The words you are searching are inside this book. To get more targeted content, please make full-text search by clicking here.
Discover the best professional documents and content resources in AnyFlip Document Base.
Search
Published by jseeboo, 2019-06-07 15:04:02

Journal d'école avril-mai-juin

AVRIL MAI JUIN 2019

La Voix de SFA

Avril-Mai-Juin 2019

Ils ont osé !
Ils ont gagné !

SOMMAIRE

Voyage en Antarctique p3
Club Canadien de Toronto p4
Sortie au Rinx p5
Sortie à Fort York p6
Le Gazou d’Or p7
Le Festival de la Foi p8
Spectacle « Isolés » p9
Rencontre p 10
Santé mentale p 11
Le Monde autour de nous p 12
Cinéma Musique et Vidéo p 13
Sports p 14
Jeux AESD P 16
Carte blanche à nos artistes p 17
Vous avez dit curieux p 20
Coin détente p 21

1


2


L’ANTARCTIQUE

ue faire dans un paysage de glace, roches, eau et animaux ? Pour arriver à cette si-
tuation, il faut vouloir aller en Antarctique. Le paysage spectaculaire vous étonne-
ra !
En visitant ce paysage, digne des rêves, vous allez tout oublier, les choses étranges du
monde comme le gaspillage, l’internet et autres banalités humaines. Les animaux vous
donneront envie de faire que l’humanité devienne un impact neutre sur l’environnement et
retire ce qu’il a déjà fait. Je ne peux pas mettre en mots ce que vous allez voir, mais vous allez
vouloir le défendre,
Cette aventure vous donnera un nouveau regard sur les phoques de l’antarctique suivants : weddell, léopard, mange-
crabe, le phoque à fourrure et le phoque éléphant, si vous êtes chanceux. Il y a les pingouins gentoo et les pingouins
chinstrap que vous pouvez voir.
Il y a beaucoup d’animaux, mais si vous voulez en savoir plus, venez à la bibliothèque au dîner, à environ 11h15, et
demandez à Mme Gesret, elle vous dira où je suis… 

Alexandre Klaus (7e)

Pingouin Phoque
gentoo de
Weddell

Phoque
à
fourrure

Pingouin
chinstrap

Baleine
à

bosses

Phoque
léopard

Crabe araignée

La Voix de SFA

Journal de l’école

Vos Vous avez des infos à
articles partager

Cinéma, sports, vie pratique,
littérature, beauté, santé, etc

Donnez vos articles
à Catherine Asono
ou déposez-les à la bibliothèque.

Ce que vous pensez nous intéresse !

3


M ercredi 10 Avril, trois élèves de la 10e
année (Hanah, Chloé et Alyssa) ont
participé à un déjeuner, suivi d’une confé-
rence au Club canadien de Toronto (dans la
salle impériale de l’Hôtel Fairmont Royal
York, au centre-ville de Toronto).

L’après-midi a été animé par Marjorie April
(animatrice de Radio-Canada) et l’Honorable
Mélanie Joly (Ministre du Tourisme, des
Langues officielles et de la Francophonie).
Plusieurs organismes francophones, ainsi que
des représentants des conseils scolaires Mo-
nAvenir et Viamonde ont assisté à cet événe-

ment (la salle
était remplie
de franco-
phones !).

Le but de la
conférence
était de dis-
cuter de la
Loi sur les
langues offi-
cielles au Canada, qui fête cette année son 50e anni-
versaire. Présentement, le gouvernement libéral du Premier Ministre Justin Trudeau révise la Loi « afin qu’elle ré-
ponde aux nouveaux défis posés par les transformations de la société », et qu’elle « conserve son effet positif à long
terme ».

À la fin de la conférence, les élèves de SFA ont eu la chance de prendre une photo avec la Ministre Mélanie Joly et
André Blais (Directeur de l’éducation du conseil MonAvenir).

Bref, c’était un après-midi très enrichissant ! 

Léa Corriveau

La Voix de SFA

ferme ses colonnes pour la fin de cette année scolaire 2018-2019. Notre prochaine parution sera, nous l’espérons, pour le
courant du mois d’Octobre prochain.
Toute l’équipe tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont participé à rendre ce journal vivant. Vous avez fait preuve
d’une grande créativité, et vos articles ont ému, fait sourire, surpris, et sans aucun doute intéressé toutes nos lectrices et
tous nos lecteurs.
Nous espérons que pour l’année scolaire prochaine, vous serez encore plus nombreux à nous faire partager vos expériences,
vos exploits, vos sorties, vos talents, bref tout ce qui fait la vie de Saint-Frère-André.
Nous tenons aussi à remercier les enseignants qui ont grandement contribué à enrichir ses colonnes, pour leur savoir-faire
mais aussi pour leur patience.

Enfin, n’hésitez pas, à la rentrée scolaire, à rencontrer Mme Seeboo ou Mme Gesret, si
vous désirez faire partie de l’équipe, vous serez toutes et tous les bienvenus.

4


Sortie au

Le vendredi 26 avril 2019, les parce qu’elle était élève là-bas auto-tamponneuses. Le dernier jeu
12 élèves de la CPV (Classe avant. Madame Aurélie et Madame qu’ils ont joué dans la sortie Rinx,
de Préparation à la Vie) de Caroline voulaient que les élèves c’est Balladium, où ils devaient se
Charbonnel, et les 7 élèves de la travaillent ensemble pour pratiquer lancer la balle.
CPV de Saint-Frère-André, se sont leurs habiletés sociales, par exemple
rencontrés pour apprendre à se con- comment communiquer avec des À la fin de la journée, les élèves de
naître. Ils sont allés au Rinx Real nouvelles personnes et comment se Saint-Frère-André et de Charbonnel
Entertainment Centre qui est à To- faire des amis. se sont dit « Au revoir » avant de
ronto. retourner à leur école. Tous les
La journée a commencé quand les élèves étaient bien contents d’avoir
Mdame Aurélie et Madame Caro- élèves ont pris le TTC pour qu’ils se joué beaucoup de jeux ensemble.
line, les deux enseignantes des CPV rendent au Rinx Real Entertainment Michael, un élève de la 8e de SFA a
ont décidé que les élèves de Saint- Centre. Les deux écoles ont joué partagé « J’aime la voiture. C’était
Frère-André et de Charbonnel de- ensemble au bowling. Par la suite, beau ! ».
vraient jouer des jeux ensemble ils ont joué au laser tag où ils ont
pour qu’ils se connaissent mieux. créé deux équipes pour jouer les uns Cette sortie entre Charbonnel et
Certains élèves de Charbonnel con- contre les autres. Pour l’heure du SFA était bien organisée parce que
naissent quelques élèves de Saint- dîner, les élèves ont reçu de la pizza, les élèves ont bien collaborés en-
Frère-André. Madeleine, une élève les chips et ils ont bu du jus. Après, semble. 
de 12e année de SFA, connaissait ils ont joué au Cyber Sport, où ils
déjà plusieurs élèves de Charbonnel ont appris comment conduire des Kethia Banza, élève de 9e

Kethia, Madeleine et Voula-Rose de
l’équipe rouge, se bataillent contre

l’équipe verte.

Les élèves jouent aux
auto-tamponneuses.

Les élèves reçoivent leur veste et écou-
tent les consignes pour le jeu de Laser
-Tag.

5


Sortie à

e 30 avril , les 7B sont allés visiter Fort York. On était accompagné de Mme Losa et de M. Gauthier. On est
allé là-bas en prenant un bus public et un streetcar. Quant on est arrivé, un soldat nous a conduit dans une an-
cienne baraque de militaire, et il nous a dit en anglais : « laissez vos sacs ici, je vais vous guider pendant la vi-
site, et on va revenir ici pour manger », puis il nous a conduit dans une chambre de soldat pauvre.
On a pu constater qu’ils vivaient durement, car ils devaient se laver seulement 1 fois toutes les 2 semaines, et les en-
fants des soldats devaient dormir parterre, les femmes devaient faire le ménage, préparer la nourriture et nettoyer le
linge.
Puis on est allé voir le baraquement des officiers supérieurs. Ce métier gagnait plus d’argent, et ils pouvaient avoir une
vie saine, mais pour avoir ce privilège, ils devaient marcher à la tête du bataillon pendant les batailles. Donc, beau-
coup d’officiers supérieurs mourraient au bout d’une bataille.
Le soldat nous a aussi expliqué que les officiers supérieurs avaient un cuisinier spécialement pour eux. Le cuisinier
devait faire 25 choix de plats rien qu’avec un feu et un four !

Cela nous a donné faim, donc après avoir mangé dans une des
anciennes baraques de soldats, la classe est allée sur le champ
de bataille, et on a fait des exercices avec des fusils en bois,
comme par exemple : marcher au pas, s’arrêter, former des
rangs, tourner sur les talons, positionner le fusil comme il le
faut. Le soldat nous a donné des ordres tellement stricts que la
classe n’avait jamais si bien écouté.
Ensuite, on est allé dans une baraque avec toutes les armes des
soldats. Il y avait même les outils des médecins de l’époque !
Finalement, à la fin de la visite, tout le monde était fatigué, on
a repris nos sacs à dos qui étaient dans une des baraques de
soldats, et on est retourné à l’école. 

Eléa Losa - 7e

6


L a cloche sonne pour annoncer la fin de la deuxième
période.
- Youpi !!! Criaient plusieurs voix à l’unisson.
Tous ceux de ma classe qui participaient au Tournoi étaient
tous excités, et se dirigeaient vers le local de danse pour
faire le Gazou d’or.
Le Gazou d’Or est un tournoi d’improvisation provincial.
Notre club d’improvisation a deux équipes pour ce fameux
tournoi : les Imprononçables Fruits et Légumes et les Impro-
nonçables Sauces.
Je faisais partie, avec d’autres 7e, de la catégorie des Fruits et Légumes, et les 8e (plus quelques 7e) participaient avec
l’équipe des Sauces.
Le tournoi, nommé le Gazou d’Or, se déroulait cette
année à North Bay. L’année dernière c’était à
Thunder Bay. Nous avons voyagé en bus pendant 5
heures, et peut-être un peu plus car nous avons ra-
massé l’équipe des Vipères (une équipe vraiment
gentille), à Barrie.
A l’arrivée, nous étions fatigués par ce long trajet.
Sans prendre nos bagages, nous sommes allés direc-
tement à l’École Catholique Algonquin de North
Bay, qui est deux fois, voire trois fois, plus grande
que la nôtre (déjà que c’est difficile de se retrouver à
SFA).
Heureusement, nous avons pu trouver notre chemin
jusqu’à l’auditorium, où l’aventure a commencé.
Le tournoi consistait à faire des impros contre d’autres équipes, provenant d’autres régions, mais qui font comme nous
à l’école, de l’improvisation en français pour représenter notre langue. Pour com-
mencer, il y avait des séries pour nous classer.
Nous avons gagné peu de matchs, mais le plus
important était de s’amuser.
Deux équipes, avec qui les Imprononçables
fruits et moi avons bien aimé jouer, étaient les
Rigolos et les Ninjas noirs. Ils étaient amicaux
et ne prenaient pas des pénalités de rudesse. Ils
acceptaient nos idées, et en acceptant les leurs
nous avons fait ensemble de bonnes impros.
Quand vint le temps de nous mettre dans le
classement, nous avons été mis à la Coupe C.
Au total, il y avait quatre coupes et les Imprononçables Sauces étaient dans une
coupe un peu plus haute.
Nous avons gagné nos matchs jusqu’en finale, mais malheureusement les Impro-
nonçables Sauces ont perdu leur premier match. Le jour de la finale, les Impro-
nonçables Fruits ont perdu contre les Vilains Vikings et ce sont contentés de la
deuxième place de la coupe C. Quand même pas mal pour un début.
De plus, Laura Prakesch, des Imprononçables Fruits, a reçu le Prix de la Meil-
leure Joueuse du Tournoi. Pour finir, Sarah-Anne Pizzorno et Elea Losa ont reçu
le Prix de la Meilleure Saute-Mouton (Catégorie en impro !).
Nous avons reçu des prix et c’était bien, mais nous nous sommes bien amusé et
avons représenté notre langue, ce qui était encore mieux.
Nous sommes rentrés à Toronto le 6 avril, fatigués mais souriant et heureux
d’avoir bien représenté notre école. 

Par Laura Prakesh - 7e

7


Le Festival de la Foi

e 2 Mai, à l’école Monseigneur de Charbonnel, a eu lieu la deuxième édition du Festival de la
Foi « Impact ».
Le but de ce festival est de partager sa foi et de la faire grandir dans l’amour du Christ. Le thème de
cette année était : « Vis ta foi… Fais une différence ». La devise de ce festival est « par et pour les
élèves ». En effet, des dizaines d’élèves à travers tout le Conseil, se sont rassemblés plusieurs fois
afin d’organiser et de planifier tous les aspects du festival. Durant la journée, des élèves des 13
écoles secondaires de notre conseil ont eu la chance de participé à 8 ateliers comme la « création
d’une chanson « , « lectio divina », « Bâtir la paix », « Mon leadership j’y crois », etc.
Deux conférencières étaient invitées : Emilie Calan, jeune catholique engagée qui a participé au
Synode des jeunes ; et Aidan, élève conseillère du Conseil. Cette année, deux groupes musicaux
animaient le festival : Sainte-Famille et Saint-Frère-André.
Les quelques 150 participants ont grandement apprécier cette journée, pleine de joie, de partage, et
d’amour.
Au plaisir de vous y voir l’année prochaine ! 

Sandra Uhlrich - 9e

Emilie CALAN

8


Le Programme specialise en arts de l’ecole secondaire
catholique Saint-Frere-Andre de Toronto presente, en
partenariat avec le conseil scolaire MonAvenir

ISOLÉS

Le spectacle musical

A L'AUDITORIUM DE L'ESC SAINT-FRERE-
ANDRE

LES 6 ET 7 JUIN 2019 À 19H

MATINEES SCOLAIRES DU 5 AU 7 JUIN

SYNOPSIS :

Camille, Christophe, Marietta et Vincent ont l’intention
de passer leurs vacances de mars dans un chalet calme et
isolé en montagne. Ils ne sont par contre pas préparés à
l’étrangeté des lieux. Suite à une disparition inattendue,
tous les résidents du chalet seront forcés de demeurer sur
place et de créer une alliance pour résoudre le mystère…

ISOLÉS est le cinquième spectacle du Programme spécia-
lise en arts (PSA). Le PSA a vu le jour lors du lancement
d’un spectacle multidisciplinaire d’envergure en juin
2015 lors duquel des artistes de divers milieux avaient
collabore avec les jeunes eleves d’une nouvelle ecole
secondaire pour raconter en grandeur l’histoire de Noe.
Aujourd’hui, ces memes jeunes artistes passionnes sont
en 12e annee et nous livrent maintenant leur propre
spectacle, un mystere plein de suspense, surprises et
revirements.

Dans le spectacle musical ISOLÉS, vous aurez la chance
de voir et d’entendre :

 Un texte de Alice Charles, eleve de 12e annee

 Sous la direction artistique de Billy Boulet

 Une mise en en scene de Megane Degousee et Anne
Rovers

 Paroles et musique des chansons composees par les
eleves du cours de theatre musical de Billy Boulet
 Affiche, animation et cinematographie par les eleves des cours de medias de François Aubry CAO et Daniel Gareau

 Decors par les eleves des cours de construction et design de Daniel Gareau

 Conception sonore et lumieres par les eleves de l'equipe technique encadres de Raoul Tan Yan
Trame sonore orchestrale enregistree par les eleves de l’orchestre a vents d’Etienne Levesque,
Avec : Sarah Tomlinson, Jacques Ferrabee, Kevin Cardoso, Sandra Uhlrich, Maya Eriksen, Ava Boa, Joseph Gareau, Anaïs
De Lagrave-Codina, Au-
relie Goubert, Amelie
Leblanc, Nika Malgina,
Sarah-Anne Pizzorno,
Stecie Kidimbu,
Nemielle Senda, Tho-
mas Barros, Sofia Lau-
rent, Kimber Young,
Mariam Guira, Freya
Field, Meeka Jean-
Baptiste, Celeste La-
porte, Finn Meldrum,
Philip Zigomanis, Paul
Cummings.

9


Rencontre avec des enfants du
Brock Early Learning Centre

L a classe de 7C, avec une préparation rigoureuse et l’aide de Mme Seeboo, a dû se préparer à aller à
la garderie Brock Early Learning Centre (non loin de Saint-Frère-André). Ainsi, après trois se-
maines de préparation, les élèves étaient enfin prêts à se produire devant des enfants.
Donc, la journée a commencé avec une organisation de la classe qui a accueilli la première classe
pour la présentation. Le public des enfants varie de 3 à 5 ans. Les enfants ont été captivés par la per-
formance de la septième année. En fait, ce n’était que la toute première étape de la journée. Ils de-
vaient se préparer pour le deuxième cours.
La deuxième classe était un groupe plus jeune, mais ils ont néanmoins apprécié la présentation
avec le même enthousiasme. Ainsi, après la présentation, les septièmes se sont associés à un en-
fant plus jeune, et devaient lire un livre pour enfant. Mais comme nous le savons tous, les jeunes
enfants sont tous très actifs, mais les élèves de septième ont persévéré avec créativité et pa-
tiente, et ont accompli cette tâche avec une efficacité remarquable. Histoire intéressante, l’un
des jeunes enfants a décidé qu’il voulait être le lecteur, a saisi le livre d’un élève et a décidé
de raconter sa propre histoire. Ce que nous avons trouvé assez drôle.
Après la lecture du roman, les élèves de septième ont amené leurs copains dans le cercle
afin qu’ils puissent chanter trois chansons. Mais, il y avait une touche créative aux chan-
sons : elles n’étaient pas simplement une interprétation normale, les paroles ont été modi-
fiées pour correspondre au roman. Ne sous-estimez pas les élèves de septième, ce sont
des personnes capables d’accomplir de nombreuses tâches avec créativité, enthousiasme
et patience. Cette journée a été un succès et les septièmes espèrent le faire à nouveau.
Globalement, le retour était divin. Cela montre que n’importe qui peut enseigner, n’importe qui peut aider.
Même s’il s’agit seulement de lire pour les enfants, c’est une occasion non seulement d’apprendre, mais aussi de se sentir
bien et de voir les sourires sur le visage des enfants et leur enthousiasme. Une belle sensation. 

Delsin Holder - 7e

10


11


Dans la classe de 7B de Mme Losa, , les élèves de-
vaient diriger un texte d’opinion du magazine Quad9
en avril cette année. Laura Prakesch a bien voulu nous
partager son travail, et surtout son opinion sur les ar-
ticles suivants :
- Toute une année en Suisse !
- Priscilla Gagné, l’athlète qui a osé rêver !
- Verser de l’argent en un clic
Merci à Laura pour sa participation au journal

Jasmine voyage en Suisse pour une photos de ses randonnées. Si quelqu’un et j’ai fait ceci et cela. Selon moi, ce
année, et elle en profite pour visiter aime l’architecture ou manger, elle a n’est pas un bon article à cause de ça.
plusieurs endroits magnifiques. aussi mis des photos de cela. Malheu- Ensuite, pour l’âge qu’elle a , elle aurait
Tout d’abord, elle décrit son année. J’ai pu mieux élaborer son texte. On peut
aimé qu’elle ajoute plusieurs images, ce reusement, son texte est trop descriptif. voir qu’il est bien organisé mais court.
qui facilite la tâche de lecture. Dans Elle décrit son voyage et c’est bien, Je n’aime pas les textes courts, car
certains articles, il n’y a pas d’image et mais le lecteur qui lit l’article comme quand j’ai fini je veux en lire plus.
cela ne m’aide pas à me représenter le moi, ne ressent pas d’émotion. Elle dit, Dans un de ses premiers mini para-
contexte. Dans une de ses bulles, elle en d’autres mots : voici ceci, voici cela, graphes, elle dit qu’elle s’appelle Jas-
raconte qu’elle brandit le drapeau cana- trop d’images, ni trop de textes, c’est mine et qu’elle est à l’école secondaire.
dien dans les Alpes. Elle ajoute que parfait. Il dit tout ce que tu dois savoir D’accord c’est l’école secondaire puis
derrière elle, il y a le Cervin ou Matter- pour faire un virement bancaire. Si c’est tout. Mais même moi qui suis plus
horn dont est inspiré le logo du choco- j’avais été un prof, j’aurais donné 4+. jeune, j’aurai pu faire mieux. Pourtant,
lat Toblerone. Elle a ajouté une image Malheureusement, je suis jeune et je malgré ces petits défauts, sa présenta-
et cela m’a beaucoup aidé car j’avais peux comprendre que certain jeune de tion est très bien réussie avec ses orga-
oublié ce chocolat et l’image de la 7e année comme moi, n’aime pas les nisations de photos et de textes.
montagne en forme de pyramide m’a choses instructives et avec trop de lec- Pour finir, on peut voir qu’elle sait
fait souvenir de Toblerone. ture. Ils aimeraient peut-être un truc s’amuser et c’est cela le principal. Elle
De plus, cela n’est pas que descriptif. pour plus jeune, par exemples les sports parle de son année en Suisse, et elle
J’ai aimé qu’elle mette plusieurs avec plus d’images et moins de mots. veut que nous allions là-bas pour avoir
images de différentes choses. Cela aide De plus, si tu ne sais pas ce que c’est, la même expérience qu’elle. Je com-
et me fait comprendre qu’elle essaie de tu peux vérifier. En haut à droite dans prends qu’elle veut nous faire part de
mettre ses photos en valeurs pour tous le cercle rouge, il donne même un ses aventures. 
les types de personne. Par exemple, si exemple. Quand tu le lis, tu connaîtras par exemple, je ne savais honnêtement
quelqu’un aime la nature, elle a mis des à la fin la réponse. C’est pratique. Moi pas ce qu’était un virement bancaire, et
Pour commencer, le parajudo est bon je l’ai su après avoir lu l’article. Le pe-
Les virements bancaires sont une opé- pour la santé. Il est bon pour le cœur et tit pro-
ration d’envoi et de réception d’argent la circulation du sang autour de ton blème est
entre deux comptes bancaires. Soit corps, les poumons et la respiration. De que, selon
d’une même banque mais de deux plus, il entretien les muscles et évite moi,
comptes ou soit de deux banques diffé- quelques maladies. Il permet aussi de comme
rentes. Par exemple, si ton père et ta rester mince. Mais, selon moi, je j’aime
mère ont un compte séparé mais se n’aime pas vraiment les interviews, car lire, j’ai-
donnent de l’argent à travers leur tu n’as l’opinion que d’une seule per- merais
seule banque, ils font des virements sonne. Bien évidemment, vu que P. peut-être un peu plus d’information car
bancaires. Les virements bancaires ne Gagné aime ce sport, elle veut que nous j’aime ces genres d’articles.
donnent malheureusement aucune l’aimions comme elle, et donc elle ne Finalement, ce texte était bon et très
protection contre les commerçants dira pas les mauvaises choses, mais instructif, mais je ne le recommanderais
malhonnêtes. uniquement les bonnes. Elle oublierait pas aux plus jeunes. 
En premier, l’article parle des vire- de dire que par exemple : tu es très fati-
ments bancaires, et ce que j’aime c’est gué après, et d’autres choses. Deuxièmement, le sport de nos jours est
que tout est bien réparti. Il n’y a pas très important. Je trouve que de moins
en moins de personnes ne veulent pas
Une athlète qui ose rêver est une belle faire de sport. Pourtant. Pourtant, s’ex-
phrase. Pour Priscilla Gagné c’est ce primer dans une interview donne peut-
qu’elle fait toujours. Elle garde espoir, être le goût aux jeunes de faire du sport
et malgré son handicap, elle a un but pour devenir comme elle. Qui sait, peut
et elle est persévérante. -être ceux qui ont lu cet article devien-
dront de futurs champions.
Pour finir, Priscilla Gagné va conquérir
le cœur des champions du futur, mais
selon moi, je ne lirai pas les interviews
de ceux-là. Le mieux pour moi serait un
livre sur le sport ou sur quelqu’un qui
fait du sport. 

12


     

Sandra Uhlrich - 9e

Maître Gims

Avec son nouvel album « Ceinture
noire », le chanteur de hip-hop et de
pop fait encore parler de lui. Des titres
tel que « Caméléon » et « la même »
passent sur toutes les radios. Ses chansons mélangent
brillamment un texte et un message engagé, avec des
musiques à couper le souffle. 

Angèle Kendji Girac

Cette jeune artiste belge vient Depuis 5 ans, Kendji
de sortir son album « Brol » à enflamme la piste avec
l’automne dernier, et conti-
nue d’être dans le top 10 des sa voix aux couleurs
chansons. Dans sa chanson chaudes. Avec ses
« Balance ton quoi », elle
parle ouvertement du chansons « Pour ou-
sexisme et veut faire changer blier » et «Que Dieu
les mentalités. Accompagnés me pardonne » en duo
de musique électronique, ses avec Claudio Capéo, il
textes simples sont accessibles à tous.  se surpasse encore.

Son nouvel album
« Amigo » est plein de

mélodies dansantes. À découvrir ! 

La PS5 est la nouvelle console, dont la sortie annoncée par
des rumeurs en 2017, serait « peut-être » prévue pour
2020, voire mars 2021. Mark Cerny est, une nouvelle fois, le
chef de projet de PS5 avec ses bonnes idées. Ce sera une
console très performante. Sony est à la recherche de pro-
grammeur pour créer un système de jeu de nouvelle géné-
ration. Des PS5, sous forme de devkits, seraient déjà en-
voyées à quelques studios pour commencer. 

Luka Figol-7e

13


’année sportive arrive bientôt à sa fin et ce n’est , quelque part, pas
une si mauvaise nouvelle  ! En effet, les mois d’avril, mai et juin
ont été extrêmement chargés, et il sera bientôt temps de se reposer
un peu et de souffler.

Le mois d’avril a vu l’organisation de notre tournoi de badminton 7/8 sur
deux jours, et nous avons eu la chance d’accueillir une dizaine d’écoles, et
plus de 120 participants sur les deux jours de compétition. Nos élèves ont
aussi eu la chance de participer au tournoi de simples, à l’École Jeunes Sans
Frontières, à Brampton. Dans les deux tournois, nous nous sommes distingués
et avons rapporté quelques médailles.

Résultats 7/8 :

Tournoi@JSF - Noah Haineault 3ème place.

Tournoi@SFA - Emma Deschatelets et Zoe Khan / Ethan Jorgensen et Jérémie
Belley pour leurs belles médailles.

En ce qui concerne nos 9e et 10e, il est à noter la très belle performance de nos
doubles féminin et masculin qui, lors du
tournoi de la ville des écoles catholiques
francophones et anglophones, ont rem-
porté respectivement la médaille de
bronze (Isabelle Chiasson, Csenge Ma-
gyar) et la médaille d’argent (Adrien
Jodar, Samuel Logodin).

Avril a vu aussi le début de notr e
championnat de Volley-Ball 9/10 gar-
çons, et notr e pr emièr e par ticipation
depuis l’ouverture de SFA. L’idée, der-
rière ce projet sportif, était de donner la

chance à nos jeunes élèves du secondaire, de pratiquer, de jouer des matchs,
d’acquérir de l’expérience de jeu et de bâtir ainsi l’avenir et notre future
équipe senior.

Travail accompli, même si cela aurait
pu être mieux .

Dans l’actualité Volley-ball et nous en
sommes très fiers, Julien Jouan, élève
de 12e, jouera l’année prochaine pour
l’Université de Windsor qui l’a recruté
et offert une bourse athlétique. Bravo
Julien, tes efforts ont été récompensés mais la belle aventure, et nous l’espérons
tous pour toi, ne fait que commencer.

En mai, on fait soi-disant ce qu’il nous plaît ! Petit proverbe français  ! Et c’est à peu près ce que nous avons fait !

Notre équipe de soccer filles senior 9/12, avec les moyens de bor d et gr âce à quelques joueuses, a r éussi, malgr é
le malheureux désistement de certaines, à aller jouer l’ensemble des matchs. Nous tenons vivement à les remercier
pour leur engagement et leur ténacité. Pas facile de jouer à 10 contre 11, voire 8 contre 11 ! Bravo les filles !

Côté athlétisme, les entr aînements ont r epr is et les compétitions ar r ivent pour nos champions. Mais il est tr op
tôt pour vous donner des résultats. Nous leur souhaitons bonne chance.

En juin, il ser a temps de célébr er avec l’ensemble des entraîneurs et avec tous les élèves du secondaire, cette belle
et riche année sportive lors de notre Banquet des Athlètes, le vendredi 14 juin de 18h à 21h. Un dîner, des trophées,
des prix à gagner et une danse viendront clôturer ces belles émotions vécues. Pour rappel, le coût est de 10$, le paie-
ment doit se faire via School-Day et le thème de la soirée est HAWAÏ .

Nous n’oublions pas nos 7/8, et nous remettrons les trophées lors de la graduation.

Enfin, je vous remercie, chers élèves d’avoir si bien représenté votre école lors des divers championnats. Félicitations
aussi à vos enseignants-entraîneurs pour leur engagement. N’oubliez pas de les remercier, cela ne fait pas de mal  !

Passez un bel été, reposez-vous mais n’oubliez pas d’être actif ! 

Thomas Logodin, directeur athlétique

14


Championnat de Natation
4 & 5 mai

Etobicoke Olympium

Félicitations à nos nageuses et nageurs, Lux Conan, Kaya d’Aigle Edwards, Alexandre
Klaus, Audrey Morris et Alexia Rodriguez pour leur belle performance au Championnat
de Natation de fin de saison au TCDSSI, les 4 et 5 mai, à l’Etobicoke Olympium.
En particulier, félicitons Lux, Kaya et Alexandre qui se sont rendus en finale le dimanche.
Bravo à Lux pour avoir battu son record personnel en finale du 50 mètres papillon. Une
belle façon de terminer la saison.
Mme Bourgeois, M. Pezet et M. Talbot remercient tous les participants pour leur progrès remarquable cette saison,
et leur donnent rendez-vous au mois de novembre de l’année scolaire 2019-2020, pour une prochaine saison de na-
tation. 

Gérald Pezet, entraîneur

Les Jeux de l’AESD ont eu lieu le 30 mai 2019, et SFA a eu l’occasion de célébrer plu-
sieurs succès. Nous avons amené un nombre record d’élèves aux jeux, et nous avons
gagné un nombre record de médailles lors des compétitions. De plus, nous avons ga-
gné le Trophée d’Esprit d’école, un des plus grands honneurs des jeux. Ce trophée est habi-
tuellement accordé à une des grosses écoles du conseil, tels que Charbonnel ou Renaissance,
alors nous sommes extrêmement fiers.
Mais nous avons aussi d’autres résultats à célébrer. Les résultats finaux des jeux sont sortis le mercredi 5 juin et parmi les 13
écoles secondaires du conseil, nous avons obtenu la 4e place ! C’est un résultat phénoménal, étant donné que nous sommes parmi
les écoles les plus petites et que nous étions en 9e place l’année passée ! Nous sommes venus, nous avons vu et nous avons vain-
cu !
Un grand merci à tous les enseignants qui ont aidé à la préparation des jeux, ainsi que l’appui le jour même. C’est grâce à eux
que les élèves se sont tellement amusés. J’aimerais aussi souligner les efforts d’Isabelle Bourgeois, Raoul Tan-Yan, Aurélie Fré-
geau et Billy Boulet, qui ont tous joué des rôles clés dans la préparation des jeux. C’est grâce à eux, ainsi que les élèves du comi-
té AESD, que nous avons eu un taux de participation record, et que nous avons gagé le Trophée d’Esprit d’école.
L’année prochaine, nous serons les gagnants des jeux ! 

Amanda Bradley, enseignante de Sciences

15


endant sept ans, personne n’a cru que l’école
catholique Saint-Frère-André pouvait gagner un
grand trophée mais, cette année est l’année des premiers.
C’est la première année que notre école envoie assez d’élèves aux Jeux
pour remporter un grand trophée, et c’est la première année que l’école gagne un
grand trophée. Le comité de l’AESD de cette année devrait se féliciter d’avoir bien développé le
thème de Vikings. Un grand merci à tous les ensei-
gnantes et enseignants, spécialement à M. Boulet pour
avoir emmener le grand tambour et la cornemuse, à
Mme Bradley et M. Tan-Yan pour les drakkars, les
boucliers et les haches, et à Mme Bourgeois pour les
étendards. Ces accessoires ont joué un grand rôle dans
notre victoire pour le trophée Esprit d’école.
Limia Mohamed, de la 11e, a dit qu’elle a trouvé les
Jeux de l’AESD épuisants mais amusants ! Pour moi,
je les ai trouvé amusants malgré le fait que nous avons
eu la 2e place pour la compétition de danse dans la-
quelle je participais ! J’ai confiance que nous rempor-
terons la médaille d’or l’an prochain ! Félicitations
aux garçons pour avoir remporté la première place au
volleyball et au soccer. Ainsi qu’à M. Gagnier et Ian
pour avoir la première place dans les compétitions de roche, papier, ciseaux et Csenge et Samuel pour avoir remporté
toutes les médailles au tennis. Félicitations aux autres équipes et élèves qui ont eu des médailles d’argent et de bronze.
Nous avons gagné un nombre record de médailles cette année !
Si nous continuons dans cette voie, nous pourrions définiti-
vement battre Renaissance et gagné les jeux ! 

Tania Mandiangu, 11e

16


C’est la fête !!!

17


Carte blanche à nos Artistes

Pour notre plus grand plaisir,
voici les œuvres des élèves
de
Mme Morra

Ava Boa - 10e

Celia Ouellette - 10e

Maya Cabezas - 10e

Light Sita - 11e

18


Carte blanche à nos Artistes

Céleste Laporte - 12e
Talika Shitara Foucher - 11e
Ezgu Zekrullah - 12e

Sofia Laurent - 12e

Mikhayla Dagenais - 11e

19


Carte blanche à nos Artistes

Une histoire courte

Les dirigeants de Majestia (suite) par Fiona Deal

W intress s’est réveillée avec une sueur froide, et le cœur battant très vite. Ce rêve était, de façon éclatante, si
obsédant qu’elle ne pouvait pas bouger. Il a commencé comme n’importe quel autre : au balcon de son pa-
lais se trouvant dans les montagnes neigeuses, la lune commençait à s’élever, mais cette fois c’était différent, la
lune était rouge sang. Elle a vu le mouvement des étoiles créer une sorte de constellation comme un œil, et la lune
était levée. Aussitôt que les étoiles furent alignées, la terre commença à trembler, comme si la planète se réveillait.

Une voix s’éleva, annonçant une chose qui pou-
vait être pire, comme une prophétie :

« Ceci nous a été fait injustement,
C’est pourquoi nous n’avons aucune pitié,
Nous étions des Gentils, pas hostiles,
Et ce que vous avez fait n’a aucune excuse.
Nous avons juré de revenir à nouveau.
Aussi est-ce ce que nous planifions de faire,
Et cette fois nous dominerons,
Nous aurons votre monde précieux. »

Lorsque la dernière phrase fut prononcée, une
paire d’yeux apparut dans le ciel. L’œil gauche
était de la couleur de l’océan, tandis que celui de
droite semblait être coupé, d’un bleu pâle autour de l’iris, et le blanc presque effacé. C’est à ce moment-là qu’elle
se réveilla.
Wintress s’habilla aussi vite qu’elle le pouvait. Saisissant son manteau, elle se précipita vers la cour principale, et
à ce moment même, un renard arctique apparut à ses côtés.

« Informez les gardes de mon départ immédiat, et envoyez mon hibou à mes frères et soeur pour les prévenir d’al-
ler à la tour du Centre », dit W intress au renard.

Le renard inclina la tête, et partit aussi vite pour accomplir sa mission. Wintress se dirigea vers la voûte, à l’exté-
rieur du palais, pour préparer son ours blanc pour partir. Le renard, revenu de sa mission, se transforma en fille
comme par magie, ce qui était d’ailleurs le cas. Elle avait la peau couleur cacao, avec des cheveux d’argent et des
yeux bleus électriques.

« J’ai fait ce que vous m’avez demandé, et verrouillé les portes du palais, en bas. »
dit-elle, tout en aidant Wintress à installer la selle sur l’ours.

« Merci Winona. Si vous le souhaitez, vous pouvez venir avec moi aux pays du
Centre, mais vous ne devez pas déranger la réunion », proposa W intress.

« Oui, merci Ma Dame », répondit W inona avec un grand sourire de reconnaissance,
car ce n’est pas tous les jours qu’on est invité aux pays du Centre avec la Reine.

Quand l’ours fut prêt, elles s’assurèrent que tout allait bien et partirent pour la
Tour du Centre. Le voyage n’était pas long et, comme elles se déplaçaient vers le
sud, Wintress tira sur les rênes pour avancer plus rapidement, afin que la chaleur
du soleil ne fasse pas fondre ses bras (c’est une longue histoire). Quand elles arrivè-
rent à destination, elles virent un dragon voler au-dessus d’elles.

« Ne t’occupes pas de lui, Ensoleillé peut être insupportable des fois », a dit W intress d’un air contrarié.

Quand elles arrivèrent à la tour, elles débarrassèrent l’ours de son équipement, et entrèrent dans le palais. Wino-
na était émerveillée, c’était la première fois qu’elle pénétrait dans cet endroit magique. Quand elles entrèrent,
elles remarquèrent immédiatement qu’elles étaient dans un petit salon, mais personne à l’intérieur.

« Winona, profitez de votre séjour ici pendant que je suis en réunion. Vous êtes invitée à goûter les boissons si cela
vous tente, et si quoi que ce soit arrive, s’il vous plaît, avertissez moi immédiatement. Maintenant je dois vous
quitter, mais je vous retrouverai bientôt.

À suivre...

20


La Fourchette

Après avoir longtemps mangé avec les doigts, l’homme se civilise et
apprécie de prendre ses repas en commun. Soucieux d’hygiène, il se
sert, s’il est riche et puissant, d’une dague pour piquer sa viande, puis
d’une fourchette à deux dents. On trouve les premières traces de l’ob-
jet à Constantinople, vers 350, puis au XIe siècle, à Venise, dans la dot
d’une princesse byzantine. En Italie, cet ustensile était réservé, à l’ori-
gine, à la consommation des pâtes. C’est à partir de l’Italie que l’usage
des fourchettes s’est répandu dans le reste de l’Europe. 

Le crayon à papier

Au Moyen-Âge, à la place de la plume, les moines
copistes utilisaient un morceau de plomb taillé en
forme de tige. Mais au XVIe siècle, au nord de l’An-
gleterre, on découvre un minerai noir dérivé du car-
bone : le graphite. En l’entourant de bois, on en fait
un crayon, plus propre et efficace. Mais le minerai
est très cher, et on ne le trouve quasiment qu’en An-
gleterre.

En 1795, cela pose un gros problème à la France, alors en guerre contre l’Angle-
terre. En raison d’un blocus économique, les crayons se font plus rare… C’est
cette année que le scientifique Nicolas-Jacques Conté, trouve la parade : il in-
vente un crayon avec moins de graphite. En le mélangeant avec de l’argile, et en
faisant cuire le tout à 1000o C, il réalise une mine efficace et bon marché. Il la
gaine avec du bois de tilleul ou d’épicéa. Le crayon, tel que nous le connaissons
de nos jours, est né ! 

21


SNO S S U AHCG M BARBOTEUSE PUNITION
NOA P Y J AMA I O CÂLIN PYJAMA
O I N I L ACT PG T CAPRICE RISETTE
I T O E S L A E RO S CHANGE SEVRAGE
T I SSYSDT IT CHAUSSONS STÉRILISATION
AN S UE I A I CE C CROISSANCE TÉTINE
SU I E AV ENEU A GAZOUILLIS TURBULETTE
I PRTTTRECS C GIGOTEUSE
L P ROME N A DE H NAISSANCE
I E UB CHA NGE É NOURRISSON
REOR I S E T TE S PÉDIATRE
EC N A S S I ORC PROMENADE
TURBU L ET TE
S I L L I UO Z AG

Humour Réponse : S T Riz Lit Z Assis On = Stérilisation

 Alexandre a la grippe. Quand le docteur a fini de l’examiner, il lui demande :

- Docteur, je vous promets d’être courageux, alors dites-moi la vérité. Quand dois-je retourner à
l’école ?

 Amandine, 4
ans, rentre de
l’école en di-
sant :

- On a peint des
pots de fleurs

pour la fête des mamans !

- Chuuut, c’est une surprise ! lui répond sa ma-
man.

- Mais non ! La maîtresse a pas dit c’est une sur-
prise, elle a dit c’est un secret !

22


5 Avril 1722

Découverte de l’île de Pâques par
l’explorateur hollandais Jacob
Roggeveen, en abordant une île iso-
lée en plein Pacifique.

7 Avril 1768 Naissance du cirque

Ex sergent-major des armées de sa Majesté, l’anglais Philip
Astley ouvre à Londres, le 7 avril 1768, une école d’équita-
tion. Pour se distinguer de ses concurrents, il a la bonne
idée de présenter des spectacles équestres en après-midi, sur
une piste ronde : le cirque moderne est né !

12 Avril 1961

Le 12 avril 1961, le cosmonaute soviétique Iouri Gagarine (27 ans) accomplit
le tour de la Terre en 108 minutes. Il est le premier homme à naviguer dans
l'espace. Son module a été mis en orbite à 327 km d'altitude par une fu-
sée Vostok 1 (Vostok signifie Orient en russe), lancée de la base spatiale de
Baïkonour, dans les steppes du Kazakhstan.
Cette fusée géante a été conçue par un ingénieur de génie, Sergueï Korolev,
rescapé du Goulag. Il s'est inspiré des principes appliqués par les savants
nazis, quinze ans plus tôt, aux premiers missiles balistiques, les V2. Le mo-
dule lui-même, construit en aluminium, est une sphère de 2,3 mètres de dia-
mètre, avec un volume habitable de seulement 1,6 m3.
Iouri Gagarine (on écrit aussi Youri Gagarine) n'a rien à faire dans son habi-
tacle que de laisser les techniciens de la base de Baïkonour guider son vais-
seau. Il n'en frôle pas moins la mort à plusieurs reprises. Ainsi, son module
ayant été dirigé par erreur vers une orbite trop longue, il a été retenu grâce au
bon fonctionnement du rétro-freinage de secours.
Pour le retour sur terre, quelque part en Sibérie, Gagarine s'éjecte quelques minutes avant l'atterrissage et c'est en para-
chute, à 7 000 mètres d'altitude, qu'il termine son périple.

14 Avril 1912 Naufrage du Titanic

Le paquebot heurte un iceberg et sombre au large de
Terre-Neuve, au cours de son voyage inaugural, dans
la nuit du 14 au 15 avril 1912.
C’est la catastrophe maritime la plus médiatique de
tous les temps, qui a fait 1502 victimes.

23


2 Mai 1670

Le Roi d’Angleterre
Charles II fonde la Com-
pagnie de la Baie d’Hud-
son, pour concurrencer
les projets de la France
au Canada.
Créée à Londres, la com-
pagnie est fondée par deux français coureurs des bois, Pierre-Esprit Radisson et Médard Chouart des Groseilliers.
Après la chute de la Nouvelle-France, elle a étendu son réseau de postes de traite vers l’ouest et le nord de ce qui al-
lait bientôt devenir le Canada.

10 Mai 1534

Après 20 jours de traversée de l’Atlantique, Jacques Cartier atteint Terre-Neuve
par le nord, et entre dans le golfe du Saint-Laurent par le détroit de Belle-Isle, et
descend vers le sud.
Entre 1534 et 1542, il va cartographié précisément pour la première fois, l’inté-
rieur du fleuve, du golfe jusqu’à Montréal.
Ce passage en amont du Saint-Laurent au XVIe siècle, aura pour conséquence
d’entraîner les Français à occuper cette partie de l’Amérique du Nord par la
suite.

21 Mai 1932

Amelia Earhart est la première femme à tra-
verser l’Atlantique seule en avion.
Elle réalisa la promesse qu’elle s’était faite
en 1928, et décolla le matin du 20 Mai, de
Harbour Grace (province de Terre-Neuve-et-
Labrador), à bord d’un Lockheed Vega et
après un vol en solo de 14h56mn, elle se posa
dans un pré à Culmore, au nord de Derry, en
Irlande du Nord.

16 Mai 1975

La sportive japonaise Junko Tabei, est la première femme à réussir l’ascen-
sion du sommet de l’Everest, avec oxygène.
Au début de l’année, son expédition se rend à Katmandou (Népal), accompa-
gné de 9 guides. Début mai, les alpinistes campent à une altitude de 6300m.
Le 4 mai, l’aventure frôle la catastrophe lorsqu’une avalanche ensevelit l’en-
semble du campement. Les Sherpa et les femmes réussissent à s’extraire. Jun-
ko perd connaissance mais est sauvée par les guides népalais. Encore plus dé-
terminée, 12 jours après l’avalanche, Junko atteint en premier le sommet de
l’Everest.

24


215 Juin 1752

Le scientifique Benjamin Franklin démontre sa théorie sur la foudre
en attachant une clé à un cerf-volant, au cours d’un orage.

Cette expérience conduira à l’invention du paratonnerre.

26 Juin 1759

Le siège de Québec de 1759 est un épisode majeur de la guerre de
la Conquête au Canada. Capitale de la Nouvelle-France, Québec est
assiégé du 26 juin jusqu’à sa capitulation le 18 septembre 1759.

Le siège de la ville aura causé des désordres sans précédent au Ca-
nada, particulièrement pour les habitants de la région de Québec :
l’entrée de la marine britannique dans le fleuve et le débarquement
des troupes de soldats au cœur de la région la mieux développée du
Canada entraînent la mort de milliers de personnes à cause des
nombreux pillages commis sous les ordres de James Wolfe.

4 Juin 1783

Le premier vol officiel du ballon à air chaud des frères Montgolfier a lieu
place des Cordeliers à Annonay (France), le 4 juin 1783. Le 19 septembre
de la même année, un coq, un mouton et un canard firent l’expérience du
premier vol habité à Versailles, devant le roi Louis XVI : leur ballon s’est
envolé jusqu’à 480 mètres

16 Juin 1963

Valentina Terechkova est la première
cosmonaute soviétique, et la première
femme, à effectuer un vol dans l’espace,
du 16 au 19 juin 1963.

Ouvrière du textile à 18 ans, elle est
choisie parmi plus de 400 candidates
pour devenir, sous le commandement de
Youri Gagarine, la première femme cos-
monaute.

Elle reste, à ce jour, la seule femme à
avoir effectué un voyage en solitaire dans
l’espace et la plus jeune cosmonaute.

25


Click to View FlipBook Version
Previous Book
Tech Boot Camp Catalog
Next Book
Missions Newsletter June-July 2019