterland au moment d’arbitrer sur de grands
Il s’agit de réfléchir ensemble pour relever projets, notamment en matière d’infrastructures,
des défis à long terme, nourrir l’essor économique... explique Iodia Postigo. Je peux citer, par exemple,
et celui des talents. l’aéroport qui est situé dans une zone très peuplée
et donc limité dans ses capacités de développement.
30 Toutes les initiatives de l a FPI Nous préférons regarder dans une ville voisine qui, elle,
dispose d’un aéroport dans une zone moins dense pour
piloter une politique de développement du tourisme
via le transport aérien. Il ne sert à rien de jouer la carte
de l’égoïsme, de la chapelle, dans ces cas-là. Nous
devons faire preuve de générosité, ce qui a été le cas
par exemple avec le métro dessiné par Norman Foster,
qui relie des quartiers et des zones jusque là quelque
peu délaissés. » D’autres voies ferrées à grande portée,
peu attrayantes, ont été enterrées pour permettre aux
quartiers de se reconnecter aux nouveaux réseaux
de transports en commun, avec espaces verts et
installations communautaires construits au niveau
supérieur. Sur le plan écologique, 37% des terres à
l’intérieur des limites de la ville sont maintenant des
espaces verts protégés. « L’utilisation prudente des
« starchitectes » et la réutilisation intelligente des
bâtiments historiques ont créé un mélange distinct
et attrayant de tissu bâti », souligne l’Académie
d’urbanisme.

Zorro va arriver...

La métamorphose de Bilbao n’est pas achevée. Alors
que les activités portuaires et industrielles avaient
été déplacées à dix kilomètres en aval, pour libérer
les berges du centre-ville, Bilbao se tourne à nouveau
vers son fleuve : un plan d’aménagement des friches
industrielles de l’île de Zorrotzaurre, élaboré par
l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid, a été lancé.
A terme, il prévoit la construction de plus de 5000
logements et plusieurs ponts et passerelles reliant le
centre ville. Le point d’orgue du projet sera un parc
technologique urbain, baptisé « île de la connaissance »

fpifrance.fr

d o s s i e r spécial

dont les premières réalisations seront visibles d’ici deux financés par le conseil municipal : les travaux ont
ou trois ans. C’est un des plus grands projets actuels, un débuté en mars 2017. Il permettra de capter les eaux
« espace d’opportunité » pour la ville, selon les mots du fluviales; associé au reboisement, il vise à éviter de
maire. Il espère ainsi « combiner l’activité résidentielle nouvelles inondations dans la ville, et la submersion du
avec une activité économique innovante, largement liée Zorrotzaurre, cette île qui va également contribuer à
au numérique et aux services de soutien à l’industrie l’effort écologique de Bilbao ! « Nous avons la capacité
4.0 ». L’aménagement du Zorrostzaurre comprend de croître et le faire de façon durable est notre priorité
aussi l’ouverture d’un canal, pour 12,1 millions d’euros en ce moment », conclut le maire de la ville. ■

3 questions À

l’Urbanism Awards

Pourquoi nous avons couronné Bilbao
« Meilleure Ville Européenne 2018 » 

Les Urbanism Awards ont distingué cette année la capitale du Bizkaia : Bilbao
l’a emporté sur Vienne et Ljubljana, également finalistes. Kerri Farnsworth, assesseur
à l’Académie d’urbanisme à Londres, qui décerne ce prix, nous explique pourquoi.

En quoi consiste votre organisation Qu’est-ce qui a fait pencher la balance
internationale ? en sa faveur ?

« The Academy of Urbanism » vise à récompenser les Bilbao est d’abord un très bel exemple de la
villes qui se distinguent par leurs bonnes pratiques transformation en bloc d’une ancienne ville
en urbanisme. Nous avons visité et évalué des industrielle - pas seulement physiquement, mais
exemples remarquables au Royaume-Uni, en Irlande socialement, économiquement et culturellement.
et en Europe. Cela nous permet de bâtir une base de Le rajeunissement entrepris au cours des 30 dernières
données solide pour un urbanisme de haute qualité, années est tout simplement remarquable. Bilbao a
innovant et durable. aussi un bilan exemplaire en matière de transparence
et de responsabilité vis-à-vis des citoyens - amplement
Comment avez-vous évalué Bilbao ? illustré par la récente évaluation indépendante
du soutien de 89% de ses habitants ! Sur le plan
Nous avons visité la ville pendant deux jours, économique, la ville a bénéficié de libertés fiscales
afin de connaître ses caractéristiques en matière considérables, accordées au Pays basque pour lever
d’infrastructures, de services urbains, de carte des impôts, mais a su en user avec prudence. Elle a
politique, de culture locale, de qualité de vie et de mené intelligemment des partenariats public/privé
bien-être, mais aussi de développement durable, et a bien géré ses finances, restant non endettée
d’environnement, de connectivité, de succès depuis 2010, bien qu’elle ait été fortement impactée
commercial et de viabilité. Juan Mari Aburto, maire par la crise financière mondiale de 2008. Sur le plan
de Bilbao, a accueilli notre jury. Il nous a expliqué le écologique, elle a donné la priorité à la création d’un
développement urbain expérimenté par la ville au environnement de vie plus vert et de haute qualité
cours des dernières décennies, ainsi que la manière pour tous les citoyens. Ses espaces publics et son
dont elle a su se réinventer. réseau de transport sont bien conçus, exploités et
entretenus. Le sport et la culture sont bien intégrés,
permettant de promouvoir la cohésion sociale et
communautaire. ■

passion bâtir Juin 2018 / N°06 31

pyramides

Les pyramides d’OR 2018 :
un défi pour la ville de demain

© Graphic Swing

Créé en 2004 par la Fédération des promoteurs La cérémonie des
immobiliers de France, le concours des Pyramides 2018
Pyramides d’Or met en exergue la qualité,
l’innovation et le savoir-faire des programmes Le trophée de la Pyramide d’Or
de construction de logements neufs et d’immobilier grand prix national et des 7
tertiaire. Pyramides de Vermeil seront
Exclusivement dédié aux promoteurs adhérents remis aux lauréats, à l’occasion
de la FPI, ce concours, promeut un paysage urbain d’une cérémonie le 26 juin à Biarritz
pour la ville de demain. dans le cadre du 48ème congrès de la FPI.
Depuis 2016, sous l’impulsion d’Alexandra François- Dans le souci de promouvoir l’innovation
Cuxac, Présidente de la FPI, les Pyramides sont centrées et l’univers de la promotion immobilière,
sur les sujets essentiels pour la Fédération : innovation, les projets seront publiés dans un livre
qualité, esthétique, transparence dans la conduite des remis lors du congrès.
opérations, développement durable, orientation client
et émergence de nouveaux talents.

Le concours comporte deux échelons :

• Dans un premier temps, un échelon régional,
les Pyramides d’Argent, organisées par les chambres
régionales des promoteurs immobiliers.

• Dans un second temps, un échelon national,
les Pyramides d’Or, organisées par la FPI France.

32 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

pyramides

  Retour sur la réunion du jury national
1 Pyramide d’Or et 7 pyramides vermeil
sont décernées : Le 22 mai dernier, s’est tenue à la FPI France la réunion
du jury national des Pyramides d’Or pour désigner
• La Pyramide d’Or grand prix national, parrainée un lauréat pour les 8 catégories de prix, du grand prix
par le Crédit Foncier et la Socfim national au prix du grand public.

• Le prix de l’Innovation industrielle, parrainé Le jury, présidé par Emmanuelle Duez, entrepreneur à
par le Groupement Industrie Promotion (GIP) The Boson Project, a réuni les acteurs incontournables
de la ville. Énergéticiens, professionnels de la banque et
• Le prix de l’Immobilier d’entreprise parrainé de l’assurance, élu, bureaux d’études notamment étaient
par la SMABTP présents pour évaluer les projets des différentes équipes
participant au concours et sélectionner 8 équipes
• Le prix de la Mixité urbaine, parrainé par Chevreuse lauréates. ■
Courtage

• Le prix de la Conduite responsable des opérations
parrainé par Apave

• Le prix du Bâtiment bas-carbone parrainé par EDF
• Le prix des Premières réalisations parrainé

par les Banques PopulairesLe prix du Grand public,
parrainé par GRDF.

De gauche à droite
1/ Patrick REIG, GIP - Responsable prescription ; 2/ Emmanuel de BOURMONT, EDF - Responsable marché Habitat
neuf ; 3/ Anne-Marie ULMER, Banques Populaires - Responsable marché des professionnels immobiliers ;
4/ Lara Le PERU, Chevreuse Courtage - Associée ; 5/ Isabelle BETTAN, GRDF - Déléguée Marché d’Affaires ;
6/ Franck PETTEX, SOCOTEC - Executive vice President ; 7/ Jean-Luc NECTOUX, APAVE - Directeur Business Line
-Bâtiment Génie Civil ; 8/ Nathalie MOTSCH, Mairie de Biarritz - Adjointe chargée de l’urbanisme ; 9/ Julio ANDRADE,
SMA BTP - Expert conseil SOCABAT ; 10/ Emmanuelle DUEZ, The Boson Project - Entrepreneur ; 11/ Vincent
GORNY,Crédit Foncier - Responsable partenariats ; 12/ Jean-Christophe TORTORA, La Tribune - Président ;
13/ Emmanuel ACCHIARDI, DHUP - Sous-directeur qualité et développement durable.

passion bâtir Juin 2018 / N°06 33



a g i r / initiatives régions

L’intelligence
s’invite en ville

Et si les mégapoles devenaient «smart» ? A l’écoute Nice
de leurs usagers, plus ouvertes au changement Lyon
et plus intelligentes, elles se dévoilent à travers
cinq programmes - et quatre villes - que nous vous
présentons : Bordeaux, Rennes, Nice, Lyon. Cinq
programmes qui ont pour point commun cette
intelligence, véritable norme urbaine de demain.
L’Intelligence des bâtiments tout d’abord, toujours
plus écologiques et plus connectés, se pliant aux
besoins de leurs habitants, se pilotant à distance
grâce à la domotique ; mais aussi l’Intelligence des
usages, grâce aux logements connectés qui s’ouvrent
sur le monde et les voisins, qui permettent le partage
et la mutualisation des services, du transport,
du stationnement, des lieux de bien-être, des espaces
de nature, qui participent à l’essor d’un milieu urbain
décloisonné, ouvert à de nouvelles fonctionnalités...
Au final, de véritable lieux d’incubation
et de gestation pour l’emploi. Et si demain était
déjà aujourd’hui ?

Rennes Bordeaux

passion bâtir Juin 2018 / N°06 35

a g i r / initiatives régions

À Nice, un urbanisme
réfléchi avec… Joia !

tour Méridia

Un éco-quartier innovant et Un nouvel art de vivre la ville
convivial qui se donne pour vocation
d’inspirer la joie (« joia ») sept jours « Nous avons voulu que ce soit à la fois une destination
sur sept : réalisé par Pitch Promotion et un art de vivre », résume Christian Terrassoux, Pdg de
et Eiffage Immobilier, coordonné par Pitch Promotion, associé à Eiffage Immobilier dans ce
les architectes de l’agence Lambert projet. Les deux promoteurs ont fait appel à une équipe
Lénack, ce projet s’apprête à faire internationale et pluridisciplinaire pour développer une
battre le cœur de Nice Ecovallée programmation mixte répondant aux besoins actuels
à un rythme futuriste... et optimiste ! et anticipant déjà ceux du futur : hôtel, lieux de travail
partagés, immeubles hybrides, logements flexibles...

«J’ai souhaité que ce nouveau quartier Le tout dessiné par des architectes qui ont su dépasser
soit un véritable lieu de vie, animé l’opposition ville et nature, créer de nouveaux liens
en permanence, à l’opposé des entre elles dans un milieu hybride : pergolas, mobilier
quartiers périphériques habituels », et plantations ont été pensés pour mieux intégrer
explique Christian Estrosi, le maire de Nice et président la place de l’homme dans un environnement vivant.
de la Métropole. Selon lui, «  Joia Meridia répond à La Cité du Bien-être, concept original, proposera des
ce vœu, tout en faisant écho à la ville traditionnelle
méditerranéenne. Un urbanisme réfléchi, une le proje t en chiffres
architecture de pointe et un paysage sublimé
y jouent pleinement leur rôle pour une qualité de vie • 73 500 m2 de surface totale
restaurée  ». Le premier bâtiment à sortir de terre, fin • 51 300 m2 de logements, dont 800 logements
2020, sera la tour ondulante de 18 étages signée par
le grand architecte japonais Sou Fujimoto : au centre avec une répartition « libres, maîtrisés,
de la technopole urbaine développée sur la ZAC Méridia, locatif social et accession sociale ».
ce sera le monument emblématique de ce nouveau • 7 900 m2 d’hôtellerie et parahôtellerie
quartier s’inscrivant dans la démarche ÉcoCité et smart • 6 100 m2 de commerces
grid développée par la Métropole Nice Côte d’Azur et l’EPA. • 2 850 m2 de bureaux et services
• 5 000 m2 pour la Cité du Bien-être
• 1 220 places de parkings privés et publics

36 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

a g i r / initiatives régions

espaces sportifs et de détente, incarnant toutes les part de la surface des logements sera consacrée
dimensions du sport : loisir, santé et lien social. En au développement d’un hub sportif et une Maison
son centre, un patio verdoyant délivrera sa fraîcheur, de la Santé contribuera au bien-vivre des habitants.
une conciergerie citoyenne proposera aux habitats Accompagné d’acteurs innovants de l’économie sociale
des services du quotidien : cordonnerie, pressing, et solidaire, Joia Méridia souhaite impulser nouvelles
livraison de colis... mais aussi une présence humaine ! pratiques urbaines, tournées vers une mutualisation et
Elle organisera des évènements réguliers, se faisant un partage qui se retrouvera à l’échelle individuelle :
le lieu de rendez-vous du quartier, pour discuter, se logement nomade, studios partagés, mutualisation
rencontrer, s’informer. En accord avec la philosophie des parkings... sont autant de dispositifs prévus pour
de la certification WELL Community Standard, une faire évoluer les usages et renforcer la convivialité. ■

Lyon invente
la ville de demain

« Ynfluence »

« sky avenue »

Deux projets, mais une même façon de concevoir dès aujourd’hui la ville
de demain. Que ce soit «Ynfluence» sur les 24 hectares historiques du Marché
de la Gare, où Icade fait battre le cœur du nouveau quartier Confluences ;
ou le «Nuage» de verre et d’acier à l’horizon de la «Sky Avenue», le nouveau
visage de la Part Dieu esquissé par Bouygues Immobilier. Oui, la capitale
des Gaules est à la pointe de l’innovation avec des architectures audacieuses,
des formes diversifiées qui reflètent bien la mixité, sociale et fonctionnelle
de ces nouveaux quartiers.

passion bâtir Juin 2018 / N°06 37

a g i r / initiatives régions

SKY AVENUE : UN SEUL «L’éco-intelligence, c’est offrir un
NUAGE A L’HORIZON... logement connecté grâce à la
domotique, avec des fonctionnalités
Un « Nuage » de verre et d’acier surplombe nouvelles pour ses habitants ; mais
la « Sky Avenue  » où Bouygues Immobilier c’est aussi proposer une nouvelle mixité dans les usages,
réalise le premier ilôt mixte de ce nouveau explique Bérengère Bouvier, directrice régionale
quartier de la Part-Dieu à Lyon. Son de Bouygues Immo Auvergne Rhône Alpes, qui a suivi
architecture audacieuse reflète l’ambition le projet Sky Avenue depuis ses débuts. L’un de ses
d’un programme innovant, devançant éléments les plus innovants du programme réside
les besoins de la ville de demain. justement dans cette mixité, créatrice de liens,
qui se reflète dans une architecture singulière signée
Bérengère Bouvier, directrice Christian de Portzamparc, pour le bâtiment
régionale de Bouygues Immo principal – baptisé « le Nuage » par l’architecte.
Auvergne Rhône Alpes Cette tour de seize étages - la première tour de
logements aussi haute à Lyon - mélange deux usages,
littéralement « empilés » l’un sur l’autre : à la base,
une tour carrée qui est la résidence tourisme affaires;
au-dessus, 29 logements de standing, aux terrasses
superposées en quinconce.

Mixité et partage

« Double avantage » souligne Bérengère Bouvier
« On peut mutualiser les services et équipements de la
résidence de tourisme : la salle de fitness, la conciergerie,
le cordonnier, le pressing... Les logements sont plus
attractifs, tout en étant économes en énergie et en
espace. Dans les métropoles, où l’espace est toujours

le proje t en chiffres

• 24 logements avec une hauteur
sous plafond de plus de 3 m

• 29 logements d’exception à plus de 50 m
de hauteur

• 81 logements proposés en résidence tourisme
affaires, avec des services intégrés et innovants

• 46 logements locatifs sociaux du T2 au T5
• 5 150 m² de bureaux dans un immeuble à énergie

positive, futur siège social du Groupe Amallia
• 2 500 m² de commerces et services en pied d’im-

meuble pour les résidents et habitants du quartier,
dont un restaurant/brasserie de 500 m² en RDC.
• 4 500 m² d’espaces paysagers publics, permettant
les traversées nord-sud et est-ouest.
• 550 m² de crèche pour la Ville de Lyon
• 28 m de hauteur pour les toitures habitées,
desservies par une passerelle et un ascenseur,
avec aire sportive, piscine, carrés potagers, espaces
de détente et de partage…
• 5 000 à 6 000 €/m² pour la commercialisation

38 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

a g i r / initiatives régions

plus restreint, les populations sont de plus en plus Au centre du nouveau quartier Lyon Confluence, initié
ouvertes à un partage et à une mutualisation des dès 2003, et à quelques encablures du tramway T1, il
lieux d’habitation. » Dans le même esprit, les terrasses s’agissait de développer une solution « mature » de ville
communes sur le toit sont desservies par une passerelle durable : architecture pérenne; technologies discrètes et
reliant les bâtiments. « Les logements ont leur propre haute qualité d’usage des espaces pour les occupants.
terrasse ou balcon, mais aussi un espace supplémentaire,
en partie planté, pour le bien-être, la convivialité, et Logements entièrement domotisés
même le sport ou le jardinage ; trois bâtiments sur les
quatre y ont accès. La copropriété pourra les investir Ce programme immobilier mixte réunit plus de
pour répondre aux besoins des habitants : pourquoi pas 200 logements, des bureaux et commerces. Jardins
des agrès, une table de ping pong ? » A voir dès cette et services partagés, locaux mutualisés, sont vecteurs
année puisque la livraison des premiers logements est de convivialité et solidarité. « Parmi les plus innovants,
prévue fin 2018. ■ des espaces communs de bricolage, l’autopartage à
disposition avec des véhicules 100 % électriques, deux
« Ynfluence » : chambres d’hôte pour accueillir des amis ou de la famille,
la ville durable à Lyon des locaux bricolages équipés, une salle de sport et une
salle de réception », détaille Françoise Forot, directeur
La capitale des Gaules fonde un nouveau régional chez Icade. Une conciergerie numérique multi-
quartier sur les 24 hectares historiques services a aussi été mise en place pour gérer l’ensemble
du Marché Gare. Icade en fait battre des services offerts. Les logements sont entièrement
le cœur avec Ynfluencces Square, domotisés, connectés, avec des systèmes intelligents
composition urbaine unique, aux façades de gestion des consommations énergétiques. On peut
minérales et formes diversifiées, qui choisir de leur adjoindre un espace de vie totalement
reflètent la mixité sociale et fonctionnelle indépendant, sorte de «logement dans le logement»,
de ce programme très novateur. pour héberger un ado, un parent, accueillir des amis,
arrondir ses revenus avec de la location occasionnelle,
«Pour la première fois sans doute, ou même créer son bureau pour le télétravail : ce
nous avons mené un projet en nous concept de logement, baptisé Bihome®, correspond
attachant d’abord au fond, puis pleinement aux besoins d’aujourd’hui.  Le succès a
ensuite à la forme : nous avons logiquement été fulgurant, avec une commercialisation
conçu un nouvel îlot avec l’intervention de toutes les rapide des logements et des commerces : l’inauguration
parties prenantes bien avant de travailler sur les projets a eu lieu le 18 mai dernier en présence du président
architecturaux. C’est à travers la co-conception que de la Métropole David Kimelfed et du maire de Lyon,
pourra émerger la ville de demain », remarque Hervé Georges Kepenikian. Ils créent un lien entre les différents
Simon, directeur général adjoint chez Icade. morceaux de ville, existants et à venir, contribuant
à la métamorphose du nouveau Lyon, qui souhaite
s’affirmer comme une grande métropole, prônant
le bien vivre ensemble. ■

Ynfluence s Square en chiffres

• 7690 m2 au total, pour un programme mixte
• 8 bâtiments, dont 2 de bureaux, 6 de logements,

2 cours jardinées
• 234 logements, dont 100 logements en accession

libre, 94 en PLI, PLS, PLUS et PLAI, 40 logements
locatifs intermédiaires
• 9 600 m² de bureaux
• 2 000 m² de commerces et activités
en rez-de-chaussée des immeubles
• 1 crèche de 36 berceaux et accueil kids 4-12 ans
• 5.700 €/m2 prix commercialisation des logements,
livrés en décembre 2017 et janvier 2018

passion bâtir Juin 2018 / N°06 39

a g i r / initiatives régions

Rennes :
Écologie et
intelligence
urbaine font
« convergence »

convergence

La ville éco-intelligente se construit autour d’une
approche durable et d’une mixité des usages : la
métropole bretonne fait converger ces impératifs sur
un site de plus d’un hectare. Ici, le groupe Kermarrec
marque une nouvelle étape dans le renouveau rennais,
avec son programme «Convergences».

Nolwenn Lam Kermarrec, le proje t en chiffres
dirigeante du groupe
Nolwenn Lam • 16 463 m² Surface Plancher totale
• 254 appartements du T2 au T5 répartis
«L’idée était de créer un quartier à
l’échelle de la commune, comprenant en 5 bâtiments
des bureaux, des commerces, des • 3 maisons individuelles de 100 à 120 m², prévues
villas, du collectif, du logement à coût
maîtrisé mais aussi une résidence services senior. Dès le pour des familles avec 3 ou 4 enfants
départ, on voulait que ce programme réponde à deux • 1 000 m² environ de commerces en pieds
ambitions : innover dans l’éco-conception, et assurer
une mixité globale d’usage », explique Nolwenn Lam d’immeuble, établissant le lien entre les commerces
Kermarrec, dirigeante du groupe qui porte son nom. de proximité du centre-ville de Chantepie et les
« Nous avons réfléchi avec le cabinet d’architectes Arcau enseignes de moyennes et grandes surfaces
et le bureau d’études Eriger, sur des nouveaux modes spécialisées situées sur l’autre rive.
de conception et de co-construction générant moins de • 1 résidence services pour séniors avec 102
déchets ; mais aussi à la façon d’intégrer une énergie appartements réalisée en partenariat avec Vinci
renouvelable : tous les bâtiments seront alimentés par Immobilier et dont le gestionnaire est Ovelia
un chauffage centralisé au biogaz naturel, sauf les trois • 50 % de biogaz pour la chaufferie collective gaz
villas individuelles. Des panneaux photovoltaïques sont prévue sur l’ensemble du site,
prévus sur le bâtiment à vocation sociale. Un bâtiment • 7 500 m² d’un bâtiment tertiaire en R+7 prévu
de bureaux est programmé à terme en tête de proue pour accueillir environ 500 personnes.
du quartier. Et pour créer du lien, la mise en place d’un • 3 250 € TTC/m² prix moyen commercialisation,
hors stationnement, pour l’accession libre

40 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

a g i r / initiatives régions

intranet est prévue : ainsi, les copropriétaires pourront tendance « mamy sitting » ? La mutualisation d’espaces
facilement tisser un réseau social de voisinage, proposer et le partage de services proposés par la résidence,
du partage, notamment avec la résidence service tel que la restauration, peut aussi être envisagée : ce
seniors. » nouveau quartier, au cœur piéton et à taille humaine,
se fait ainsi le reflet d’une nouvelle façon de vivre la
Une résidence seniors en cœur d’ilot ville et de partager des usages, tous groupés sur un
même site. « Que les personnes y résident, y travaillent,
Baptisée Patio Margot, celle-ci a pour particularité d’être y consomment, ils ont accès à la palette complète des
volontairement placée au centre du quartier : elle fait produits en immobilier neuf », insiste Nolwenn Lam
plus que s’y intégrer, elle en fait battre le pouls. Les Kermarrec. « La mutualisation de certaines fonctions,
personnes âgées autonomes y seront accueillies dans comme le stationnement par exemple, et la variété
les meilleures conditions, au contact proche des autres d’usage des espaces naturels, incitent habitants et
habitants du quartier, notamment les familles avec usagers la rencontre et au dialogue. » Ici, la ville se
enfants qui investiront les villas urbaines aux surfaces reconstruit sur elle-même, plus dense mais plus ouverte,
généreuses. Pourquoi pas, à l’avenir, des échanges plus souple, adaptable aux nouveaux modes de vivre en
collaboratifs et intergénérationnels – tels que le très milieu urbain. ■

Bordeaux :
aux marches
d’un nouveau
palais

l a halle

Marquer le renouveau d’un quartier sans renier son riche passé industriel,
le tourner vers l’avenir, dans son architecture comme dans ses usages, tout en
respectant son histoire : telle est la prouesse accomplie par Belin Promotion
sur un magnifique site inscrit à l’Unesco. Palais Gallien Fondaudège s’inscrit
dans la « smart city » de demain : logements connectés, bâtiments intelligents
grâce à la domotique... Et un incubateur de starts up pour booster l’emploi !

«Notre programme s’insère dans une notamment la structure Eiffel qui va être positionnée
histoire urbaine : depuis la fin du 18ème au cœur de l’opération et qui a servi d’amorce à une
siècle, l’ancienne usine Marie Brizard architecture complètement contemporaine », explique
était installée sur ce site industriel ; Alexandre Moio, directeur régional de Belin Promotion, à
on a conservé des éléments patrimoniaux remarquables, l’agence de Bordeaux.

passion bâtir Juin 2018 / N°06 41

a g i r / initiatives régions

« On donne à voir trois siècles de la ville dans un espace Ynfluence s Square en chiffres
rendu au public grâce à une nouvelle place - comme un
parvis d’église donne à voir les éléments architecturaux • 11 630 m² dont 8.110m² de logements
de celle-ci ! Cet espace mutualisé est ouvert à tous et 3.516 m² d’activités et commerces.
les piétons et aux vélos, et tout l’ensemble urbain est
totalement connecté au centre-ville proche, grâce aux • 94 logements dans quatre bâtiments
bus et à la nouvelle ligne D du tramway, qui marque le • 25% de logements sociaux, soit 29 appartements
renouveau du quartier. »
répartis parmi les logements haut de gamme.
Un accélérateur de start up • 1600 m2 de bureaux
• 263 places de parking, dont 115 gérées par
Les 94 logements, qui seront livrés à partir de la fin
de l’année prochaine, sont dédiés à l’accession à la Bordeaux Métropole, qui permettront de restituer
propriété haut de gamme, avec emplacement premium : une partie des places disparues avec l’arrivée
grands, équipés de domotique pour un plus grand du tramway : un service important à l’échelle
confort mais aussi une optimisation des consommations du quartier.
énergétiques, ils sont pourvus de solutions connectées • 220 à 230 emplois créés, avec l’implantation
pour piloter toutes les parties privatives et communes de l’incubateur de start up HÉMÉRA (label
à distance (chauffage, volets, éclairage, surveillance...). FrenchTech à Bordeaux) mais aussi d’un Carrefour
« Leurs habitants pourront les faire évoluer à leur gré, market de 800 m2 au rez-de-chaussée de la halle.
changer la façon de gérer leurs consommations en • 6900€/m2 environ, prix de commercialisation des
fonction de leurs besoins », explique Alexandre Moio. logements libres.
Mais les villes de demain seront intelligentes bien au-
delà de ces fonctions connectées. « Ce qui participe aussi
à une smart city, c’est la façon dont on va y vivre et y
travailler demain; notre opération dépasse l’immobilier,
elle aura un fort impact sur l’emploi dans le quartier et
participera à le faire vivre ! Les étages supérieurs, au sein
de la halle de près de 3000m2, forment un atrium qui
abritera un accélérateur de start up : il a vocation
à devenir un haut lieu du business à Bordeaux ! » ■

42 Toutes les initiatives de l a FPI Le programme répond
à une demande de mixité,
mélangeant logements haut
de gamme, logements sociaux,
bureaux, commerces ; mais aussi
aux nouveaux besoins
de stationnement, grâce
aux trois niveaux de parkings
dont une partie publics.

fpifrance.fr





a g i r / partenaires

Smart City et Green City :

Les défis de la ville éco-intelligente de demain

Charlot te Lavit d ’ Hautefo rt des hôpitaux. L’organisation de ces villes intelligentes repose
avant tout sur une transversalité afin de « construire une ville
Directrice du marché des infrastructures collaborative, contributive, disruptive, inclusive et créatrice »1.
et services publics d’Arkéa Banque Entreprises
et Institutionnels 2/ Comment intégrez-vous ces évolutions ?

L’urbanisation et le changement climatique La ville intelligente mobilise de multiples partenaires :
font partie des grands défis du 21e siècle. opérateurs téléphoniques et internet, promoteurs
Alors que les villes accueilleront 70% de immobiliers, énergéticiens, acteurs de la mobilité,
l’humanité en 2050, cette évolution impose de intervenants des infrastructures et du transport.
repenser les espaces urbains pour construire une Cité Et aussi, bien sûr, des banques. Le « Baromètre des
plus intelligente et respectueuse de l’environnement. services financiers dans la ville intelligente »2, souligne
Partenaire financier des collectivités locales, que celles-ci sont légitimes pour animer et coordonner
des entreprises et des acteurs de l’immobilier, les nouveaux services à la ville, après les pouvoirs publics
Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels mais devant les « GAFA » et les entreprises de téléphonie.
finance les projets de la ville de demain. Pour 40% des européens, la banque reste le premier tiers
de confiance cité pour la sécurité et la conservation des
1/ Qu’est ce que la ville éco-intelligente ? données personnelles, enjeu stratégique de ces villes
numériques. A plus court terme, nous accompagnons en
Une ville intelligente ou « Smart city » est un financement les collectivités et les entreprises qui réalisent
espace qui utilise une gestion intégrée des grandes des projets liés à la smart city, notamment dans le domaine
fonctions urbaines pour proposer des services de l’éclairage public, de la voirie et du numérique ainsi
publics plus performants et faciliter la vie des que de la rénovation énergétique des bâtiments. Arkéa
citoyens grâce à la digitalisation des données et à Banque E&I finance également les réseaux numériques
l’intégration des technologies de l’information et de à très haut débit, en particulier dans les territoires.
la communication. Concrètement il s’agit d’optimiser
l’efficacité des opérations et des services urbains 3/ Est-ce un marché prometteur ?
comme la surveillance et la gestion des systèmes
de circulation et de transport, l’éclairage public, Le marché global de la smart city peut être évalué à
les réseaux d’approvisionnement en eau, la gestion l’horizon de 2020 à environ mille milliards de dollars. La
des déchets, les systèmes d’information ou encore France dispose d’une expertise reconnue mondialement
le fonctionnement des écoles, des bibliothèques ou dans les services publics locaux (eau, énergie, déchets…).
L’enjeu consiste pour les entreprises à capter ce potentiel
passion bâtir Juin 2018 / N°06 de croissance tout en conservant une position de leader
sur les métiers de la ville face aux opérateurs internet et
de services. Tous ces acteurs ont créé des départements
digitaux et des offres « smart city » ou « green » pour
accompagner ces évolutions. Pour les constructeurs et
promoteurs, il convient d’intégrer dans leurs programmes
ces nouvelles technologies afin de proposer des logements
et des bureaux intelligents, capables de se connecter aux
nouveaux services de la ville intelligente et durable. ■

1 - « De la Smart city au territoire d’intelligence » - Rapport au Premier
ministre par Luc Belot, député du Maine-et-Loire, avril 2017.

2 - « Baromètre des services financiers dans la ville intelligente » réalisé
par Novamétrie et le site Score Advisor en partenariat avec le groupe
Arkéa, RCI Bank & Services et la Société générale.

45

a g i r / partenaires

Les Banques Populaires

et l’accompagnement
des Entreprises Innovantes

Anne- Marie ULMER Cela concerne aussi le secteur de l’immobilier
Responsable du Marché des Professionnels qui est un des plus dynamiques en matière d’innovations.
de l’Immobilier Groupe BPCE Des start-ups fleurissent dans tous les métiers de
l’immobilier : Nouveaux matériaux de construction économes
Les entreprises innovantes reprochent en énergie, utilisation du BIM dès conception du projet,
souvent au monde bancaire son manque financement avec du Crowdfunding comme Proximéa de BP
d’adaptabilité par rapport à leurs besoins. Atlantique et plateforme de commercialisation de plus en
C’est pourquoi BANQUE POPULAIRE a décidé plus aboutie. Dans les grandes sociétés aussi l’innovation est
de mettre au point un programme ambitieux avec en marche.
un accompagnement global des entreprises ayant un
projet innovant d’envergure. UNE MÉTHODOLOGIE INÉDITE

Nous avons choisi, parmi nos 150 centres d’affaires L’analyse des projets réalisée avec les critères habituels
Entreprises, de labelliser 50 points de contact du monde bancaire ne permet pas de disposer des bons
Innovation, au plus près des écosystèmes régionaux éléments pour prendre la bonne décision. Nous avons donc
de l’innovation et de leurs grands partenaires comme développé de nouveaux outils sur les fondamentaux de la
Bpifrance. Les conseillers référents Innovation, “méthode Lean”, et notamment une grille de caractérisation
tous formés à une méthode d’analyse des projets du projet et de son contexte. Comprendre ce qui est innovant
innovants, vont permettre d’offrir la même qualité dans la proposition de valeur de la start-up est un préalable
de service quel que soit le lieu, avec une approche incontournable et ce n’est pas toujours facile. La cartographie
codifiée des projets proposés. que nous réalisons objective notre façon d’analyser le projet
et de déterminer le meilleur accompagnement, quel que soit
le secteur d’activité. À la clé, la possibilité pour le conseiller
Innovation de concevoir une proposition d’accompagnement
sérieuse en un laps de temps très court.

DES OFFRES DIFFÉRENCIANTES

Il ne s’agit pas de se cantonner au financement mais
bien de proposer un accompagnement global pouvant
faire intervenir certains de nos partenaires en France
et à l’étranger. Nous sommes dans une nouvelle
approche structurée du projet innovant avec un
objectif bien défini : susciter la bonne rencontre. ■

Comprendre ce qui est
innovant dans la proposition
de valeur de la start-up est un

préalable incontournable

46 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

a g i r / partenaires

Pour une ville intelligente,

bas carbone, connectée et responsable

Je an - N o ël GUILLOT En un mot, la ville de demain sera intelligente.
Directeur Adjoint Collectivités
EDF Collectivités EDF et ses filiales sont aujourd’hui aux côtés des
collectivités locales pour inventer ces territoires d’avenir.
Les villes se transforment et évoluent. Pour ce faire, nous déclinons notre action aux différentes
Marquées par les enjeux environnementaux, étapes des projets, de leur émergence jusqu’à leur
elles souhaitent associer une meilleure exploitation.
attractivité économique, une qualité de
vie sans cesse réinventée et s’inscrire dans la Valorisation des énergies renouvelables locales,
transition écologique et énergétique. bioclimatique, mobilité électrique, autoconsommation,
solutions énergétiques « bas carbone » en réseau, par
La ville de demain doit d’abord se penser par bâtiment ou par logement, solutions de management de
sa capacité de résilience et d’adaptation aux l’énergie, suivi des consommations, contrôle de la qualité
changements naturels. Elle sera nécessairement de l’air… nous orchestrons des solutions innovantes et
« bas carbone » : c’est en remplaçant les énergies sur-mesure pour chaque projet immobilier, au plus près
fossiles par des énergies décarbonnées que l’on des besoins des territoires.
répondra au défi climatique.
L’intégration des projets et leur acceptation locale sont,
La ville de demain sera également connectée en pour nous, essentielles. C’est pour cela qu’EDF investit tant
mettant l’innovation et le digital pour faciliter sur l’expertise de ses équipes que sur l’écoute et le savoir-
le quotidien de ses habitants et améliorer la faire des interlocuteurs locaux qui font vivre les territoires.
performance des entreprises
Enfin, la ville intelligente s’invente au quotidien par la
La ville de demain sera enfin responsable. rencontre de l’innovation, de la recherche et des acteurs
Elle proposera des services qui ambitionnent locaux. C’est le sens du concours des « pyramides d’Or »
d’améliorer la sécurité, la santé, la solidarité… tout FPI-EDF destiné à promouvoir la qualité, l’innovation et
en restant respirable pour les générations futures. le savoir–faire dans les programmes de construction de
logements neufs ou encore du concours prospectiviste
passion bâtir Juin 2018 / N°06 « Architecture Bas carbone » qui pousse à la recherche
de nouvelles solutions pour transformer la ville en tenant
compte des contraintes environnementales. ■

Dans cette nouvelle grammaire
urbaine, EDF ajoute à la vie

les deux « L » de l’intelligence
pour que la ville du futur
prenne son envol !

47

a g i r / partenaires

L’ambition du GIP :

valoriser la Qualité Globale

Véronique lenail logements neufs livrés aux clients des promoteurs,
Présidente du GIP liés à la conception, aux matériaux ou aux équipements,
au stade de la conception comme de la mise en œuvre.
Créé initialement sous l’appellation Avec la Qualité Globale, le GIP accompagnait les maitres
« Groupement d’Industriels de la d’ouvrage à chaque étape importante du projet : réunir
Promotion », le GIP s’intitule depuis les acteurs du projet, présenter les solutions les plus
2017 « Groupement d’Industriels de la innovantes ou adaptées, travailler à l’interface des métiers
Prescription », pour bien marquer son ouverture etc. Autant d’initiatives qui ont permis d’augmenter la
à tous les acteurs de la construction (bailleurs qualité des 5000 logements construits sous ce régime.
sociaux bureaux d’études etc.). Cette nouvelle
identité, révélée à l’occasion des 30 ans du GIP Le mouvement a connu un certain essoufflement, mais
célébrés au Musée du Quai Branly, traduit une à l’heure de la reprise du marché de la construction
vision élargie des enjeux du secteur immobilier. et devant la demande récurrente de telles réunions,
Elle conforte le GIP dans un positionnement notamment en région, le GIP souhaite le réactiver,
d’acteur industriel responsable, innovant et non seulement dans le résidentiel, mais aussi dans le
ambitieux. tertiaire. Avec pour objectif de livrer chaque année trois
programmes en Qualité Globale par région.
C’est dans cet esprit, et pour mieux répondre
aux attentes de toutes les parties-prenantes en Cette initiative croise à point nommé celle de la FPI, dont
la matière, que les 46 membres du groupement la commission construction travaille également sur ce
ont souhaité replacer au cœur de leurs priorités thème de la qualité, à travers le recensement des défauts
d’action commune la notion de « qualité globale ». les plus fréquents et des bonnes pratiques pour les traiter.

Initiée par le GIP en 2000, la démarche de « qualité A l’heure où tous les acteurs de l’immobilier se retrouvent
globale » devait répondre au constat partagé autour de l’ambition de construire la « ville éco-
des défauts que présentaient fréquemment les intelligente », la qualité doit retrouver une place éminente
dans les projets, pour répondre aux attentes du nouvel
habitant-citoyen, connecté, exigeant, responsable et
soucieux de son empreinte environnementale. Un défi de
taille pour des bâtiments certes de plus en plus smart,
mais du fait même de plus en plus complexes ! ■

Autant d’initiatives qui ont
permis d’augmenter la qualité
des 5000 logements construits

48 Toutes les initiatives de l a FPI fpifrance.fr

a g i r / partenaires

« Smart Gas Grid for
Smart city » Quand le gaz se met

au service de la ville éco-intelligente

Antoine Sellier • Développer l’économie locale. La production de gaz vert
Chef de Marché Promotion Privée à partir de la valorisation des déchets urbains mais aussi
chez GRDF agricoles et injectés dans le réseau permet de développer
une économie circulaire et de créer des emplois locaux et
La « smart city » désigne un développement non délocalisables.
urbain apte à répondre aux besoins
présents et futurs des institutions, des • Limiter le réchauffement climatique. Notre hub gazier
entreprises et des citoyens sur le plan souterrain constitue un formidable actif pour transporter
économique, social et environnemental. Une les énergies vertes telles que l’hydrogène et le biométhane.
ville intelligente devrait être capable de gérer Il est également l’allié des Energies Renouvelables
des infrastructures communicantes entre elles, électriques, par nature intermittentes et imprévisibles,
durables et efficaces pour améliorer la qualité grâce au « Power2Gas ».
de vie des citoyens et limiter le réchauffement
climatique tout en maîtrisant ses coûts. • Maîtriser les coûts. En pariant sur la complémentarité
des réseaux gaz et électricité à la maille locale, le gain
Le gaz naturel et son réseau se révèlent un est double. D’un côté le développement des solutions de
précieux allié dans la mise en œuvre de ce nouvel type cogénération ou systèmes hybrides apporteront,
urbanisme. Ils apportent des réponses concrètes par leur flexibilité, une optimisation des coûts du système
aux enjeux de la ville intelligente : énergétique global. De l’autre, cette complémentarité
crée de la valeur à partir de réseaux existants dont les
• Consommer moins et plus efficacement. investissements sont déjà amortis.
Les solutions au gaz naturel garantissent sobriété
et efficacité énergétique du bâtiment. Thermostats • Se déplacer en limitant notre empreinte. Le GNV (Gaz
et chaudières connectées constituent une nouvelle Naturel véhicule) propose une mobilité moins polluante
interaction entre le citadin et ses usages. Le « big qui préserve la qualité de l’air.
data » et « l’open data » issus du comptage gaz
communicant permettront l’émergence Mais cette contribution ne se limitera pas à la technologie.
de services innovants liés à une meilleure maitrise Entretenir et développer une infrastructure gazière passe
de la demande en énergie. aussi par une relation de confiance avec les collectivités
locales et les citoyens sur l’utilisation de l’investissement.
passion bâtir Juin 2018 / N°06 Ces principes s’incarnent dans le contrat de concession
et les règles tarifaires transparentes approuvées par les
pouvoirs publics.

GRDF est donc convaincu que le Smart Gas Grid, c’est-à-
dire le réseau gaz digitalisé, interconnecté avec les autres
réseaux et compatible avec les gaz renouvelables, sera un
des piliers de la smart city. ■

Choisir le gaz
c’est aussi choisir l’avenir

49

a g i r / partenaires

SMABTP innove et lance une
garantie inédite pour assurer

les données numériques du chantier

Fabienne Tiercelin L’organisation et la gestion d’un chantier évoluent très
Directrice des Relations Extérieures rapidement : la digitalisation croissante, la multiplication
et du Marketing - SMA des échanges de données entre intervenants, le recours
à la maquette numérique et le développement du BIM,
Une digitalisation qui nourrit sont autant de sujets dont les acteurs de la construction
la cybercriminalité doivent désormais se préoccuper en termes de risques et
de responsabilités. Ils doivent plus particulièrement faire
Virus, piratage, attaques… la cybercriminalité face à deux types d’enjeux :
est devenue un véritable fléau. Ce phénomène, • sécuriser et protéger la confidentialité des données
qui touchait au départ uniquement les grands échangées,
groupes, concerne désormais toutes les • garantir la disponibilité de la plateforme collaborative.
entreprises quelles que soient leur taille,
leur activité. Tout dysfonctionnement des systèmes informatiques ou
L’usage généralisé de l’informatique toute détérioration des données liées à la conception, à
et d’internet, la multiplicité des échanges la gestion et à l’organisation peut avoir des conséquences
avec des fournisseurs, des clients, graves y compris financières.
des plateformes d’achat font qu’aucune
entreprise ou aucun professionnel ne peut Pour assurer les données numériques
se considérer désormais à l’abri. du chantier, SMABTP innove

Des enjeux nouveaux et spécifiques Face à ces risques nouveaux, SMABTP innove et propose
dans l’univers de l’immobilier la première solution permettant de couvrir les risques
et de la construction relatifs à l’indisponibilité, l’altération ou la destruction des
données numériques du chantier, la garantie TRC Cyber.
Au même titre que les autres secteurs C’est une solution inédite pouvant être souscrite par le
économiques, le monde de la construction promoteur, dans le cadre d’une garantie Tous Risques
et de l’immobilier n’échappe pas à la montée Chantier, au bénéfice de l’ensemble des contributeurs
en puissance des cyber risques, auxquels les au projet de construction : promoteur, entreprises de
entreprises et les professionnels du secteur construction, sous-traitants, BET, architectes, équipe BIM.
auront de plus en plus à faire face. Dans un monde qui évolue, la garantie TRC Cyber devient
le complément logique et indispensable de la garantie
50 Toutes les initiatives de l a FPI Tous Risques Chantier.
Elle prévoit une prise en charge des conséquences
financières d’une atteinte aux données du chantier
et/ou aux systèmes d’information comme les frais
de décontamination, les frais de reconstitution des
données, … mais aussi les pertes d’exploitation en
découlant. Elle comprend également l’accès à une
plateforme d’assistance et de gestion de crise. ■

Pour en savoir plus, rendez-vous sur
www.groupe-sma.fr ou contactez votre conseiller.

fpifrance.fr


Click to View FlipBook Version
Previous Book
Ebook Sejarah_LIEW SIAW ZHEN
Next Book
Minimanual de Gramática