The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.

Marist Voices 2 Version française

Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by maristlaitywmlc, 2021-07-26 18:44:04

Voixes Maristes 2 FRA

Marist Voices 2 Version française

Keywords: Maristes

VOIX MARISTES

COORDINATION MONDIALE DU LAÏCAT MARIST

WMLC

SUB MARIE NOMINE
LAÏCAT MARIST

ESPERANCE

AVEC MARIE, NOUS AVANÇONS
NUMÉRO - 2- JULLET 2021

EN CE
NUMÉRO

3 ÉDITORIAL
5
Par Jorge López
8
11 MARISTES DANS LE
19 MONDE D’AUJOURD’HUI
31
34 Par Saúl González

CHANEL

Témoignages, Vie, MIssion

 COLIN

Formation, Réflexions

PERROTON

Nouvelles

CHAVOIN

Prières, Intentions

CHAMPAGNAT

Enfants, Bande dessinée

40 UN ARBRE AUX
NOMBREUSES BRANCHES

Participation d'autre branches de SM
Par Fr. Ben MacKenna SM

ÉDITORIAL

Il y a un peu plus d'un an, le monde a appris l'existence d'un
virus mortel. Dans les journaux télévisés, on pouvait voir des
personnes confinées chez elles ; cela semblait fort éloigné,
comme s'il s'agissait d'un film de science-fiction ; pourtant, la
réalité a frappé durement tous les coins de la planète. Au
début, nous pouvions voir les statistiques des personnes
infectées, décédées ou guéries ; et au fil des mois, nous
avons découvert que derrière ces chiffres de 113 millions de
personnes infectées et de plus de 2 millions de personnes
décédées, se cachaient des noms, des visages, chaque
personne avec son histoire, ses connaissances, ses collègues
de travail, ses voisins, ses amis et sa propre famille.

Un an après le début de la pandémie, il est encore difficile de
savoir quand elle cessera ; l'incertitude demeure. Aujourd'hui,
comme le rappelle le pape François, nous connaissons
d'autres pandémies que celle de la santé : la faim, la guerre, le
chômage, la violence familiale et bien d'autres encore. À une
échelle holistique, la réalité émotionnelle, psychologique,
sociale et spirituelle de chaque personne a été affectée.

3

Face à cette réalité, il est facile de tomber dans la spéculation, le
désespoir, la désolation et la tristesse. Cette situation, dans un certain
sens, me rappelle l'histoire de Job, cet homme juste qui, au milieu du
malheur, a su persister dans sa foi, malgré le fait de ne pas "voir"
Dieu. Beaucoup vivront une situation similaire dans leur propre chair.

Nous savons que le monde ne sera pas le même, comme ce fut le cas
après la venue de Jésus, vivons donc avec la certitude que nous
sommes aimés de Dieu et qu'en Lui il y a toujours de l'espoir, il suffit
de se rappeler les paroles de notre Seigneur dans l'Évangile selon
Matthieu 28, 20 "... Et soyez sûrs que je serai avec vous tous les jours,
jusqu'à la fin du monde".

Aujourd'hui, il est temps de nous poser la question : Comment nous,
Maristes, faisons-nous face à cette pandémie ?

Avec ce deuxième numéro de la revue Voix maristes, nous voulons
donner la réponse à cette question, mais non seulement cela, nous
voulons que ces témoignages soient comme une bouffée d'air frais
pour les Maristes du monde entier.

Par Jorge López

4

MARISTES DANS LE
MONDE D’AUJOURD’HUI

5

ESPÉRER CONTRE
TOUTE ESPÉRANCE

Saúl González, Mexique

Je commence ces paragraphes en évoquant dans mon esprit et dans 6
mon cœur l'année écoulée, en particulier les personnes, amis, famille
et étudiants, qui aujourd'hui ne sont plus physiquement avec nous
mais qui, nous le savons, nous accompagnent sur notre chemin.
Ces dernières semaines, on a annoncé au Mexique le retour aux
classes en présentiel. On dirait que nous vivons dans un havre de paix
après une longue période d'incertitude et de douleur. La pandémie a
généré, ou exacerbé, de nombreuses craintes dans notre société et
dans le monde.
Les risques sanitaires, la violence croissante au sein des familles et des
communautés, l'instabilité économique, la polarisation politique, les
problèmes écologiques, ne sont que quelques-unes des situations que
nous vivons à des degrés et sous des formes différentes et qui
semblent assombrir la vie, donnant lieu à un pessimisme collectif qui
nous désensibilise et nous paralyse.
Quelle est la voix des communautés chrétiennes en ce moment de
l'histoire ? Pouvons-nous trouver des moyens concrets d'incarner
l'Évangile, d'aimer et d'exprimer cet amour, de "rendre Dieu crédible" ?
Pouvons-nous, enfin, être une source d'espoir ?

Engendrer la vie et prendre soin de la vie devient le grand
paradigme des communautés maristes. Espérer contre toute
attente, en sachant que même les situations les plus douloureuses
qui pèsent sur notre planète et l'humanité ne sont pas définitives.
Il semble parfois que nous devions faire de grandes choses pour
donner de l'espoir à ceux qui nous entourent, mais, en
paraphrasant Mère Teresa de Calcutta, "bien souvent, un mot ou un
regard suffit à remplir le cœur d'une personne". Sans perdre de vue
les changements structurels dont nos communautés et nos
sociétés ont besoin, nous devons retrouver la simplicité et la
tendresse de la vie et revenir à l'Évangile "sans gloses".
Dans les Exercices Spirituels Ignaciens, à la quatrième semaine,
nous faisons la "Contemplation pour atteindre l'amour", dans
laquelle nous demandons "la connaissance intérieure de tant de
biens reçus, afin que, les reconnaissant pleinement, je sois capable
en toutes choses d'aimer et de servir". Je ne peux trouver de
meilleurs mots pour clore ce texte. Que Dieu nous accorde la grâce
de contempler la vie en tout, en chacun, et, en la contemplant,
qu'il nous donne la force de nous dépenser pour la soigner.

" , ,P r e n d s S e i g n e u r e t
,r e ç o i s t o u t e m a l i b e r t é m a
,m é m o i r e m o n i n t e l l i g e n c e

,e t t o u t e m a v o l o n t é t o u s

mes biens et mes

;p o s s e s s i o n s Tu me les as

; , ,d o n n é s
à Toi Seigneur

;j e t e l e s r e n d s tout est à

, -T o i d i s p o s e e n s e l o n t o u t e

; -T a V o l o n t é
donne moi Ton

,A m o u r e t T a G r â c e c e l a m e

. "s u f f i t 7

CHANEL

Témoignages, Vie, MIssion

8

Martha García, Spagne

Tout au long de ces mois, j'ai pu entendre et écouter de nombreux
témoignages sur les expériences personnelles vécues pendant cette
pandémie, dont beaucoup venaient de professionnels de la santé
croyants. Dans presque tous les cas, ils ont parlé de la manière dont ils
avaient trouvé la présence de Dieu dans la souffrance, dans le contact
humain, dans les sourires de leurs patients et de leurs collègues. Mais je
peux dire que ce n'est pas mon cas. Il m'était très difficile de trouver
Dieu au milieu de tant de souffrance, de tant de mort, de tant d'angoisse
et de peur. Rare était le patient qui était capable de me sourire. Dans
leurs yeux, on pouvait lire la peur de mourir, l'angoisse de ne pas pouvoir
respirer, la tristesse de la solitude. Et en parlant aux proches, on pouvait
entendre dans leur voix tremblante, anxieuse de savoir et parfois pleine
de terreur en attendant le pire, cette même peur, cette angoisse, cette
douleur de ne pas pouvoir accompagner leurs proches.
Et vous vous demandez où est Dieu au milieu de tout ce chaos, de toute
cette déshumanisation, de toute cette solitude, de cette douleur et de
cette peur. Où est-Il pendant que des personnes, qui dans d'autres
circonstances auraient eu une chance de vivre, meurent toutes seules.
Où est-Il alors que les patients et leurs familles souffrent de quelque
chose qu'ils n'auraient jamais imaginé.
Je n'avais pas peur d'être contagié. J'avais peur de ne pas savoir
comment agir face à une maladie inconnue de tous. J'avais peur de
rentrer chez moi et de penser combien de mes patients seraient encore
en vie le lendemain. Et le lendemain matin, sur le chemin du travail, j'ai
remarqué que, petit à petit, je sentais un poids sur ma poitrine, une
boule dans ma gorge, et je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer. Parce que
chaque jour, je devais faire face à la même souffrance, à la même agonie
des patients, des proches et aussi des collègues.

9

Comme j'ai toujours essayé de le faire avec mes patients, j'essaie de
leur transmettre l'amour de Dieu, la consolation maternelle de Marie,
de leur insuffler l'encouragement et la force de l'Esprit. Mais sourire
derrière un masque, caresser sans sentir la peau de l'autre à travers
les gants, regarder à travers des lunettes souvent embuées rendent
tout plus compliqué. Mais le pire, c'est que j'ai cessé de faire
l'expérience de Dieu. Au milieu de tout cela, je ne suis pas capable de
le sentir. J'ai souvent pensé à Mère Teresa et à sa "Nuit noire de
l'âme", et à Jésus crucifié disant "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-
tu abandonné ? Vous vous demandez chaque jour comment Dieu a pu
permettre cela.
Je n'ai jamais cessé de croire en Dieu, j'ai juste cessé de me sentir
proche de lui. Et c'est difficile de prier et de parler à quelqu'un que
l'on ne touche pas. Et même si ma tête me dit le contraire, je ressens
un vide, une absence dans mon cœur et mon âme.
Et bien que cela puisse paraître étrange, je n'ai pas cessé de sentir la
présence de Marie qui m'accompagne chaque jour. Chaque jour, je
m'identifie à elle, à sa souffrance au pied de la croix sans bien
comprendre pourquoi tout se passe, mais en restant constante et
sans abandonner son fils. Elle est ma force en ces temps, mon
exemple, mon rocher solide auquel ancrer ma foi. Sans elle, je serais
incapable de continuer à me battre.
Je sais que face aux difficultés, on peut se laisser entraîner vers le
fond ou lutter pour les surmonter et en sortir plus fort.
Heureusement, j'ai à mes côtés de nombreuses personnes qui, même
sans le savoir, m'aident beaucoup en partageant avec moi leurs
expériences de Dieu et leur exemple de vie chrétienne. Pour moi, ils
sont l'Évangile vivant, les témoins de Dieu et la manifestation de sa
grandeur. Et bien sûr, je compte sur Marie, je sens son étreinte et sa
chaleur maternelle, et je sais que malgré mes doutes, mes ténèbres,
elle continuera à être à mes côtés, inconditionnellement, me donnant
force et encouragement.

10

COLIN

Formation, Réflexions

11

POURSUIVRE LE
VOYAGE EN PRIANT
AVEC LE PÈRE COLIN

Que vous lisiez ce livre pour votre méditation personnelle ou
dans le cadre d'une étude en petit groupe, vous aimerez faire
un voyage spirituel avec le Père Jean-Claude Colin. Nous
commençons notre voyage par un bref aperçu historique de la
vie du Père Colin qui nous permet de préparer le terrain.
Chaque chapitre pose les fondements de la relation avec Dieu,
de la réflexion sur les attitudes spirituelles, de l'appel à l'action,
puis de la sortie dans le monde pour apporter aux autres. Les
questions de réflexion à la fin de chaque chapitre offrent des
pistes pour approfondir la réflexion et la prière, ce qui est
parfait pour vous ou votre petit groupe de discussion. Le
manuel d'accompagnement pour les groupes d'échanges à
domicile propose une soirée guidée commençant par une
prière et une réflexion sur les Écritures, sur la base du thème de
chaque chapitre. Un espace est prévu pour la tenue d'un
journal pendant les échanges ou la préparation. Il propose de la
musique pour la méditation et une prière de clôture pour la
soirée. Ce manuel d'accompagnement met en relation les
valeurs de la Société de Marie avec notre vie dans le monde
d'aujourd'hui.

12

15 JOURS DE PRIÈRE AVEC JEAN-CLAUDE COLIN
AVEC LE CAHIER D'ACCOMPAGNEMENT

Formation, Réflexions

Mode d'emploi : 

·Méditation quotidienne : lire un chapitre par jour pendant 15
jours.
·Méditation hebdomadaire ou réflexion en groupe - lisez un
chapitre chaque semaine en répondant aux questions posées
à la fin de chaque chapitre. Parlez-en avec votre petit groupe.
·Réflexion mensuelle en petit groupe - Chaque mois, lisez un
chapitre du livre et préparez votre réflexion dans le cahier
d'accompagnement.

Utilisez les questions comme points de discussion pour la
réflexion en petit groupe. Profitez de votre voyage guidé par le
Père Colin Seigneur, prends-moi au dépourvu aujourd'hui.
Surprends-moi par un moment de beauté ou de douleur, afin
qu'au moins pour un moment, je sois surpris de voir que tu es là
dans toute ta splendeur, toujours et partout, à peine caché, en
dessous, au-delà, dans la vie que je respire.

13

PORTER UN NOM

Chapitre 2

<Qu'ils se souviennent toujours que, par un choix gratuit, ils sont de la
famille de la Vierge Marie, mère de Dieu, qu'ils tiennent d'elle leur nom de
Maristes et que, dès le début, ils l'ont choisie comme modèle et comme
première et perpétuelle supérieure. Si donc ils sont vraiment et désirent être
les fils de cette auguste Mère, ils s'appliqueront constamment à se pénétrer
et à s'animer de son esprit: esprit d'humilité, d'abnégation propre, d'union
intime avec Dieu et de charité très ardente envers le prochain. Ainsi doivent-
ils, en toutes choses, penser comme Marie, juger comme Marie, sentir et agir
comme Marie

CONSTITUTIONS DE LA SOCIÉTÉ DE MARIE, NO. 228, 1988

LECTURE DU LIVRE DU PROPHETE ISAÎE 9,5

Car un enfant est né pour nous, un fils nous est donné. Et il exercera
|l’autorité royale ; il sera appelé Merveilleux Conseiller, Dieu fort, Père
à jamais |et Prince de la paix.

14

RÉFLEXION SUR
NOTRE LECTURE

Qu'est-ce qu'un nom ? Nous entendons ces
noms qu'Ésaïe nous dit à propos de cet enfant

qui va naître. Ésaïe nous aide à reconnaître
Jésus à son arrivée en connaissant ses noms.

Réfléchissons à ces noms, qu'est-ce qu'ils
nous disent sur les rôles de Jésus. Le Père
Colin ne donne pas aux Maristes une méthode
particulière mais il nous donne une manière
d'être et de vivre à travers le nom de Marie.

_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________
_____________________________________________

_________

15

RÉFLEXION SUR LE CHAPITRE 2
PORTER UN NOM

Ces questions de réflexion se trouvent aux pages 44-45 de
notre texte. Veuillez prendre quelques minutes avant notre
rencontre pour réfléchir à ces questions. L'espace ci-dessous

vous permet de noter vos pensées dans un journal ou de
prendre des notes pendant que nous sommes ensemble.

Connaissez-vous la signification ou l'étymologie de vos
noms ? Pourquoi vos parents vous les ont-ils donnés ?
Aimez-vous vos noms ? Vous apportent-ils du soutien ou
du réconfort ? Ont-ils une signification particulière pour

vous ?

De nombreuses personnes choisissent un nouveau nom
lorsqu'elles reçoivent le sacrement de la confirmation. Avez-

vous déjà choisi des noms pour vous-même ?

Quels noms décrivent qui vous êtes ? Si vous pouviez
choisir vos propres noms, quels seraient-ils et pourquoi ?
Les personnes profondément amoureuses se donnent souvent
des noms privés d'affection et d'intimité. Cela semble tout à

fait naturel lorsque nous aimons les autres. De même,
l'Écriture présente de nombreux noms symboliques et
poétiques pour Dieu et pour Jésus, comme Rock, Stronghold,
Shepherd, Bridegroom, Lamb, etc. Quel serait votre nom
intime et personnel pour Dieu le Père et pour Jésus ? Quel
est, selon vous, le nom affectueux que Dieu vous donne, à

vous, son enfant bien-aimé ?
___________

16

Que signifie pour vous le nom "mariste" ?
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
____________________________________________________
MUSIQUE POUR LA MEDITATION

Jesus, Name Above All Names
https://youtu.be/ZxMmj7pdIjM

17

PRIERE FINALE

Luc 1, 46-55 (Le Magnificat)

46 « Mon âme exalte le Seigneur,
47 exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!,
48 Il s’est penché sur son humble servante.

désormais tous les âges me diront bienheureuse;
49 Le Puissant fit pour moi des merveilles;

Saint est son nom!.
50 Sa miséricorde s’étend d’âge en âge

sur ceux qui le craignent.
51 Déployant la force de son bras;

il disperse les superbes.
52 Il renverse les puissants de leurs trônes,

il élève les humbles;
53 Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.
54 Il relève Israël son serviteur,

il se souvient de son amour,
55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

18

PERROTON

Nouvelles

19

HComment nous, les Maristes, faisons- PÉROU
nous face à cette pandémie ?

Au début de la pandémie, je me suis
concentré sur le fait de prendre soin de
moi-même et de mes proches, mais il est
arrivé un moment où je me suis rendu
compte que notre communauté mariste
devenait de plus en plus craintive, stressée
et triste. C'est à ce moment-là que, avec
l'aide de Dieu et de la Vierge Marie, j'ai
décidé, avec les laïcs, de commencer un
accompagnement virtuel sur une base
hebdomadaire pour prier pour ceux qui en
avaient le plus besoin et tous les quinze
jours pour recevoir des sujets de formation
mariste.

Cet accompagnement virtuel a rapidement commencé à porter ses fruits, car nous nous
sentions de plus en plus en famille, accompagnés et consolés. Nous avons commencé la
réunion par des questions sur le déroulement de la semaine... Comment va la santé de vos
proches ? Comment se passe votre travail virtuel ? Les plaisanteries et les souhaits pour une
semaine pleine de bonheur n'ont pas manqué.

Je dois dire que cette virtualité n'est pas la même que celle qui consiste à s'asseoir tous en
cercle, à prier, à méditer, à planifier des activités et à parler de la vie. Cela nous a aidés à
être plus unis ; en effet, nous ne parlons plus de groupes (Sullana et Callao) mais
maintenant nous parlons de " la communauté mariste du Pérou ". Personnellement, je dois
dire qu'en plus de me sentir plus unie à la communauté mariste, je me suis sentie
accompagnée dans des difficultés professionnelles et familiales parce que nous avons tous
été attentifs aux besoins d'écoute, de consolation et de prière des autres.

Je reconnais que ce voyage en communauté n'a pas été facile, car en même temps que j'ai

fait face à des difficultés personnelles, j'ai aussi vu mes amis, membres de la communauté

mariste, nous quitter. Cette année, j'ai perdu des laïcs maristes victimes du covid 19 et

d'autres maladies, que je n'ai pas pu accompagner dans leur maladie ou lors de leurs

funérailles. En regardant le chemin parcouru, je me console en me disant qu'ils reposent en

paix et je continue à prier pour eux avec ma communauté.

Maisa Furlong

communauté mariste du Pérou 20

PÉROU

Comment faisons-nous, nous les Maristes, face à cette pandémie ?
Nous, les Maristes, faisons face à la pandémie avec espoir. Les temps de quarantaine
nous ont permis de vivre dans la contemplation et en même temps d'agir, comme
Marie. Grâce aux réseaux sociaux, nous avons créé des espaces pour partager nos
expériences et nos angoisses afin de les canaliser comme Marie l'aurait fait.
Si nous réfléchissons, nous avons vécu les saisons liturgiques avec une plus grande
intensité, en créant l'atmosphère dans nos maisons, en vivant les fêtes mariales avec
créativité et ingéniosité, en participant à la Sainte Messe virtuelle, ainsi qu'en priant le
Rosaire plus souvent.
Et ceci nous a poussés à nous intéresser aux besoins des autres, à faire preuve de
solidarité avec ceux qui sont moins bien lotis que nous, en allant à leur rencontre, en
prenant l'initiative, comme l'a fait Marie

María Esther,
Callao- Lima, Pérou

AUSTRALIE

Marist Laity Australia a essayé de sensibiliser la communauté mariste à
l'environnement en mettant à jour son site web www.maristlaityaustralia.com et son
compte Facebook avec des mises à jour récentes
https://www.facebook.com/marist.laity.Australi a . Les gens peuvent cliquer sur la
rubrique "Environnement" et trouver des articles tels que "David Attenborough A Life
on Our Planet", "Song - In This Together", "Seaspiracy documentary" et "Movie - 2040".
N'hésitez pas à nous envoyer des articles ou des suggestions que nous pourrions
ajouter au site Web.

21

AUSTRALIE

En famille, nous avons regardé les
documentaires de David
Attenborough "Une vie sur notre
planète" pendant la période de
Pâques. Nous étions très préoccupés
par le traitement de la faune et de la
flore dans nos océans et nos réserves
naturelles. Au niveau local, ma propre
famille s'est engagée à manger moins
de viande.
Nous avons opté pour des alternatives
telles que l'utilisation de tofu, de
haricots rouges, des noix et beaucoup
de légumes verts. C’est une chose
difficile à faire, que de changer nos
habitudes. Mais nous avons trouvé
que des idées créatives et délicieuses
comme les wraps, en utilisant des
herbes comme le romarin, aident
beaucoup.

En février, l'équipe du Laïcat mariste d'Australie s'est réunie pour discuter de

certains de nos projets pour 2021. Nous essayons d'utiliser la technologie Zoom

pour engager les personnes séparées par la distance et aussi par le COVID. Samedi

dernier, nous avons lancé un nouveau programme "The Other Half", qui réunit des

étudiants australiens et des réfugiés vivant en Thaïlande et en Birmanie/Myanmar.

L'espoir est de construire une meilleure compréhension de la façon dont l'autre

moitié vit en jouant à des jeux, en partageant la culture et par la conversation. Le

Laïcat Mariste d'Australie espère accueillir une journée de réflexion et une

rencontre spirituelle internationale sur le thème "Mort et Résurrection et St Pierre

Chanel". D'autres sujets suivront, nous l'espérons. 22

FRANCE

A l’automne dernier, les Maristes Laïcs de France ont 23
accueilli le nouveau délégué des pères maristes de la
Province d’Europe pour leur Comité d’Animation : le
père Paul Walsh, irlandais mais désormais membre de
la communauté des pères de Toulon, qui a succédé à
Bernard Bourtot, décédé en mars 2020. (Photo Paul
Walsh)

Les rencontres sont au ralenti pour les petits groupes
comme pour les rassemblements.

Les formations à la spiritualité mariste se sont
adaptées au contexte : le 3ème session de "Aux
sources de l'Avenir", intitulée "Dans le monde et
l'Eglise d'aujourd'hui, comment vivre en mariste ?",
repoussée à deux reprises, s'est finalement déroulée
en visioconférence. Il faut bien s'adapter. Quant au
parcours d'initiation, il reprendra à la prochaine
rentrée scolaire.

Pas de halte spirituelle à Pentecôte en revanche cette
année encore. La Neylière a choisi de ne réouvrir que
courant juin

FRANCE

La revue Regards Maristes a cherché à maintenir un lien. Son dernier numéro
comportait 4 pages de plus pour un numéro spécial année Saint Joseph. (à
télécharger sur le site www.maristeslaics.fr)

Le laïcat mariste en France a des visages variés : fraternités, laïcs en petites
équipes ou isolés. Depuis une vingtaine d’années, l’association Maristes en
éducation essaie pour sa part de relier les enseignants et éducateurs des
établissements scolaires intéressés par le charisme mariste. Une nouvelle
modératrice a été élue depuis la rentrée de septembre : Brigitte Coffin-
Chaignon, animatrice en pastorale retraitée.

Malgré la pandémie et le travail incessant pour s’adapter dans les écoles,
collèges et lycées maristes en France, Maristes en éducation a maintenu sa
session de réflexion 2021 après avoir reporté celle de 2020 prévue à la Neylière.
Sur un thème d’espérance, à rebours de l’anxiété qui éprouve nos sociétés – «
Marie des Commencements » – elle a eu lieu par Zoom et par envoi de vidéos
et textes de travail pour des petits groupes. Les francophones intéressés
peuvent obtenir vidéos, textes et PowerPoint auprès de Brigitte :
[email protected]

photo Couv Regards Maristes 24

NOUVELLE retrait en Gisborne 2020
ZÉLANDE

Le Laïcat Mariste de Nouvelle Zélande est dirigé par
Bev McDonald, Margaret Russell et soutenu par le Père Chris Skinner SM.Notre but est de promouvoir,
maintenir et développer une gamme de moyens par lesquels les laïcs peuvent répondre à l'appel de
Marie à vivre le charisme mariste et leur vocation laïque dans le monde, à partir d'un premier contact
jusqu'à un engagement personnel.

L'impact du Covid 19. La Nouvelle-Zélande a échappé aux pires ravages de la pandémie en raison de
notre isolement et de notre décision de l'éliminer du pays. Cependant, l'impact est encore important et
continu. En 2020, lorsque la pandémie s'est répandue dans le monde, la Nouvelle-Zélande s'est
fortement verrouillée, toutes les messes ont été annulées pendant des semaines, nous avons connu
quelques décès ici et des personnes confinées dans des bulles " familiales " ou domestiques strictes.
Des groupes et des individus ont acquis des compétences en ligne et l'église de Nouvelle-Zélande a
mis la messe quotidienne en ligne et la messe du dimanche sur une chaîne de télévision. Malgré la
Covid, les laïcs maristes ont envoyé du matériel de réflexion mensuel à environ 800 personnes, en plus
des médias sociaux. Les groupes ne pouvant pas se réunir, c'est aux individus de les aider à rester
connectés. La promotion de l'engagement des Laïcs Maristes est au point mort, mais nous avons tenu
des réunions en ligne quand nous le pouvions, nous avons organisé un petit rassemblement pour
l'Avent, nous avons célébré le 17e anniversaire d'un groupe entre deux fermetures et nous avons
organisé une journée de retraite " Set Free " avec le Père David Kennerley SM à Auckland en février
2021. Nous avons la chance de partager un bureau avec le programme de développement de la
jeunesse mariste Logos et nous avons célébré ensemble une merveilleuse messe de l'Avent. Nous
savons que cela semble être un rêve dans certains pays. Nous sommes une communauté mondiale, et
beaucoup ont connu des décès d'êtres chers à l'étranger, et aspirent encore à voir de nouveau leurs
petits enfants et leurs familles actuellement isolées. Nous ne considérons pas notre bonne fortune
comme acquise. Nous prions avec vous tous pour la fin de la pandémie, la distribution équitable des
vaccins et pour toute notre famille mariste.

Tout le monde s'est adapté et a changé la façon dont nous nous connectons, mais rien ne vaut le

partage face à face, donner et recevoir des accolades, l'interaction pratique, prier ensemble et

participer pleinement à l'Eucharistie. Le déploiement de la vaccination en Nouvelle-Zélande est lent,

peut-être parce que nous avons réussi à minimiser l'impact du Covid, ce qui fait que nous nous

retrouvons parfois dans des situations de blocage de quelques jours ou plus. Les bars et les hôtels

pouvaient accueillir 100 personnes assises lors de nos confinements, mais les églises n'étaient pas

autorisées à ouvrir. Cela en dit long sur la nature séculaire de notre pays

25

NOUVELLE ZÉLANDE

L'avenir. L'église ici est dans une situation difficile. Le nombre de messes a diminué, beaucoup ne
revenant pas depuis les confinements, et même les messes en ligne ne sont pas bien suivies. Il est difficile
d'offrir des retraites car les fermetures se produisent sans préavis et les gens demandent : "Est-ce que
c'est disponible en ligne ?". Le Laïcat Mariste a pour objectif de continuer à promouvoir une connexion
diversifiée des laïcs avec la spiritualité mariste, la vocation des laïcs en général, l'identité et la mission
spécifiques des laïcs maristes et de développer des réseaux entre les personnes et les groupes intéressés.
La Nouvelle-Zélande rurale pourrait être comparée au Bugey. Certaines communautés n'ont qu'une
poignée de catholiques pratiquants et ont la chance d'avoir une messe une fois par mois. Nous essayons
d'être ouverts à de nouvelles opportunités pour partager l'amour du Christ à la manière de Marie en ces
temps complexes.
Signes d'espoir. Il y a des signes encourageants. Les paroisses essaient de devenir des communautés de
soins et d'hospitalité, brisant l'isolement afin que les gens ne reçoivent pas l'Eucharistie sans nom et sans
lien humain significatif. Des efforts sont faits pour entrer en contact avec ceux qui sont enfermés,
vulnérables ou en marge de la vie paroissiale. Il y a des signes croissants de co-responsabilité et de
mission partagée de la part de l'église plus large avec le Pape François qui ouvre des rôles plus
importants aux femmes et aux laïcs, et les rôles des acolytes, des lecteurs et des catéchistes, le plan de
sept ans de Laudato Si, dans lequel toute la famille mariste s'est engagée, a le potentiel de dynamiser les
gens. Les gens découvrent les options du Laïcat Mariste en ligne et se connectent. L'année de St Joseph
et de St Ignace peut fournir des opportunités à l'ensemble de l'église pour grandir dans sa volonté de
discerner l'Esprit. À partir d'octobre 2021, tous les diocèses du monde sont appelés à entamer un
processus synodal d'écoute qui invite le peuple de Dieu tout entier à discerner ce que l'Esprit nous
demande en tant que son corps.

Quel est notre rôle mariste dans tout cela ? Sûrement d'apporter l'ouverture de Marie à l'Esprit Saint à
tout ce qui se passe à notre époque, son engagement à attirer les gens à son Fils, sa manière inclusive,
décisive et douce d'établir et de maintenir des liens à l'intérieur de l'église et son désir constant de tendre
la main avec la miséricorde et l'attention de Dieu, de construire des ponts au-delà de toutes les
conventions et pratiques culturelles, pour offrir l'hospitalité et rencontrer les gens dans leurs besoins. En
tant que maristes, nous devons lire les signes de notre temps et continuer l'œuvre de Marie. AMDG& DGH.
Bev McDonald, Laïcs maristes NZ

Logos/Laïcs maristes Messe de l'Avent 2020 Présence Online:
Marist Laity NZ

www.maristlaitynz.org.
Facebook: Marist Association of Mary,

Sunday Reflections: Living the Word,
www.livingtheword.org.nz

26

L'art d'éduquer en période difficile BRÉSIL
Par Matheus Abreu, laïque mariste de
Belo Horizonte, Minas Gerais- Brésil

Paulo Freire, l'un des plus grands éducateurs du monde et figure de proue du système éducatif brésilien, a déclaré que
"l'éducation est un acte d'amour, donc un acte de courage". L'éducation est sans aucun doute ce qui nous fait avancer vers la
bonté, la beauté et la vérité. En fait, nous pourrions même dire que c'est par l'éducation que nous pouvons rencontrer Dieu.
En nous rappelant ici le domaine universel de l'amour, et comme le disait Saint Marcellin Champagnat : l'éducation est le
moyen pour l'être humain d'atteindre son meilleur niveau de qualité et de développer pleinement ses vertus.

Au cœur de la spiritualité mariste, l'éducation apparaît comme une des clés de notre mission, y compris l'expérience de vie du
Père Colin, de Chanel, de Champagnat et de tant d'autres qui sont venus après eux. Le fondateur lui-même, le Vénérable Jean
Claude Colin, ne cessait de parler de l'importance de l'éducation des enfants et des jeunes. Cependant, lorsque nous
élargissons notre vision, dans certains cas, nous nous rendons compte que l'éducation n'est pas une priorité dans de
nombreux pays. Avec l'avènement de la pandémie de Covid-19, le mépris pour l'éducation, en particulier l'éducation publique,
saute aux yeux et se reflète certainement dans l'expérience de milliers d'enfants et de jeunes, surtout les plus pauvres. Toute
cette consternation qui nous hante découle de toute une série de problèmes, dont l'inégalité sociale et la misère qui revient
nous hanter avec le nombre de chômeurs qui augmente chaque jour. Peut-être que si, avant tout, l'éducation était à la base,
une bonne partie des problèmes ne seraient pas générés ou pourraient être résolus plus facilement. Nous serions maintenant
confrontés au virus Covid, la maladie au sens propre, et non à tant d'autres "virus" qui marquent et gangrènent nos sociétés.
"C'est à cela que servent les écoles : ne pas enseigner les réponses, mais plutôt les questions. Les réponses nous permettent de
marcher sur des bases solides. Mais seules les questions nous permettent d'entrer dans la mer inconnue". (Rubem Alves)

Au Brésil, la réalité n'est pas très différente, mais l'Esprit de Marie ne nous a pas abandonnés. Une grande partie du laïcat
mariste brésilien est composée d'éducateurs qui ne travaillent pas spécifiquement dans des institutions liées à la Société de
Marie, mais qui vivent le charisme de la Société dans leurs œuvres respectives. Attentifs à l'exemple de la Bonne Mère, de
manière simple et spontanée, dans diverses parties du pays, ils créent et développent des œuvres qui soulagent toute cette
fatigue provoquée et mise en évidence par la pandémie de Covid-19.

Dans la province de Bahia, au nord-est du Brésil, la laïque mariste Arlinda Badaró est la directrice d'une école publique
appelée Celeste Laranjeira Malheiros, située dans la ville de Palmas de Monte Alto, qui accueille actuellement près de trois
cents élèves de la zone rurale de la municipalité. Il s'agit d'une région très pauvre. En plus des longues périodes de sécheresse,
étant donné que la plupart de cette population survit grâce à l'agriculture familiale, la pandémie a rendu les opportunités
encore plus rares. La directrice, ainsi que plusieurs autres éducateurs et membres du laïcat de cette école et d'autres écoles
de la région, s'emploient assidûment à proposer des cours à distance, à produire des vidéos et des audios pour les médias
sociaux. Cependant, réalisant que tous les étudiants n'avaient pas accès aux appareils numériques et à l'Internet, ils ont
commencé à créer des scripts d'étude et d'activité imprimés. Ces matériels, ainsi que les livres scolaires, sont livrés par des
éducateurs non professionnels au domicile des élèves afin d'éviter les foules et d'apporter l'éducation aux enfants et aux
jeunes de cette région. Vu le scénario de pauvreté qui existe là-bas, le goûter qui était offert à l'école, dans de nombreux cas,
presque le seul repas quotidien des élèves, est devenu un kit alimentaire qui est également offert et livré aux familles des
élèves.

Fabiana Souza et Breno
Teodoro

27

Leonardo Mota BRÉSIL

À Belo Horizonte, MG, le couple de laïcs maristes Fabiana Souza et Breno Teodoro, afin d'aider leurs élèves, a créé des
outils allant au-delà du programme d'enseignement à distance d'urgence promu par le gouvernement de l'État.
Fabiana Souza est titulaire d'une maîtrise en linguistique appliquée de l'UFMG (Université fédérale de Minas Gerais) et,
en plus de créer son propre profil sur les réseaux sociaux pour interagir avec ses étudiants, elle a développé une
chaîne de podcasts qui peuvent être écoutés par n'importe qui, n'importe où, afin que les connaissances puissent
atteindre plus de gens, en plus de ses propres étudiants. Sa chaîne s'appelle "Descomplicando a Língua" (simplifier la
langue) et a pour thème des conseils sur l'écriture, la littérature et la grammaire

"La pandémie est un grand défi pour l'éducation. L'éducation d'urgence à distance dans le Minas Gerais est
un défi, de nombreux étudiants sont exclus du droit à l'éducation pour des raisons sociales, financières et
d'accès à Internet. En tant que laïc mariste, je me sens mis au défi d'aider mes élèves à passer par ce
processus, je me sens appelée à être une présence dans leurs vies, à chercher des alternatives pour les aider
dans le processus d'apprentissage, même si c'est d'une manière très simple". (Fabiana Souza)

Breno Teodoro est diplômé en géographie de la PUC-MG (Pontifical Catholic University of Minas Gerais) et, avec une
intention similaire à celle de sa femme, il a créé un podcast intitulé "Fala mestre" (Parlez professeur). Dans cette
chaîne, de manière très légère et détendue, il parle de géographie, de musique et de football. Il est important de
noter que tous deux travaillent avec des élèves du secondaire, qui se préparent de façon singulière à l'ENEM (Exame
Nacional do Ensino Médio/Examen national du secondaire), qui peut garantir aux étudiants une place dans l'une des
universités publiques du pays. La pandémie semble ralentir cette préparation, mais les enseignants laïcs maristes,
Breno et Fabiana, tendent leurs mains et partagent leurs connaissances à la manière de Marie.

Un de nos laïcs maristes, Leonardo Mota, enseignant dans une école privée de Fortaleza-CE, a récemment été surpris
par ses élèves par de nombreuses lettres et un hommage en ligne de ses élèves, même si ce n'était pas une date
commémorative spécifique. Cela montre non seulement l'affection des enfants, mais aussi le dévouement de nos
enseignants pendant cette période difficile.

"Pour moi, comme pour tout éducateur, le retour d'information des élèves est de la plus haute importance,
car il permet de comprendre l'importance de la personne de l'éducateur dans la vie de chacun, et pas
seulement le contenu transmis. Personnellement, chaque geste d'affection et de reconnaissance de mes
élèves est un grand cadeau de Dieu dans ma mission d'enseignant et de laïc mariste". (Leonardo Mota)

Finalement, nous réalisons qu'éduquer est vraiment un art, et nous savons qu'il y a beaucoup de personnes en
première ligne face à cette pandémie, mais nous ne pouvons pas oublier aussi nos enseignants, qui depuis des siècles
font face au virus de l'ignorance, s'adaptent, se réinventent, se battent pour un monde meilleur. Oui, l'éducation est
un art, l'art révèle la beauté, et comme le disait Fyodor Dostoevsky : "La beauté sauvera le monde".

28

MEXIQUE

""En ces temps difficiles, gouter Dieu est une expérience merveilleuse car elle me donne la foi et l'espoir
pour aller de l'avant. Il est toujours beau de se souvenir de cette première rencontre avec Dieu".
Avec l'intention de vivre un chemin de préparation à la fête du Saint Nom de Marie en août et septembre 2020,
le Conseil des Laïcs Maristes du Mexique a préparé des matériels tels que des infographies, des audios, des
vidéos, en prenant comme base certains textes du livre prier 15 jours avec le P. Colin ; qui ont été partagés dans
un groupe WhatsApp intitulé " Être comme Marie " avec plus de 240 membres dans le groupe, y compris la
participation de frères du Pérou, du Brésil et du Chili.
Chaque dimanche, un espace a été ouvert pour les participants qui souhaitaient partager leurs réflexions, leurs
prières et leurs pensées. Cela nous a permis de partager la vie et d'enrichir notre spiritualité.
L'activité a culminé par une retraite organisée par les laïcs du CPP le 12 septembre 2020. Au cours de
l'Eucharistie de la retraite, de nombreux laïcs ont renouvelé leur engagement et d'autres ont fait leur promesse
d'adhésion pour la première fois.
Enfin, le groupe WhatsApp " Être comme Marie " a conclu cette activité par un forum, dans lequel nous avons
pu partager des témoignages et des expériences. Les documents sont disponibles en espagnol en cliquant sur
le lien suivant: https://laicosmaristasmexico.blogspot.com/

VII RENCONTRE DES MARISTES LAÏCS 2021
La rencontre des Maristes laïcs a eu lieu le matin du 20 février, avec la participation d'un peu plus de 70 laïcs,
ainsi que l'accompagnement des Pères et des séminaristes de la SM.
Nous avons souhaité revenir aux origines, en approfondissant des thèmes tels que : Marie dans les Écritures,
Marie comme source de notre espérance et Marie au début et à la fin des temps. Nous nous sommes
également interrogés sur les défis auxquels nous sommes appelés en tant que laïcs, surtout en ce moment.
Nous avons conclu par la célébration de l'Eucharistie, heureux d'avoir été appelés par notre Mère, nous avons
assumé l'engagement de porter son nom.

29

MEXIQUE

Le groupe Marana Thá CFI, une équipe de retraite du
mouvement Luz y Vida du Colegio Franco Inglés de
Mexico, est présent sur les réseaux sociaux, publiant
quotidiennement des réflexions, des prières, des "le
saviez-vous?", des recommandations, vous pouvez

les suivre à l'adresse suivante:
https://www.instagram.com/maranatha_cfi/

RESEAU MISSIONNAIRE MARISTE

Cette initiative cherche à répondre à la déclaration sur la mission de la Société de Marie aujourd'hui
du Chapitre général de 2017, qui nous appelle à : " Chercher des partenaires dans la mission,
d'abord au sein de la Famille mariste, en particulier avec les laïcs ". Nous reconnaissons la vie

qui est engendrée dans chacune de nos œuvres, au milieu d'une réalité complexe, où de nombreux

laïcs maristes ou sympathisants maristes se réunissent et s'engagent quotidiennement auprès des
enfants et des jeunes ; là, la vie de la mission que nous partageons se confirme et grandit.
Son objectif est le suivant : " Consolider, articuler et créer une synergie dans les processus

d'évangélisation des œuvres de la Province, nous permettant de renforcer notre identité de

communauté mariste qui évangélise dans l'éducation formelle et informelle, en déclenchant des

processus de plus grande vitalité, viabilité et fécondité ".

Poussés par la puissance de l'Esprit, nous avons réalisé la première assemblée du REMM, en 5

réunions virtuelles à partir du 27 mai 2020. Le résultat a été formidable et stimulant, voici quelques

éléments de base de notre proposition d'intégration et de dynamisme interne :
Notre point de départ est le suivant : NOUS VOULONS travailler en Réseau ; NOUS CROYONS que

c'est l'option qui donne une réponse à partir de l'Évangile et des origines de l'Église en communauté
; et qu'avec l'ENGAGEMENT des laïcs maristes et des religieux nous ALLONS CREER UNE RÉALITÉ

qui sera un signe sensible dans notre mission évangélisatrice mariste dans les contextes où nous
sommes présents. Partager en communauté la SPIRITUALITÉ et renforcer notre IDENTITÉ MARISTE,

vivre comme une Famille de frères et sœurs avec un seul cœur et une seule âme. En consolidant de
plus en plus la FRATERNITÉ, à partir des cœurs de Jésus et de Marie, nous assumons la
SOLIDARITÉ, qui est capable d'un regard miséricordieux et compatissant qui touche les fibres de

notre humanité et nous pousse à répondre aux pauvres et aux plus nécessiteux dans nos contextes

et nos réalités.
Nous partons du principe que 3 domaines (nœuds) nous permettent d'avancer dans ce domaine : 1.
la formation ; 2. l'accompagnement ; 3. La communication. Les débuts dans ce contexte de dé

pandémie nous ont posé de nombreux défis qui nous ont fait grandir, et continuent de confirmer

qu'il vaut la peine de travailler en réseau. 30

CHAVOIN

Prières, Intentions

31

APPRENDRE À ÊTRE UNE FAMILLE

Nous sommes des fils et des filles bien-aimés de Dieu,
qui à partir des cœurs de Jésus et de Marie

nous nous ouvrons à l'Esprit Saint pour "apprendre à être une famille".

Père, vous nous avez donné l'univers
et cette belle terre, notre maison commune,
un lieu privilégié pour faire prospérer toutes les créatures.
En tant que famille, apprenez-nous à en prendre soin et à le protéger, en

encourageant les actions responsables.
des actions responsables qui renforcent une vie digne et harmonieuse

et une vie harmonieuse pour tous.

Comme la famille de Nazareth, nous le voulons :
vivre l'unité dans les différences,

de respecter chaque membre de la famille,
pour reconnaître les richesses de chacun,
renforcer la communion et la fraternité.

Sainte Mère, comme à Cana, apprends-nous à être attentifs et sensibles à la
réalité face à la souffrance, à la violence,

au découragement que la pandémie a déclenché,
nous voulons, en tant que Famille, accueillir ceux qui sont dans le besoin

et à partager avec un amour inconditionnel.

Jésus, comme à Emmaüs, tu continues à faire brûler notre cœur.
en marchant à nos côtés. La marche en famille,

partager la vie, les rêves et les préoccupations ;
écouter et dialoguer, regarder depuis les profondeurs,
ouvrir la possibilité de montrer un nouveau visage de l'Église

pour la construction du Royaume ici et maintenant.

Comme Marie, nous nous confions aux mains de Dieu,
pour prendre soin et protéger notre nation,

en particulier les enfants et les jeunes en situation de vulnérabilité.
En tant que Famille, donne-nous la force

et le courage d'être des signes sensibles de ton amour en tant que Famille.

Tous à Jésus pour Marie, tous à Marie pour Jésus.

32

IN MEMORIAM

María Saavedra
Guerrero (Pérou)

P. Bernard Bourtot Ana María León Kant
(France) (Pérou)

Mary Bennett
(Irlande)

J. Heriberto
Ramírez Torres

(Mexique)

P. Gregory
Ferguson
(Australie)

P. Thomas Tuohy
(Irlande)

de tous ceux qui sont retournés dans la maison du Père au cours de l'année écoulée

33

CHAMPAGNAT

Enfants, Bande dessinée

31
34

deuxième et dernière partie

source: www.jeanclaudecolin.org 35

36

37

38

39

UN ARBRE AUX
NOMBREUSES BRANCHES

Participation d'autre branches de SM

40

L'ŒUVRE DE MARIE :
SOUTENIR L'EGLISE

DE NOTRE TEMPS

La Société de Marie a été comprise, dès le début, comme un arbre composé de
nombreuses branches. J'écris ces mots en tant que membre de la branche SM
- JC Colin, qui travaille avec les autres branches professes et les laïcs de notre
propre branche, pour répondre à l'appel à accomplir l'œuvre de Marie en
soutenant l'Église à notre temps - un temps de Pandémie, Changement
climatique, et de perte biodiversité dans notre maison commune.

Les Supérieurs généraux et les Conseils de quatre branches de l'arbre mariste
se réuniront à Manziana [une communauté de frères FMS, à 78 km au nord de
Rome] du 13 au 15 mai. Ces dates coïncident avec la fête de l'Ascension, tout en
préparant la fête de la Pentecôte - des jours d'espérance, d'attente et de
réception du don de l'Esprit Saint.

Le thème des 3 jours est : L'arbre - enraciné, avec des branches, et s'étendant
vers l'extérieur. (Ap 22:2). Trois questions clés seront abordées :

1. La pandémie - Quel a été l'impact de la pandémie sur le leadership et les membres
de la SM au cours des 16 derniers mois ? Qu'avons-nous appris ? Comment diriger la
SM en cette période de pandémie, et comment espérons-nous diriger en période
postpandémique ? Alors que nous nous préparons à répondre à ces questions, je suis
frappé par un article paru il y a trois jours dans Aljazeera News : Jusqu'à présent, un
milliard de "vaccins" ont été administrés dans le monde. Cela fait maintenant 16 mois
que la pandémie a frappé, et cinq mois que le déploiement des vaccins a commencé.
Notre monde compte 7,8 milliards d'habitants, ce qui signifie qu'environ 0,5 milliard,
soit un habitant sur quinze, a été vacciné. Qui plus est, ce milliard de "vaccins" a été
administré principalement dans trois pays : les États-Unis, la Chine et l'Inde. Le défi de
vacciner l'ensemble de la famille humaine est immense.

41

2. Les lieux du patrimoine mariste - ce sera la deuxième question à traiter : étant donné
notre histoire, la base de notre arbre mariste était en France. Alors que nos membres en
France et en Europe vieillissent, comment utiliser au mieux nos lieux d'héritage mariste
- tels que La Neyliere, l’ Hermitage, Belley, et Lyon pour la mission de notre Société.

3. Laudato Si - Prendre soin de notre maison commune - ce sera la troisième question à
traiter. Nous avons un groupe de travail de 4 membres des 4 branches professes qui
travaillent ensemble sur ce sujet depuis janvier 2019 - juste avant que la pandémie ne
frappe. Frère Angel Diego fms, Sr Anne McCabe sm, Sr Euphrasie Mukumana smsm, et
moi-même. Il est demandé à chacun d'entre nous d'engager les laïcs maristes dans
chacune de nos branches, et éventuellement aussi de mettre en relation les laïcs
maristes entre eux dans les pays et régions où ils peuvent travailler ensemble sur le plan
d'action de 7 ans de Laudato Si, dans un ou plusieurs des 7 objectifs. Les Frères FMS
entreprennent une étude systématique de tout leur Institut, à travers le prisme de
l'éducation écologique. Le Frère Angel insiste sur le fait qu'il représente la Famille
Mariste, ce dont nous lui sommes vraiment reconnaissants. Sœur Anne, Sœur Euphrasie
et moi-même travaillons chacune dans nos propres branches pour animer le pacte de
durabilité, et créer une prise de conscience pour le changement à partir de la base. Une
chose que nous avons faite ensemble, en tant que Famille Mariste, a été de demander
au Père Joshtrom Kureethadam SDB, du Dicastère du Vatican pour le Développement
Humain Intégral, de s'adresser à la Famille Mariste par un Webinar, beaucoup d'entre
vous l'ont vu, et il peut être trouvé ici.

Je vous demande humblement de prier pour la réunion des équipes de responsables. Pour
la branche SM Laïcs de la Société de Marie, pour plus d'informations sur ce qui ressortira de
cette réunion, ou pour des moyens de s'engager face à la pandémie, et / ou pour mettre en
œuvre le plan de 7 ans de Laudato Si, n'hésitez pas à me contacter par l'intermédiaire des
membres de l'équipe de direction du Laïcat Mariste.

P. Ben MacKenna SM

Photo: droite:
Bernard McKenna sm

Angel Diego fms
Euphrasie Mukumana smsm

Anne McCabe sm

Ben McKenna sm
fête de Peter Chanel: 28-04-2021

42

Merci d'avoir lu!!!

Facebook
Marist Laity Wmlc
https://www.facebook.com/maristl

aity.wmlc.7/

Si vous avez des commentaires ou des suggestions, veuillez écrire à
[email protected]

43


Click to View FlipBook Version
Previous Book
DIARY OF WIMPY KID : DOG DAYS
Next Book
MEMBACA AYAT TUNGGAL SIRI 2