The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.

Des mots vrais, des mots authentiques verront donc le jour dans une ambiance d'aube lumineuse pour étancher la soif d'élévation de l'âme de bien des liseurs. [Margaret Papillon]

Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by COUCOU Magazine, 2016-04-13 15:39:09

TRÉPIDATIONS D'UN CŒUR EN TUMULTE

Des mots vrais, des mots authentiques verront donc le jour dans une ambiance d'aube lumineuse pour étancher la soif d'élévation de l'âme de bien des liseurs. [Margaret Papillon]

Keywords: Poems,in French

Maryse C. Elysée 2
____________________________________________________________

TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE 3

____________________________________________________________

Trépidations d'un cœur en tumulte

Poésies

Maryse C. Élysée
Peintures d'Albert Desmangles

Maryse C. Elysée 4
____________________________________________________________

Saisie électronique
Maryse C. Élysée

Mise en pages, corrections et révisions
Butterfly Publication

Illustrations
Tableaux du peintre Albert Desmangles

Conception et réalisation graphique de la couverture
Butterfly Publication

Photo de l’auteur
Janelle Élysée

Distribution
amazon.com / barnesandnoble.com

ISBN-13: 978-1478302322
ISBN-10: 1478302321

© Maryse C. Élysée 2012
© Illustrations Albert Desmangles

© Copyright 2012
Tous droits réservés / All rights reserved

TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE 5

____________________________________________________________

Ce recueil de poésie est dédié
À ma marraine, Laura Agnant,
Avec tout ce que mon cœur peut contenir d’amour
Pour cette personne exceptionnelle,

Qui a su être
« La brise en dessous de mes ailes »

tout au long de ma vie.

Maryse C. Elysée 6
____________________________________________________________

TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE 7

____________________________________________________________

SOMMAIRE

1. Préface 09
2. Mon Rayon de soleil 13
3. Réveil de la nature 15
4. Coup de foudre 17
5. Aveu 19
6. Musique 21
7. Pour qui palpite mon cœur 23
8. Une Maman 25
9. Savane désolée 27
10. Cafard 29
11. Ma Chance 31
12. Spleen 33
13. Soif 35
14. Fille d’Haïti 37
15. Nuits Quisquéyennes 39
16. Cet amour 41
17. Illusions Perdues 43
18. Mélancolie 45
19. Yeux 47
20. Hommage à une amitié chère 49
21. Non, tu ne mourras jamais! 51
22. L’attente 53
23. Aime-moi 55
24. Profession d’amour 57
25. Cœur blessé 59
26. Doucement 61
27. Pourquoi 63
28. Merci mon Dieu 65
29. Conversion 67
30. À ma mère 69
31. Me revoici 71
32. Loin de toi 73
33. Confidence 75
34. Lage m! 77
35. Initiation Littéraire 79

36. Je te salue, Ruthy! 81

37. Not such a baby anymore 83
38. De grâce! 85

39. En guise de réconfort 87

Maryse C. Elysée 8
____________________________________________________________

TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE 9

____________________________________________________________

PRÉFACE

Poèmes pour célébrer la vie

En tant que passionnée des mots, je suis par avance toujours du côté de ceux qui
décident, un jour ou l’autre, de coucher ceux-ci sur du papier. Mais, ce qui me fascine le
plus, ce sont ces poètes ayant mis bas depuis plus d’une trentaine et qui prennent
soudain la décision de montrer enfin leur bébé.

Fébrilité, hésitations, doutes, incertitudes, retraits, retours, deux pas en arrière et trois
pas en avant ; une kyrielle de sentiments nouveaux vont bouleverser notre écrivain en
herbe avant qu’elle fasse ce saut dans le vide qu’est la publication de son œuvre et ceci
pour le plus grand bonheur des lecteurs. Ces derniers découvriront dans une chronologie
enivrante les véritables pépites d’or d’une spontanéité plus que certaine.

Des mots vrais, des mots authentiques verront donc le jour dans une ambiance d’aube
lumineuse pour étancher la soif d’élévation de l’âme de bien des liseurs. Car, leur auteur
n’ayant pas programmé leur sortie s’y était adonné à fond, sans détour, dans la solitude
du lieu d’écriture par une nuit de pleine lune inspiratrice ou dans le tumulte de
sentiments passionnés rien que pour déverser son trop-plein d’amertume, de regrets, de
chagrin ou encore de bonheur, d’amour et de tendresse.

Rafraîchissants, revigorants, enrichissants ou encore charmeurs, ces mots nous
retrempent parfois dans le bain de la nostalgie de nos jeunes années dans une Haïti où le
rêve était encore permis ; jusque dans le tapage des sentiments amoureux qui réveille en
nous l’écho de nos premières amours qui pourraient se confondre aisément avec celles
de l’auteur.

On vit avec elle son affection pour sa terre natale, ses peines, ses joies et aussi
l’angoisse bienfaisante de l’éveil des sens à la relation charnelle. Des sentiments d’abord
plutôt confus qui évolueront de manière à faire de nous des êtres passionnés qui vibrent
et qui vivent pour se pencher sur cette source intarissable de « textes témoins de passion
vive » véritables miroirs de nos obsessions.

Maryse Cayemitte Élysée a parcouru un très long chemin pour nous livrer aujourd’hui
ses pensées d’hier et ses rêves d’un futur harmonieux avec la sensibilité d’une âme éprise
d’humanité sincère. Elle nous offre, en toute générosité, le poids de réflexions profondes
de toute une vie dans une gerbe de paroles en éclat de feux d’artifice.

Maryse Cayemitte Élysée bienvenue dans le noble monde des lettres où tout est
partage.

Margaret Papillon
Écrivain
Miami, Floride, le 13 juillet 2012

Maryse C. Elysée 10
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 11
____________________________________________________________

12 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 13
____________________________________________________________

Mon Rayon de Soleil

Je n’étais qu’une présence négligée,
Oubliée dans un monde sourd-muet

Croyante ou athée ? Je ne sais…
Ennui, solitude, amertume,

L’existence ne m’offrait que cela.
Yole légère, je voguais tristement

Cheminant une mer sans rive
Où je n’avais pour horizon qu’un ciel tout gris.

Mais un jour tu es venu
Et tu m’as pris le cœur
Avec toute la force d’un amour
Unique qui a changé ma vie.

Port-au-Prince, juin 1967

14 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 15
____________________________________________________________

Réveil de la nature

Pâle et doucement, l’aube point à l’horizon.
La terre se recueille dans une oraison.
Tout semble être de concert avec la nature
Qui s’éveille et revêt sa plus belle parure.

La gamme de nuances velours et pastel
Harmonieusement peint le vaste ciel.
Ô divine aquarelle pour mes yeux une fête;
Pour mon cœur solitaire agréable conquête.

Là-bas sur les coteaux par l’espace bleuis
La brise fait frémir la barbe des maïs
En fleurs. Et la fourmi, ménagère matinale,
Dit bonjour au jour d’une fraicheur virginale.

La lune pâlie aux nuées fait des caresses;
Tandis qu’au lit encore l’astre du jour paresse.
Et dans la nuit évanescente, seul l’écho
Répond aux répétés et gais cocoricos.

Port-au-Prince, juillet 1967

16 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 17
____________________________________________________________

Coup de foudre

Soudain
Détaché de l’obscurité de la nuit

Tu m’es apparu…
Et plus rien d’autre n’a existé
Que nos regards qui se buvaient…
Le monde a sombré dans nos yeux

Les tiens rivés aux miens
Les miens aux tiens

Comme une décharge électrique.
Et dans ma poitrine

Je sentis les premières pulsations
D’un amour

Aussi imprévu qu’une averse d’été.

Port-au-Prince, août 1967

18 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 19
____________________________________________________________

Aveu

Je vous aime
Homme de ma vie
Votre image peuple
Toutes mes pensées

Et votre nom
Revient sans cesse

Sur mes lèvres
Que je voudrais vous offrir
Dans le plus grand abandon

De moi-même…

Port-au-Prince, août 1967

20 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 21
____________________________________________________________

Musique

Musique! Notes ailées… Soupirs échappés
Plaintes romantiques

Images aux diverses couleurs
Froid… Chaleur…

Frémissement… Épanchements
Éveil des sens à la vie

Volupté mêlée de poésie…

Tam-tam! Résonances issues des gènes
De l’Afrique galvanisant le sang de mes veines

Trépidantes répercussions
Catalyseurs d’émotions…
Sons très chauds qui me brûlent la peau
Comme des milliers d’étincelles

Sous la voûte du ciel…

Violons! Gaiement cabriolons
Bercée par cette drogue enchanteresse,

Envoutée et en liesse…
Mélopée en mesure syncopée
Mélodie qui prête à la rêverie…
S’échappant des cordes inlassables

En litanies ineffables

Musique! Embrase mon âme en quête d’abandon
Je veux me perdre

Dans l’ivresse de ton tempo
Possède-moi

Comme un lwa son cheval
Fais de moi

Ton esclave sans rival…

Port-au-Prince, novembre 1967

22 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 23
____________________________________________________________

Pour qui palpite mon cœur

Pour qui palpite mon cœur ?
Il palpite pour le divin Créateur

Maitre de l’univers
Qui m’a permis de voir le jour
Et donné ce cœur affranchi de toute haine.
Pour qui palpite mon cœur ?

Il palpite pour elle
Dont je suis le premier fruit des entrailles

Ma maman tant aimée.
Pour qui palpite mon cœur ?
Il palpite pour ces âmes sublimes

Qui m’ont dès le berceau
Tendu une main tant affectueuse que généreuse

Et me protègent aujourd’hui encore
De leur chaude tendresse.
Pour qui palpite mon cœur?

Il palpite pour mes frères du monde entier
Mes amis et ennemis prétendus

Tous ceux qui comme moi respirent
Et sentent autour d’eux les multiples vibrations de la vie.

Pour qui palpite mon cœur?
Il palpite pour les orphelins, les estropiés,

Les fils abandonnés, les désœuvrés,
Les parias, les pauvres d’esprit
Tous ceux qu’un destin tyran

A sigillés de souffrance et de misère.
Pour qui palpite mon cœur?
Il palpite enfin pour lui

Lui dont je ne connais point encore le nom
Lui dont la face se révélera un beau jour de ma vie
Lui qui me prendra à qui j’appartiendrai tout entière.

Port-au-Prince, décembre 1967

24 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 25
____________________________________________________________

Une Maman

Une maman est unique au monde.
Il n’y a pas comme elle

Pour sentir, pour comprendre,
Pour vivre avec nous

Ce que le cœur a de plus cher
Et de plus secret.

Il n’y a que la douleur
Capable de nous enseigner
Tout ce que cette personne
Renferme en elle d’amour et de générosité.

Une maman
C’est la source qui jamais ne tarit.
C’est le soleil qui toujours réchauffe.
C’est l’arbre qui n’a cesse de fleurir.

Une maman
C’est l’or, l’argent, le platine…

Tous les métaux précieux.
Une maman

C’est l’oxygène indispensable
Au souffle de notre âme

Maman… C’est synonyme de vie!

Port-au-Prince, mai 1968

26 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 27
____________________________________________________________

Savane désolée

J’ai les nerfs en pelote
Tout mon cœur sanglote

L’infinie lassitude
La pesante solitude
Dans l’éther de l’ennui
Et les heures qui s’enfuient
Sans la chaude présence
Ou la simple espérance
D’un amour, d’une passion
Qui brûle sans raison
Mais qui chante et redit
Les délices d’un paradis.

Port-au-Prince, mars 1969

28 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 29
____________________________________________________________

Cafard

Ce soir
Mon cœur ne broie que du noir

Dans la clarté tremblotante
D’une demi-lune

Qu’engloutissent des monstres nuageux
J’ai les yeux qui furètent
À travers les étoiles

Cherchant une compensation
À mon désarroi.

Ma solitude teintée de gris
Prend des saveurs de fiel
Et me dévoile tout un film
Fait de cauchemars affreux

De souffrance
Et de deuil.
Port-au-Prince, septembre 1969

30 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 31
____________________________________________________________

Ma Chance

Ballotée de-ci, de-là par la vie
Je quête constamment un regard complaisant
Je tends la main pour mendier un peu de compassion

J’élève la voix pour qu’une autre s’y unisse
Mais mon cri reste sans écho

Mes bras imitent une éternelle croix.

Le naufragé garde l’espoir d’une rive
L’orphelin souhaite un jour procréer
Le boiteux appuie ses pas sur sa canne
Mais moi je suis pareille à la feuille morte
Que le passant piétine impunément
Sans le savoir, sans même un regard.

Le soleil qui plane sur me jours
Ne projette que des ombres

Je n’ai nulle raison de croire, nulle raison d’espérer.
La mort qui sans cesse me guette

Ne me promet même pas le purgatoire
Car j’ai perdu la foi.

Oh! Que suis-je venue faire sur cette galère?
Pourquoi mon père et ma mère se sont-ils connus
Pourquoi mon père et ma mère se sont-ils aimés?
Moi je ne connais personne et personne ne m’aime

Seul l’abime profond, le gouffre géant
Inexorablement m’attend et m’appelle…

Port-au-Prince, décembre 1970

32 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 33
____________________________________________________________

Spleen

Vais-je mourir?
Je ne sens plus mon âme.

Il me semble
Qu’un vide immense

Noie mon cœur…
Mes sens paralysés
M’ont muée en indifférente
Même vers cette vie
Qui me tend les bras.

Port-au-Prince, janvier 1971

34 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 35
____________________________________________________________

Soif

Mon cœur
Comme l’espace
Infiniment vaste et vide
Aspire à un peu de chaleur
Pour créer le jour

À travers
Sa ténébreuse solitude
Pour se repaitre d’espérance
Et calmer sa soif intense d’affection

Pour qu’il soit enfin
Plus ouvert à d’autres cœurs.

Port-au-Prince, juin 1971

36 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 37
____________________________________________________________

Fille d’Haïti

Fille d’Haïti, Petite-fille d’Afrique
Va gambader pieds et tête nus

Dans les champs en fleurs.

Fille d’Haïti, Petite-fille d’Afrique
Va faire l’amour avec le temps

Au pied d’un manguier lourd de fruits
Bercée par les notes cristallines de la rivière.

Fille d’Haïti, Petite-fille d’Afrique
Laisse-toi griser par les saccades du tam-tam

Jusqu'à ce que ton corps possédé
S’y engage dans une intime conversation.

Fille d’Haïti, Petite-fille d’Afrique
Déjà descend le soir

Iras-tu écouter égrener comme un rite religieux
Ces contes de Bouqui et Malice
– Cric! Crac!

Ou préfères-tu les devinettes à couleur locale
– Tim-Tim! Bwa chèch!

Fille d’Haïti, Petite-fille d’Afrique
La vie est là, assaisonnée à ton goût

Prends-la! Déguste-la!
Aujourd’hui, maintenant, cette minute même!

N’attends pas à demain…
Car demain, certes, ne t’appartient pas.

Maryland, avril 1972

38 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 39
____________________________________________________________

Nuits Quisquéyennes

La nuit avance
Recouvrant de sombre et de silence

Les choses et les êtres
Dans mon cœur

Où perce une pointe de nostalgie
Se transposent d’autres nuits

Des nuits noires, des nuits tropicales
Des nuits Quisquéyennes.
Il me semble en cet instant

Vivre ces nuits de mon pays natal
Ces nuits profondes

Où résonnent les plaintes rythmées
De l’assotor magique

Mêlées à la voix sourde des vaccines inlassables
Nuits vaporeuses d’où suinte l’érotisme

D’un peuple ivre de tafia, de danses lascives,
D’émanations diverses.
Nuits de mon Bohio aimé

Où la lune joue à cache-cache
Avec des nuages malicieux
Et que l’alizé prend

Des soupirs de joie aux bayahondes.
Nuits haïtiennes

Palais de coucouilles noctambules
Qui jettent comme des feux follets

Des lueurs mystérieuses
Sur le spectre des arbres endormis.

Nuits parfumées d’anis
D’assa-foetida et de rorolis
Nuits qu’encensent les jasmins en fleurs

Nuits enchanteresses,
Muses d’amour, inspiratrices d’art,
Que ne m’êtes-vous moins inaccessibles,

Plus familières?

Maryland, mai 1972

40 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 41
____________________________________________________________

Cet amour

Cet amour
Que nous voulions unique
Que nous voulions merveilleux
Que nous voulions éternel

N’est plus.

Érodé petit à petit
Par l’incompréhension,
L’indifférence a fait le reste.

Et il n’en reste
Que les cendres prêtes à se dissiper
Dans la vapeur des souvenirs indécis.

Amour d’un trimestre
Nourri à la table

De serments illusoires
Et de baisers imaginaires
Tu as fui avec le printemps
Emportant des rêves d’enfants

Qui n’ont pas trouvé
D’écho dans la réalité…

Maryland, novembre 1972

42 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 43
____________________________________________________________

Illusions Perdues

J’avais demandé à Dieu
Que de mes amours terrestres

Après le sentiment filial
Il n’en soit qu’un

Me remplissant le cœur
Et le garde tout entier

Fidèle et dévoué.
Celui qui entend tout
Jusqu’au murmure aérien
De la brise sur la dune
M’a ouïe et exaucée.
Mais cet amour abrégé
Qui a vécu l’existence d’une rose
N’est plus dans mon cœur
Qu’une immense lassitude
Mêlée d’amertume.

Maryland, janvier 1973

44 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 45
____________________________________________________________

Mélancolie

L’automne dès ses premiers pas
A glissé dans mon cœur

Et coulé sa mélancolie pittoresque.
Comme la teinte des ces feuillages
Balançant imprécise entre le roux,

L’orange ou la moutarde,
Mon âme aveuglée par le brouillard

De mirages déçus
Ne sait à quelle fontaine étancher

Sa soif ardente de tendresse.
L’indécision de son voile exhaustif
Rend hésitante toute perspective

Que j’entrevois au bout
De mon horizon ténébreux.
Si le soleil perce quelquefois

Ma raison branlante
Pour faire luire des visions moins chimériques,

Il n’y demeure jamais
Plus que l’espace d’un éclair.

Et tout redevient fumeux
Comme ces brumes légères
Dont la morte saison a couvert la nature…

Boston, octobre 1974

46 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 47
____________________________________________________________

Yeux

Ô Dieu, de quel instinct supérieur
As-tu doté l’aveugle

Pour compenser cette cécité
Qui le prive d’une faculté première?

Yeux qui reconnaissent
La maladresse d’un sourire figé
Et révèlent l’ouragan sous un front serein
On vous a justement baptisés

«Miroir de l’âme».
Plus habiles que les mots
Qui souvent contredisent la pensée
Vous faites jaillir d’un regard
Ce petit secret jalousement scellé.
Vous ne pouvez taire ni haine ni amour
Nul sentiment authentique.
Vous êtes notre conscience faite chair,
La lumière qui resplendit nos états d’âme.

Muets qui disent tout,
Je rends grâce à Dieu
De vous avoir insérés bien vivants
Sous mes paupières
Afin de pouvoir lire dans d’autres yeux
Tous les vices et toutes les vertus de ce monde.

Boston, février 1976

48 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________

Maryse C. Élysée 49
____________________________________________________________

Hommage à une amitié chère

Que ce soit
L’hiver ou le printemps
L’été ou bien l’automne
Sur mes jours en cadences inégales

De pauvre hère
Jeté dans l’océan du monde

Tu es là
Avec tout au fond du cœur
Cette tendresse fraternelle
Expression bienveillante

D’une amitié immuable
Qui me dit

«Va, tu n’es point seule!»

Boston, mai 1977

50 TRÉPIDATIONS D’UN CŒUR EN TUMULTE
____________________________________________________________


Click to View FlipBook Version
Previous Book
WPA Senior Track & Field Team
Next Book
Page 1